La séance de « rattrapage » hebdomadaire à retrouver chaque lundi pendant l’été pour un tour de l’actualité du week-end écoulé.

Sur les greens de l’European Tour

  • Vamos Rafa! Plus de 5 ans que l’espagnol attendait de décrocher un nouveau titre, son 6ème chez les professionnels. Après l’Omega Dubaï Desert Classic en 2012, c’est le Scottish Open que Cabrera-Bello accroche à son palmarès au terme d’un playoff face à l’anglais Callum Shinkwin.

  • À 33 ans, Rafa est l’un des joueurs les plus constantes du circuit européen. Ses places d’honneur régulières (6 fois 2ème et 22 autres Top10 depuis son titre en 2012) lui permettaient d’être 31ème mondial avant la semaine écossaise. Une carte de 64 le dimanche (8 birdies sans bogey) lui offrait la place de leader au club-house à -13. L’anglais Shinkwin laissait échapper la victoire à cause d’un bogey sur le Par5 du 18 et sera défait dès le 1er trou supplémentaire suite à un birdie de l’espagnol.
  • Désormais 17ème mondial, il rentre dans le top20 pour la 1ère fois de sa carrière et pointe à la 4ème place de la Race to Dubaï derrière le leader Tommy Fleetwood et ses 2 compatriotes Sergio Garcia et Jon Rahm.
  • Côté tricolores, la bonne nouvelle vient de Matthieu Pavon qui finit seul 3ème et gagne brillamment son ticket pour The Open qui débute ce jeudi 20 juillet. Il rejoint ainsi ses copains Alexander Levy et Mike Lorenzo-Vera au départ du 3ème Majeur de la saison sur les greens du royal Birkdale.

Sur les greens du PGA Tour

  • Bryson DeChambeau a longtemps cherché et a enfin trouvé. Passé par diverses expérimentations pas toujours pertinentes comme putter en se positionnant face à la balle, l’américain prouve en tout cas que l’on peut gagner en étant différent et avec un matériel peu usuel comme celui dont il s’est équipé (Tous ses fers font exactement la même longueur). Une semaine super solide (66-65-70-65) conclue par 6 birdies lors des 9 derniers trous du dimanche lui permet de terminer à -18 et de refaire son retard de 4 coups sur Patrick Rodgers, leader après 3 tours, pour devancer ce dernier d’un coup.
  • Le John Deere Classic est le 1er titre chez les professionnels de DeChambeau qui lui permet également de décrocher une place au départ de The Open 2017, sa 1ère participation au Majeur britannique.

  • L’américain rentre dans le Top100 mondial (81ème) et pointe désormais au 34ème rang de la FedEx Cup alors qu’il reste 6 tournois (dont 2 Majeurs et 1 WGC) avant les playoffs.

Sur les greens du LPGA

  • C’était une semaine de Majeur pour les femmes. L’US Women’s Open a consacré Sung Hyun Park et une belle championne. La coréenne a signé 2 cartes consécutives de 67 le week-end avec, samedi comme dimanche, 6 birdies et 1 bogey qui lui donne au final 2 coups d’avance sur sa compatriote, la surprenante amatrice Hye-Jin Choi.
  • A 23 ans, la rookie sur le circuit américain remporte avec ce Majeur son 1er titre LPGA mais avait tout de même pour elle l’expérience de 10 victoires sur le circuit professionnel coréen acquises entre juin 2015 et septembre 2016.

  • Dans un tournoi archi dominé par les coréennes (8 dans le Top10), Park prend sa revanche sur l’année dernière où elle menait après 2 tours et terminait finalement à 2 coups du playoff. Cette année, elle accusait un retard de 7 coups après 36 trous mais grâce à un total de 12 birdies sur ses 27 derniers trous, elle prend l’ascendant sur ses compatriotes et la chinoise Shanshan Feng lors du Money Time.
  • Les 2 françaises Karine Icher et Isabelle Boineau en lice dans ce Majeur n’ont pas franchi le cut.

Sur les greens du LET

  • Prochain rendez-vous du 27 au 30 juillet 2017 sur les greens du Dundonald Links au Scottish Open où Isabelle Boineau défendra son titre.

Au club-house

  • La séparation de la semaine est à mettre au crédit de Lee Westwood qui a quitté son agent Andrew « Chubby » Chandler de la fameuse société ISM après 24 ans de partenariat. Un nouvel accroc pour ISM qui avait vu partir Matthew Fitzpatrick il y a quelques semaines.

  • Sans que la durée exacte en soit précisée, le groupe Canal+ vient de renouveler l’acquisition des droits pour les prochaines saison du PGA Tour

  • Le golf reprend ses mauvaises habitudes d’un autre temps, à travers le code vestimentaire strict imposé par la LPGA aux joueuses. Terminés les leggings, mini-jupes et décolletés dit « profonds » (surtout pour celui qui y plonge son regard alors qu’il est bien connu qu’il faut rester les yeux sur la balle!). La consigne est de véhiculer désormais une image positive et professionnelle sur les parcours sous peine d’amende de 1000$. Et pendant ce temps-là, Tommy Fleetwood peut continuer à porter des joggings trous courts… ^^

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here