J-6 avant le début du tournoi, sans doute, le plus prisé au monde par les golfeurs professionnels : Le Masters Augusta.

Premier des 4 tournois du Grand Chelem, le Masters a la particularité de se jouer chaque année sur le même et magnifique parcours de l’Augusta National Golf Club en Géorgie (USA). Le commun des golfeurs amateurs que nous sommes n’aura certainement jamais l’occasion d’y jouer, voire même d’y accéder du fait d’une billetterie quasi exclusivement réservée à une liste de mécènes…

Mes 5 raisons (très personnelles) qui font du Masters Augusta une compétition si particulière.

5Plus qu’un club !

Le club de l’Augusta National a ouvert officiellement en  janvier 1933 (Happy 80th birthday !) et a été fondé par Bobby Jones et Clifford Roberts. L’inauguration a accueilli des golfeurs, principalement des hommes d’affaires de New-York, arrivés par un train privé “affrêté” pour l’occasion.
Bobby Jones dira dans son discours d’ouverture : “Notre objectif principal avec l’Augusta National a été de fournir un parcours de golf aux beautés naturelles exceptionnelles, agréable à jouer pour le golfeur moyen (sic) et dans le même temps un vrai test pour le joueur expert s’efforçant de réaliser le par.
Quand on sait qu’aujourd’hui, le club ne possède que 300 membres, triés sur le volet (Bill Gates par exemple). Aucune personne noire n’était acceptée jusqu’en 1990 et les femmes peuvent désormais être membres depuis… l’année dernière ! Le golfeur moyen devait donc être un homme, blanc… et riche. 😉

2013 : Bubba Watson remet la vest verte à Adam Scott

4Plus qu’un trophée !

Le premier tournoi a eu lieu en 1934 sur un parcours “inverse” à l’actuel. Les 9 premiers trous de l’époque sont aujourd’hui les derniers et les 9 derniers trous d’avant sont les premiers de maintenant. Ou, si vous préférez, l’aller est devenu le retour puisque le retour est maintenant l’aller ! C’est clair ? 🙂
Le premier vainqueur, Horton Smith, s’est vu remettre une jolie médaille et 1500 $.

C’est en 1949 qu’a été introduit une des traditions les plus connues du golf : la veste verte.
Ce vêtement était jusqu’alors le signe distinctif permettant, pendant la compétition, aux spectateurs de reconnaître un membre de l’Augusta National. A l’issue du tournoi, cette veste est remise au vainqueur par le gagnant de l’édition précédente et elle ne peut  être portée par le joueur, dans l’année qui suit, uniquement lors de ses visites… au club ! Puisqu’elle doit rester… au club ! 🙂
En même temps, la porter pour un mariage, cela peut frôler le mauvais goût…

3Plus qu’un birdie !

Du double eagle (2 sur un Par 5… Sans commentaires) de Gene Sarazen en 1935 à celui de Louis Oosthuizen l’année dernière, on ne compte plus les coups de légende qui ont eu lieu lors du Masters Augusta. Alors mieux que des mots, la vidéo du birdie de Tiger Woods sur le trou n°16 en 2005 grâce à un chip EXTRAORDINAIRE ! Regardez son visage juste avant de jouer, il visualise exactement le chemin de sa balle et… Just did it !

© mediarostra.com

2Plus qu’un parcours !

18 trous : normal, Par 72 : normal, 6808 m : heu… pas normal ?! Cela fait une moyenne de 378 mètres par trou ! Le trou n°8 est un Par 5 de 521m et le n°11 fait 462m mais c’est un Par 4… Ben voyons !

Pour revenir à la citation de Bobby Jones, la beauté exceptionnelle souhaitée pour le parcours est bien au rendez-vous. En cette période de printemps (enfin là-bas, puisque pour nous le décalage horaire est devenu mensuel vu que nous sommes toujours en hiver), les massifs de fleurs, les arbres et toute la végétation contribue à un paysage magnifique et un cadre idyllique pour jouer au golf.
Chaque trou porte le nom d’ailleurs d’un arbre, ou arbuste, et on rencontre des spécificités architecturales toutes entourées d’histoires originales que vous pouvez lire ici. Et pour ceux qui préfèrent les images, survolez le parcours, trou par trou, sur le site officiel.

1Plus qu’une victoire !

Participer à ce tournoi est déjà un évènement en soi puisque seuls 90 joueurs sont acceptés au départ dont les 50 premiers du classement mondial.
Alors vous imaginez bien que le remporter n’est pas une mince affaire ! Et pourtant, les plus grands champions ont inscrit leur nom au palmarès du Masters Augusta : Jack Nicklaus (6 victoires), Arnold Palmer et Tiger Woods (4 v.), Gary Player, Nick Faldo, Phil Mickelson (3v.), etc.
Être vainqueur au Masters Augusta, c’est aussi la possibilité de réaliser le fameux grand chelem composé de l’US Open (en juin), du British Open (en juillet) et du PGA Championship (en août)… Ce qui n’est encore jamais arrivé dans sa version moderne comprenant ces 4 tournois.

Alors rendez-vous le 14 avril prochain pour savoir à qui Bubba Watson remettra la veste verte de 77è masters d’Augusta… et accessoirement un chèque d’environ 1,5 M€, de quoi acheter des vestes plus jolies ! 🙂
Mon favori : Tiger Woods, mon outsider : Sergio Garcia. Et vous ?
N’hésitez pas à commenter pour nous faire savoir pourquoi vous aimez (ou pas) ce tournoi ? Allez-vous le regarder ?

Bon week-end et bon golf !

Avatar
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.