Hole-in-One, c’est le tout en un du lundi pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in One post!
😉

11, 2, 3… Céline!

Alors qu’elle avait terminé sa 1ère saison sur le Symetra Tour en octobre dernier à la 3ème place du général après 2 titres remportés en mai et septembre, Céline Boutier termine son année 2017 sur le Ladies European Tour. Il ne lui aura fallu que 3 tournois pour faire parler d’elle à nouveau. T11 à Abu Dhabi en début de mois puis T6 la semaine dernière en Inde, la française soulève cette semaine le trophée du Sanya Ladies Open en Chine. Avec un total de -12 sur 54 trous (67-69-69), Céline termine avec 4 coups sur la coréenne Solar Lee et 5 sur l’islandaise Jonsdottir. C’est la 2ème victoire tricolore en 8 jours sur le LET (voir HIO n°45) sur les 11 tournois (hors Majeurs; British Open et Evian Championship) de la saison régulière 2017.

2Am-stram-Rahm

Cela pourrait être lui le joueur européen de l’année 2017. On oublie parfois trop vite que Jon Rahm est passé professionnel il y a moins de 18 mois. Seulement! L’ex n°1 mondial amateur, pour sa 1ère saison professionnelle complète, remporte la finale de la Race to Dubaï au terme d’un dimanche sans erreur (67). En fait son dernier bogey remontait même au 1er trou du Moving Day, il a ensuite enchaîné 13 birdies sur les 35 suivants. L’espagnol gagne 2 Rolex Series cette année (Irish Open et DPWTC) qui lui permettent de passer devant son compatriote Sergio Garcia pour monter sur la 3ème marche du podium de la saison 2017. En début de semaine, Rahm avait été sacré Rookie de l’année, le voilà désormais n°4 mondial et le mieux classé des joueurs européens. Pas mal pour un « débutant »!

3Sur le toit de l’Europe

Vainqueur à Abu Dhabi en janvier, 2ème du WGC Mexico, 4ème de l’US Open, vainqueur du HNA Open de France sont les principaux coups d’éclat de Tommy Fleetwood en 2017. A Dubaï, il signe l’un de ses moins bons résultats dans un tournoi Rolex Series (T21) mais cela reste suffisant pour conserver la 1ère place de la Race to Dubaï au terme des 47 tournois de la saison, avec en prime un joli chèque bonus de 1,25m$. Il termine avec moins de 60.000$ de différence (avant bonus) sur son compatriote Justin Rose. Ce dernier était encore en passe de rafler la mise à 9 trous de la fin mais 3 bogeys sur le retour empêche le champion olympique de signer 3 victoires de suite. Tommy Fleetwood conclut sa saison avec un joli pactole de plus de 5,4m€ de gains en 2017 mais n’est pour l’instant que 17ème au classement de la sélection pour la prochaine Ryder Cup. Dure concurrence!

4Carnoustie, oui. Mexico, non!

Il y avait des précieux tickets à gagner avec de bons résultats à Dubaï. Malheureusement pour Alexander Levy, sa 36ème place ce dimanche lui coûte des précieux points le faisant terminer à la 21ème place au général. Certes, cela reste son meilleur résultat en fin de saison depuis sa 9ème place en 2014 mais avec le Top20 qualifié pour le WGC Mexico, El Toro termine à la 1ère place non qualificative. Mais une mauvaise nouvelle peut arriver parfois seule, et le vainqueur du Volvo China Open cette année gagne sa place pour The Open 2018 à Carnoustie en terminant parmi les 30 premiers du classement final.
Les 3 autres français présents à Dubaï cette semaine terminent 13èmes ex-aequos les plaçant 35ème de la Race to Dubaï pour Lorenzo-Vera, 37ème pour Dubuisson et 49ème pour Pavon.

