Hole-in-One, c’est le tout en un du lundi pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in one post! 😉

1Les USA dominent le reste du monde

Il n’y a pas eu de match. On les savait plus forts avant le début de cette 12ème édition de la Presidents Cup, et pas seulement parce qu’ils avaient déjà remporté 9 éditions dont les 7 dernières. Les USA ont infligé une défaite cuisante (19-11) aux Internationaux, tant il y avait un monde d’écart dans le niveau de jeu et même l’envie entre les 2 équipes. Le score aurait pu être beaucoup plus sévère si les américains n’avaient pas levé le pied lors des simples, perdant ainsi la seule session de la semaine alors que le trophée n’était déjà plus qu’à un point samedi soir.

2Brexit à domicile

Hatton, Westwood, Hanson, Storm ou encore Poulter ont trusté la tête ou le haut du classement pendant une bonne partie de la semaine du British Masters mais au final, c’est un irlandais qui l’emporte. Paul Dunne décroche le 1er titre de sa carrière professionnelle grâce à un week-end (quasi) parfait. Un 65 (6 birdies, 1 bogey) lors du Moving Day pour se placer 1 coup derrière le suédois Robert Karlsson au départ du dernier tour. Le dimanche est une démonstration avec 1 eagle et 7 birdies dont une merveille de chip sur le green du 18.

3The boss is back!

Des gros (gros) drives comme cette attaque du green au 17 (Par 4 de 350 yards) court de green pour 2m, des coups de fer au drapeau, des putts qui tombent et McIlroy termine 2ème à -17 après 2 cartes de 64 et 63 pendant le week-end. Un niveau de jeu qu’on ne lui avait plus vu depuis fin juillet / début août (The Open et WGC Bridgestone) et qui tombe à point nommé alors qu’on rentre dans le sprint final de cette saison. Au classement de la Race to Dubaï, il vient de gagner 4 places pour remonter à la 6ème place.

4Bleu-blanc-rouge, rien ne bouge!

Quelques places gagnées ou quelques autres perdues, la situation tricolore n’a guère évolué après cette semaine anglaise et ce n’est pas bon signe…
Wattel qui ne jouait pas sort du Top60 qualificatif pour la finale à Dubaï, Hébert (37ème au British Masters) est aussi en dehors de ce Top60.
Bourdy (37è du British Masters) s’éloigne un peu de la 100ème place (90è) mais n’a que 20.000 points d’avance.
Havret passe 104è et n’accuse plus un retard que de 7.000 points.
Derrière, cela commence sérieusement à sentir le roussi pour Quesne (120è), Dubuisson (122è) et Stalter (125è).
A moins d’un Top3, voire Top5, lors des 2 prochains tournois, les carottes sont cuites pour Langasque, Stal, Gros ou encore Perrier.

5Dans la famille Victor, je demande Perez

Nouvelle victoire française sur le Challenge Tour: la 4ème sur les 8 derniers tournois du circuit. Victor Perez appose son nom au palmarès du Challenge de Espana grâce notamment à une carte de 61 (-11) lors du Moving Day et un 65 le dimanche embelli d’un trou en un! Perez rentre dans le Top15 de la Road to Oman portant le total des tricolores à 3 (Guerrier et Saddier) parmi les places directement qualificatives pour le Tour Européen en fin de saison. Il reste encore 4 tournois au calendrier.

6Autant en emporte le vent

La LPGA fait encore parler d’elle en ayant gérer étrangement la situation météo. La réduction du dernier Evian Championship à 54 trous était pour le moins surprenant alors qu’on parle d’un Majeur mais avoir imposé aux joueuses lors de l’Open de Nouvelle Zélande de continuer le jeu dans les conditions… dantesques (voir video dans l’article joint ci-dessous) est totalement incompréhensible. Et pour ajouter au ridicule, les joueuses devront revenir ce lundi matin pour terminer le tournoi qui a fini par être suspendu.

7En mémoire d’Arnie

Dans le dernier rendez-vous de la saison sur le Web.com (anti-chambre du PGA Tour), l’américain Sam Saunders a signé une carte de 59 (-12) en ouverture du tournoi. Parti du 10, il débute par 3 birdies, et malgré un bogey au 15, il passe l’aller en 31 (-5). Ajoutez-y les 7 birdies sur le retour et vous obtenez la 7ème carte sous les 60 dans l’histoire du circuit. Presqu’un an jour pour jour après le décès d’Arnold Palmer, Sam Saunders a eu une bien jolie manière de rendre hommage… à son grand-père!

8Famous Ochoa

Lorsque Lorena Ochoa décide de se retirer des parcours, elle est alors depuis 158 semaines consécutives la n°1 mondiale, un record toujours d’actualité. Après 27 titres LPGA dont 2 Majeurs et à seulement 28 ans, la mexicaine surprend le monde du golf avec cette décision de stopper sa carrière. Elle vient désormais d’entrer dans le World Golf Hall of Fame récompensant à la fois sa carrière et son investissement sans relâche dans le développement du golf.

9Un nouvel Open, une fois!

En 2018, Lee Westwood devrait pouvoir défendre son titre du Belgian Open qu’il a gagné… en 2000, la dernière édition de ce tournoi! Après 18 ans d’absence, le Belgian Open fait son retour dans le calendrier de l’European Tour (17 au 20 mai 2018) et se jouera au Rinkven Golfclub de Schilde. Le tournoi est organisé par Thomas Pieters Productions, la structure commerciale du joueur belge et devrait proposer un format original de 2 tours en stroke play suivis par un 1 contre 1 sur 9 trous avec les 64 premiers joueurs.

10Le Programme de cette semaine

  • Femmes:
  • Hommes
    • ET – 5 au 8 octobre- ALFRED DUNHILL LINKS CHAMPIONSHIP, St Andrews, Carnoustie et Kingsbarns (13 français)
    • PGA TOUR (1er tournoi saison 2017-2018) – 5 au 8 octobre- SAFEWAY OPEN, Napa, Californie – USA.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here