Hole-in-One, c’est le tout en un du lundi pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in One post!
😉

1Dans le club des 5!

Il fallait d’abord jouer 5 tours et 90 trous en passant un cut qui tombait après 4 tours. Il fallait ensuite finir parmi les 45 premières et idéalement dans le Top20. À la 27ème dans le Par total après le cut, Céline Herbin a gardé sa meilleure carte de la semaine pour la fin. 2 bogeys ce dimanche, à chaque fois sur un Par5, et 5 birdies pour un score de 69 (T16/-3) qui lui offre un droit de jeu complet sur le LPGA en 2018! On la retrouvera aux côtés de Karine Icher, Joanna Klatten, Perrine Delacour et Céline Boutier sur le circuit américain.
Marion Ricordeau l’autre française à avoir passé le cut termine T60 (+5).

2Comme un ouragan!

Dans cette épreuve marathon des cartes du LPGA, on comptait quelques joueuses encore avec le statut amateur. Parmi elles, une joueuse de Porto Rico, cette île étiquetée « territoire non incorporé des États-Unis »… Cette partie du monde touchée par l’ouragan Maria en septembre dernier. Maria comme le prénom de cette joueuse portoricaine qui, après 5 tours, se retrouve ex-aequo à la 20ème place avec Daniela Darquea (Equateur) et Mind Muangkhumsakul (Thaïlande). Le règlement est sans pitié et un playoff sur 3 trous cumulés doit désigner la 20ème et dernière carte « pleine » sur le LPGA en 2018. Maria Torres qui s’était qualifiée via le second stage est, avec les américaines Robynn Ree et Maddie McCrary (Conditional Status), l’une des 3 amatrices à gagner un droit de jeu sur le LPGA. Torres restera surtout à jamais la 1ère de son pays à en être membre dans l’histoire de la LPGA.

3L’ile Aux bleus

10 français au départ de cet AfrAsia Open et seulement 4 passaient le cut: Langasque, Pavon, Stalter et Sordet. La bonne surprise est que 3 d’entre eux ont terminé dans le Top10 final avec la 3ème place de Romain, le Top5 de Matthieu et le Top10 de Joël (Clément termine T50). Cela reste une très belle opération pour Langasque notamment qui n’aura pas l’occasion de jouer régulièrement sur l’European Tour cette saison… à moins de s’offrir une victoire ce week-end au Joburg Open! 😉

4Dylan régale chez Maurice…

Fritelli apparait de plus en plus comme la star montante du golf sud-africain avec cette 2ème victoire en 2017 après celle au Lyoness Open, pour le compte de la précédente saison. Ce 4ème titre professionnel met aussi fin à ce début de série où, par 2 fois, playoff a rimé avec défaite. Grâce à un birdie lors du 1er trou supplémentaire de l’AfrAsia Bank Mauritius Open, il l’a emporté face à l’indien Atwal: la 3ème fois fut ainsi la bonne! Auteur d’une carte de 67 le dimanche, on retiendra comme fait du jour, celui de Fritelli qui a dû composer avec un club de moins dans son sac après le trou 6, pour l’avoir cassé sur un coup de recovery (voir vidéo ci-dessous). Le sud-africain grimpe à la seconde place du classement de la Race to Dubaï 2018.

5Et Cameron sait recevoir

Cameron Smith, vous connaissez? Sans doute pas – ou peu – jusqu’à ce que son nom se retrouve tout en haut du leaderboard dans les derniers trous de l’Australian PGA Championship (autre tournoi sanctionné par l’European Tour cette semaine). Et si son nom vous dit toutefois quelque chose, cela remonte sans doute au Zurich Classic 2017 (PGA Tour) nouvelle formule par équipes qu’il a remporté associé au suédois Jonas Blixt, ou pour les plus férus de golf à l’US Open 2015 qu’il a terminé 4ème ex-aequo. Âgé de 24 ans, passé pro en 2013, Smith évolue habituellement sur le PGA of Australasia. Dimanche, il partait avec 3 coups de retard sur son compatriote Jordan Zunic qu’il rejoindra au club-house à -18 après une carte de 68. Et ce, malgré un bogey au 18 qui l’empêche d’être sacré directement après 72 trous! Sur le second trou de playoff, Zunic manque son putt pour le Par et Cameron Smith rentre le sien pour s’offrir un premier titre sur le Tour Europeen.

