Une seule saison pleine sur le Challenge Tour aura suffi à Sébastien Gros pour rejoindre l’élite européenne. Dès son premier tournoi sur le Tour, il obtient déjà une magnifique 4ème place au Dunhill Links Championship ! Cette année 2015 a été un grand cru pour celui qui a débuté au sein du Lyon Salvigny Golf Club et qui est passé professionnel fin 2011. Nous avons sollicité Sébastien juste après l’Afrique du Sud alors qu’il prenait des vacances bien méritées, savourant ces derniers mois, avant le début d’une nouvelle aventure.

Bonjour Sébastien, alors ces premières impressions après ce 1er tournoi sur l’European Tour ?

Un endroit incroyable (Le Leopard Creek Country Club en Afrique du Sud -ndlr-) avec un champ de joueurs intéressants, bien que pas le meilleur de l’année. Mais il est vrai que de commencer l’année avec un cut, puis un 63, puis une dernière partie avec Charl Schwartzel, et enfin une 4ème place finale, ça fera une excellente histoire à raconter aux enfants ! ?

 Comme tu l’as dit, tu finis 4è mais quand tu passes le cut, que ressens-tu ?

Très honnêtement, de la satisfaction mais, en même temps, après l’année que je viens de faire sur le Challenge Tour et, le Alfred Dunihill étant directement dans la foulée, je venais sur ce tournoi avec l’idée d’y performer, pas forcément de simplement me battre pour faire 4 tours.

Et le lendemain, tu signes une carte de 63…

Ce 3ème tour était très spécial, une de ces journées où tout se passe bien. J’ai très bien tapé les fers et j’ai eu beaucoup d’occasions très franches. Un tour aussi bas, c’est rare, et au moins j’ai tout de suite su le faire sur le Tour donc c’est excellent pour la confiance. Au final, c’est un top 5 sur mon 1er tournoi en tant qu’European Tour Player donc c’est énormément de satisfaction et de bonheur.

Sébastien Gros_Alfred Dunhill Champ
Scores – Alfred Dunhill Championship 2015

Quelles sont les plus grandes différences avec un tournoi du Challenge Tour ? (hormis le money prize)

L’organisation est vraiment poussée à son maximum (courtesy cars, zones à accès réglementé, etc.). Le travail effectué sur le parcours est aussi différent, on sent un vrai respect d’un cahier des charges spécifique et que rien n’est laissé au hasard.

Avec ce résultat, tes ambitions ont changé pour 2016 ?

Je veux toujours continuer à progresser et à améliorer les points sur lesquels j’essaye d’avancer avec mon encadrement. Bien évidemment mon seul objectif minimum de résultat est de garder mes droits de jeu pour 2017, mais j’essaye de voir plus loin que ça afin que ce ne soit pas une obsession. C’est un objectif accessible je pense.

Le Top3 des tournois que tu es impatient de jouer cette année ?

Wentworth (BMW PGA Championship, 26 au 29 mai), Abu Dhabi (Abu Dhabi HSBC Golf Championship, 21 au 24 janvier) et Open de France (30 juin au 3 juillet).

De quel(s) français te rapproches-tu plus particulièrement pour découvrir l’ET ?

Je suis très copain avec JB Gonnet donc on en a beaucoup parlé cette année. Mais mon mentor reste mon entraîneur Benoit Teilleria qui connaît bien la maison aussi !

Qu’est ce qui a changé depuis ta qualification sur l’European Tour ?

Les sollicitations sont beaucoup plus nombreuses, des gens dans les golfs me reconnaissent, c’est marrant en fait. Mais ce qui est sûr c’est que cette montée sur le Tour Européen est une énorme satisfaction et que je ne m’attendais pas à ce que ça arrive aussi vite. Je savoure ces moments !!

Tu fais partie du “Team Cordon”, comment cela se passe au sein de ce groupe ?

Serge (Cordon, le fondateur du Cordon Golf Team -ndlr-) a fait confiance à 5 joueurs qui étaient en bas de l’échelle en 2012. Donc forcément on s’est tous beaucoup serré les coudes pour s’entraider et s’en sortir ! On se voit rarement en fin de compte, ne jouant pas tous les mêmes circuits, mais on souhaite tous beaucoup de bonheur aux autres parce que l’on sait tous d’où on vient.