5Lexi perd, Lexi gagne

L’américaine aurait dû faire sauter la banque ce week-end à Naples (Floride, USA). Encore leader au trou 17 à -15 après son 6ème birdie du jour, Lexi hompson compte un coup d’avance sur sa partenaire du jour Jessica Korda et la suédoise Pernilla Lindberg, avant que cette dernière ne fasse bogey au 18. Quand les 2 américaines arrivent aux abords du dernier trou, la thaïlandaise Ariya Jutanugarn, en dernière partie, signe à son tour un birdie au 17 et passe à -14. Au plus mauvais moment, Lexi manque l’immanquable avec un putt de 60cm pour le Par au 18. Jutanugarn en profite et rentre son putt de 7m pour birdie quelques minutes après pour s’adjuger la victoire de la finale de la saison LPGA.
Avec 2 victoires et 8 autres Top10 en 2017 dont 5 à la seconde place (seule ou ex-aequo), Lexi Thompson remporte toutefois -et presque- logiquement la Race to CME Globe 2017. Elle s’offre aussi le Trophée Vare qui récompense la meilleure moyenne de coups sur toute la saison avec un score moyen de 69,144 par tour.
Karine Icher, T5 après 54 trous, termine T30 de la finale et 37ème de la saison 2017.

6Cook fait son entrée

Tout juste promu via le Web.com lors de la saison 2017, Austin Cook jouait son 4ème tournoi sur le PGA Tour en tant que rookie. Les 3 premières fois, il avait passé le cut et terminé au mieux T20 (Shriners Hospitals). Le natif de Little Rock (Arkansas, USA) s’est offert son 1er titre au RSM Classic avec un score total de -21 et une avance confortable de 4 coups sur son compatriote JJ Spaun. Cook avait pris la tête après 36 trous grâce à une carte de 62 (-8) le vendredi après un 66 le 1er jour. Avec 2 bogeys seulement en 4 tours, l’américain fait un bond de la 88ème à la 3ème place de la FedEx Cup 2018.
Il gagne également son ticket pour The Players l’an prochain.

7Sébastien touche le Gros lot!

Ils étaient 9 français au départ du marathon de la finale des cartes européennes (6 tours en 6 jours). Après 72 trous, ils n’étaient plus que 3 parmi les 80 joueurs à passer le cut sur le parcours du Lumine GC en Espagne. Mais un dernier tour en 70 n’a pas été suffisamment performant pour Gary Stal et Julien Quesne qui terminent respectivement T50 et T42 au classement. En revanche, grâce à une carte de 66, Sébastien Gros retrouve un droit de jeu sur le Tour Européen en 2018 alors qu’il avait terminé 170ème de la Race to Dubaï pour sa 2ème saison (102ème en 2016). Sébastien aura une catégorie 16 en 2018 contre une catégorie 11 cette année, les résultats devront arriver vite sur les premiers tournois de la saison qui redémarre (déjà) ce week-end! Le lyonnais ne sera toutefois pas au départ de ce 1er tournoi à Hong-Kong.

8Twitter seul diffuseur

L’European Tour a décidément plus d’un tour dans son sac pour concurrencer son grand frère américain, notamment sur les réseaux sociaux. Keith Pelley et ses équipes multiplient les initiatives pour créer l’engagement et faire grossir sa communauté de bientôt 326.000 abonnés sur Twitter. La semaine dernière, le 3ème rendez-vous 2017 du Hero Challenge (non, pas celui de Tiger!) au cours duquel 8 joueurs s’affrontent en un contre un dans un concours de précision, était diffusé en exclusivité sur Twitter et seulement sur Twitter. Une initiative (encore) réussie pour le Tour Européen et une victoire honorifique pour Li Haotong, vainqueur de l’épreuve à Dubaï.

9Maxi golf et mini Fairway

Encore un divertissement qualitatif de l’European Tour pour conclure la saison. Nicolas Colsaerts, Soren Kjeldsen, Richie Ramsay et Ross Fisher ont accepté de relever un autre défi de précision. Viser une étroite bande fairway à quelques 200m de distance et… large de 1,80m! Faisable ou non? Et si oui, qui? A vous de le découvrir!

10Le Programme de cette semaine

  • Femmes
    • LPGA – Pas de tournoi
    • LET – Pas de tournoi
  • Hommes
    • ET (1er tournoi saison 2018)- 23 au 26 novembre – UBS HONG KONG OPEN, Hong Kong (5 français: Weber, Bourdy, Havret, Sordet et Guerrier)
    • PGA TOUR – Pas de tournoi

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here