Avec 17 joueuses qui ont terminé leur 3ème journée sous le Par, le même nombre que vendredi, on est encore très loin des 40 de la première journée. Le parcours n’a, semble-t-il, guère apprécié d’être malmené jeudi par la coréenne HJ Kim (10 birdies et aucun bogey) qui a rendu une nouvelle carte  consécutive de 72 hier. Cela lui est tout de même suffisant pour reprendre la tête du dernier majeur de la saison féminine à -8. L’américaine Lincicome s’est rendu la journée compliquée en commençant par 2 doubles puis en sortant du trou n°7 (Par5) avec un triple. Une carte de 77 au final et elle se retrouve à 4 coups (T6) derrière la leader.

Oui mais voilà, comme évoqué, le parcours se construit sa réputation, personne n’a fait mieux que 67 hier (la coréenne NY Choi et l’américaine Jane Park) et les premières de la veille ont flirté plus ou moins avec le Par. Ce moving day s’est plutôt apparenté à un “keeping” day où les positions de chacune n’ont que très peu évolué (exceptée Lincicome). On a surtout assisté à un resserrement des scores : 5 joueuses se tenant en 3 coups contre 3 samedi matin.

Aujourd’hui, en dernière partie, on retrouvera l’australienne Karrie Webb (-9), vainqueur de l’édition 2006 du Masters et rien moins que 7 majeurs à son actif. Une victoire à Evian ferait d’elle la première joueuse à faire un grand chelem de carrière dans cette nouvelle configuration à 5 majeurs : “Je suis heureuse de me retrouver à cette place, cela faisait très longtemps. Depuis le début de l’année, c’est vraiment la première fois que j’ai une chance réelle de remporter la victoire“.

Précéderont la partie de Kim et Webb, la coréenne Mi Jung Hur (-6) qui depuis le 1er jour reste invariablement en 3è position malgré des cartes chaque tour un peu moins bonne (66-69-72). Elle sera accompagnée de la suédoise Anna Nordqvist (-5) qui  pourrait regretter amèrement ce 4 putts sur le 17 (double) : “J’ai vraiment bien joué, j’ai touché 16 greens en me donnant souvent de bonnes chances de birdies. Malheureusement, le putting n’était pas là“.

La “petite” surprise de ce haut du tableau (si on excepte ces coréennes qui surgissent régulièrement à chaque tournoi) vient de la colombienne Mariajo Uribe. Cette joueuse de 24 ans dont le fait principal de sa carrière est une victoire à l’US Open Amateur Championship en 2007,  se retrouve 4è ex-aequo (-5) grâce à 3 tours sous le Par : 68-70-70.

Quelque peu distancées, Lydia Ko est à -4 puis, un coup derrière, on trouve Inbee Park, Stacy Lewis et Suzann Pettersen (ces 2 dernières joueront d’ailleurs dans la même partie). Mais dans le sprint final que sera cette dernière journée du dimanche d’un majeur, ce sont typiquement les joueuses capables de surclasser un parcours que les moins expérimentées ne sauraient résister aux pièges qu’il leur proposera.

Côté bleu, Karine Icher joue 72 et reste dans le par total (T19). Un bon dimanche pourrait lui offrir son 3ème top10 en majeur de sa carrière, le premier depuis 8 ans (T6 à l’US Open 2005 et T10 au British Open 2006). La jeune Céline Boutier a avoué avoir ressenti plus de pression pour ce samedi : “je ne m’attendais pas à voir autant de monde autour de ma partie” et avec un +6 total est toujours dans le Top50.

Retrouvez les départs du jour ici.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.