Cordon Golf Team 2015 - Sébastien Gros
De g. à d. : Christophe Brazillier, Mike Lorenzo-Vera, Damien Perrier, Sébastien Gros, Benoît Teilleria, Xavier Poncelet

Quel est ton calendrier du 1er trimestre ?

Je joue le BMW SA Open puis le Joburg Open début janvier, tous 2 en Afrique du Sud, pour ensuite enchaîner sur les 3 tournois du “Desert Swing” : Abu Dhabi, Qatar, Dubaï. Le reste n’est pas encore totalement défini.

Penses-tu à la Ryder Cup 2018 ?

Très franchement pas du tout, c’est une échéance beaucoup trop proche. Mais bon, si jamais l’année 2016 est belle et la 2017 encore mieux, on ne va pas se gêner ! 🙂

Questionnaire In/Out de La Petite Balle Blanche : un aller en 9 questions golf et un retour en 9 questions persos

 

  1. Ton club préféré ?
    Le driver.
  2. Le coup de golf que tu aimes le moins jouer ?
    la sortie de bunker à 40m.
  3. Le tournoi ou la compétition que tu aimerais gagner ?
    Ça c’est un secret ! 😉
  4. Le meilleur moment de ta carrière ?
    Difficile d’en dégager un seul, mais du coup je serais tenté de dire ma victoire en Guadeloupe sur l’Alps Tour, j’étais caddeyé par mon ami et hôte là-bas, et on avait passé un dernier tour puis un play off incroyables.
  5. Le meilleur conseil (golfique) qu’on t’ait donné ?
    Chaque coup est un nouveau défi.
  6. Avec quel joueur aimerais-tu jouer en double dans une Rydercup ?
    Clement Sordet, l’image des deux jeunes de la même école de golf, ça aurait de la gueule !
  7. Si tu pouvais changer une règle au golf…
    Pouvoir appuyer les traces de spikes sur les greens.
  8. Le joueur (ou joueuse) préféré(e) et la question que tu aimerais lui poser ?
    Jason Day, j’aimerai parler avec lui de sa gestion des émotions. Il m’impressionne beaucoup là-dessus.
  9. Le Top3 des parcours que tu as joué ?
    Difficile encore d’en sortir 3 !! Je dirais Turnberry (Écosse), The Links at Fancourt (Afrique du Sud) et je vais dire Anahita (Ile Maurice) en 3, parce que l’ensemble est tout simplement hallucinant (parcours, site, cadre, entretien…).
  10. Ton point faible ?
    “Historiquement” c’est mon putting, mais ça avance de mieux en mieux.
  11. Ton plat préféré ?
    Une côte de bœuf, tellement bleue que quasi crue !!
  12. Film, série ou livre préféré ?
    J’ai une mémoire d’huître pour tout ca, donc je ne peux pas te répondre ?
  13. La pièce de ton appart/maison (ou l’endroit) que tu préfères ?
    Mon lit.
  14. Tu ne pourrais pas vivre sans… ?
    Mon téléphone !
  15. Quand tu ne joues pas, ton occupation/passe-temps favori ?
    Passer du temps avec mes amis.
  16. Le plus beau compliment que tu aies reçus ?
    Un enfant de 10 ans qui m’avait dit: “j’aimerai être toi”.
  17. Tu adorerais partir en vacances avec… ?
    Toute la clique de l’île Maurice 2015, parce qu’on s’est vraiment bien marrés !
  18. La question dont tu aimerais connaître la réponse ?
    Comme peut être beaucoup, j’aimerais savoir ce qu’il y a véritablement après la mort…

Merci Sébastien, très belles fêtes de fin d’année et une excellente année 2016 !

 

2 commentaires

  1. Sébastien est un futur grand joueur de golf ! J’ai eu le bonheur de le suivre lors du dernier tour de l’Open du Haut-Poitou qu’il a gagné en 2012. C’est un jeune homme pétri de qualités tant golfiques qu’humaines ! Je suis admiratif ! La route sera belle !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.