6Fowler était là aussi!

C’etait un tournoi particulier à plus d’un titre. Il n’y avait que 18 joueurs au départ et pourtant il était difficile d’exister pour 17 d’entre eux (cf. point 7). On en aurait presque oublier qu’à la fin de ce Hero World Challenge, il fallait un vainqueur! Celui-ci sera Rickie Fowler. L’américain a surpris tout son monde dans le dernier tour avec une carte de 61 incluant une série impressionnante de 7 birdies sur les 7 premiers trous (un total de 8 à l’aller + 3 au retour)! Ce qui aurait été sa 5ème victoire sur le PGA Tour si ce tournoi avait été considéré comme officiel sur le circuit ne restera toutefois pas qu’un simple titre de prestige puisqu’il gagne les points du classement mondial. Rickie passe de la 9ème à la 7ème place en doublant Brooks Koepka et Henrik Stenson. Le seul des 5 américains du Top10 mondial sans Majeur pourrait bien ouvrir son compteur en Grand Chelem dès 2018.

7Tiger a fait plus qu’exister

Jusqu’alors, on avait dû se contenter de quelques vidéos distillées au compte-gouttes ne révélant rien d’autre que le fait qu’il pouvait à nouveau taper dans une balle. Mais, ce week-end, tout un chacun était partagé entre l’excitation de son retour à la compétition et la crainte de le voir faillir et s’écrouler pour de bon. Oui, il faudra patienter encore pour se faire une idée concrète des possibilités de Tiger Woods à s’immiscer dans le haut des leaderboards semaine après semaine. Non, tout n’a pas été parfait mais le contraire aurait été à la limite de l’extraordinaire et de l’incompréhensible. Pour ma part, je retiendrai sa capacité à déclencher des « coups de fusil » qui prouvent, d’abord, l’absence d’une gêne physique quelconque et surtout la confiance retrouvée pour le faire. Au final, Woods a enchaîné 4 tours, a signé 17 birdies et 2 eagles (dont 1 sur un Par4 après avoir drivé le green), termine 9ème (-8) sur 18 joueurs au départ et nous a fait vibré. Plutôt réussie comme rentrée, non ?!

8Au pays du soleil gagnant

Il y avait un tournoi sur le LET ce week-end. Au Japon, dans un format par équipes. Les 4 circuits de golf féminin hors LPGA sont représentés par une sélection de 9 joueuses qui s’affrontent sur 3 jours en Foursomes, en 4 Balles et en Simples. Ce tournoi, The Queens, créé en 2015 réunit ainsi les circuits du Japon (JLPGA), de la Corée du Sud (KLPGA), de l’Australie (ALPG) et d’Europe (LET). Dans un format qui a changé à chaque édition, les joueuses asiatiques se partagent le palmarès. Comme en 2015, cette année le Japon l’a emporté devant la Corée du Sud. Le LET avec la française Gwladys Nocera comme capitaine – et joueuse- a perdu 2.5 à 1.5 dans la petite finale face à l’ALPG, tandis que le JLPGA disposait du KLPGA 3.5 à 0.5 en finale, d’autant plus rageant pour les coréennes qui avaient dominé outrageusement les 2 premières journées.

9Et la grosse bête qui monte qui monte…

Après tout, Tiger a fait le buzz en long et en large cette dernière semaine, si bien qu’il est logique de le voir 2 fois dans ce Top10! 😉
Ce week-end, Tiger a été leader mais n’a pas gagné. Cela ne l’empêche toutefois pas de faire un bond de félin affamé au classement mondial et de gagner 531 places pour pointer 668ème en ce lundi 4 décembre, tout proche de son classement en fin d’année 2016 (652è).

10Le Programme de cette semaine

Femmes

  • LET – 6 au 9 décembre – OMEGA DUBAI DESERT CLASSIC, Dubaï – EAU (10 françaises)
  • Cartes LET – 6 au 9 décembre – 2018 LALLA AICHA TOUR SCHOOL Pré-Qualif B, Marrakech – Maroc (8 françaises)

Hommes 

  • ET – 7 au 10 décembre – JOBURG OPEN, Johannesbourg – AFRIQUE DU SUD (6 français)
  • PGA TOUR – 8 au 10 décembre – QBE SHOOTOUT, Naples – Floride, USA

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here