lundi 1 juin 2020

Rencontre avec Johann Lopez Lazaro

Sans doute moins connu que ses compatriotes Alexander Levy et Romain Wattel, Johann Lopez Lazaro est pourtant le 3ème mousquetaire qui a permis à la France de remporter le titre de champion du monde amateur par équipes en 2010 en Argentine. Passé professionnel en 2011, Johann évolue depuis sur l’Alps Tour (3è division européenne) et ambitionne plus que jamais de retrouver ses copains au plus haut niveau.

Bonjour Johann, où en es-tu à l’aube de cette nouvelle saison ?

Je m’entraîne principalement à Valescure, et ce depuis 4 ans. Je bouge un peu dans la région, de temps à autre à Terre blanche, et aussi sur le golf de Barbaroux. En tout état de cause, je ne reste pas cantonné à Valescure. Je viens de changer de coach et je travaille désormais avec Raphaël Pellicioli. On ne se voit pas tous les jours mais il passe me voir régulièrement pour me donner des axes de travail. Il s’attache moins à la technique mais plus au ressenti, aux sensations et surtout au plaisir ! C’est ce dont j’avais besoin.

Pourquoi “besoin” ?

C’est simplement que je ne m’amusais plus en jouant au golf, ce n’était plus un jeu, contrairement à l’époque où j’étais amateur, voire plus jeune. Avec Raphaël, mais aussi mes amis et mes proches, j’ai compris que la clé, cet, hiver était de retrouver cela : m’amuser même quand je vais m’entrainer, pas que cela devienne un fardeau ! Il y a quand même pire comme métier. 🙂
Depuis 4 mois, je cherche donc à reprendre du plaisir et retrouver la confiance.

Et retrouver ainsi un niveau proche de 2010 ?

Johan Lopez Lazaro - Championnat du monde amateur 2010Oui, 2010 reste l’année où j’ai le mieux jouer au golf, on ne peut pas oublier ce titre de champion du monde par équipes. C’était un moment de joie intense avec mes deux amis Alexander et Romain… C’était énorme quand j’y repense !

Quelles ont été les répercussions ?

En réalité, il n’y a pas eu d’énormes retours mais cela m’a tout de même permis de trouver des sponsors et partenaires pour ensuite évoluer au mieux au plus haut niveau.

Et tu as été accompagné par la FFGolf, j’imagine ?

La fédération m’a aidé pendant ma 1ère année professionnelle en 2011, pour tout ce qui était financement de coach notamment. Mais la saison suivante, comme mon niveau de jeu a baissé en qualité et en résultats, leur soutien a fini par s’arrêter.

Comment se sont alors passées ces dernières années ?

Après être passé pro, j’ai obtenu une invitation pour évoluer sur le Challenge Tour. Grâce aux résultats obtenus sur les cartes françaises, en terminant 2ème, j’ai réussi à obtenir des invitations supplémentaires. Cela m’a donc permis de faire l’équivalent de la moitié d’une saison sur le Challenge Tour. Ensuite de 2012 à 2014, j’ai évolué sur l’Alps Tour avec quelques Top10 dont une seconde place au Castellon Alps Valencia en 2012, une 3ème place au Cervino Open en 2013 et une 4ème place à Rebetz l’année dernière.

Quels sont tes objectifs pour 2015 ?

Clairement quitter l’Alps Tour ! Évoluer sur le Challenge Tour une saison, et avec un peu de chance et quelques coups d’éclats, franchir le palier pour me retrouver sur l’European Tour la saison d’après. Je sais que je n’ai pas encore toutes les armes pour en arriver là, je sais aussi que c’est ambitieux mais j’ai de la motivation à revendre ! Il est temps pour moi d’évoluer rapidement, j’ai 25 ans ! 🙂

Comment perçois-tu les performances d’Alexander et Romain ?

Je sais qu’ils ont franchi un cap, et que moi non… Je sais qu’ils prennent du plaisir à jouer, surtout quand on voit Alex, c’est évident il a envie d’être sur le parcours. On y revient quoi !! Aujourd’hui, c’est cet aspect du golf qu’il faut que je retrouve ! Le plaisir, le jeu, et mes résultats suivront.

En 2018, tu auras donc 29 ans, le Golf National et la Ryder Cup, ça représente quoi ?

L’Albatros est un parcours mythique, j’y ai joué l’Open de France une fois, et rien que l’ambiance au départ du tee n°1, c’est juste impressionnant. Tu as les frissons !
La RyderCup, c’est un rêve comme pour tout golfeur professionnel mais gardons les pieds sur terre, franchissons les étapes, les unes après les autres, et après l’avenir se chargera du reste ! 🙂

Dernière question, Gary Stal vient de gagner à Abu Dhabi, tu le connais ?

Oui, je l’ai fréquenté chez les amateurs, c’est un joueur sympa, son surnom est le “ragondin” ! Il s’accroche toujours, ses résultats récents sont le fruit d’un long travail, c’est un battant, on n’a vraiment pas fini d’entendre parler de lui.

Interview In/Out de Olivier Rozner

Questionnaire In/Out de La Petite Balle Blanche : un aller en 9 questions “in-side” golf et un retour en 9 questions “out-side” golf.

1 – Ton club préféré ?

En France ? ah non ton club pour jouer ! :-). Le Rescue.

2 – Le coup que tu aimes le moins jouer ?

Les longues sorties de bunker.

3 – Le tournoi que tu aimerais gagner ?

Le British Open.

4 – Le meilleur moment de ta carrière ?

Interview lpbb - Johann Lopez LazaroMon titre de champion du monde amateur par équipes, évidemment ! 🙂

5 – Le meilleur conseil golfique qu’on t’a donné ?

Prend du plaisir, amuse-toi !

6 – Avec quel joueur aurais-tu aimé jouer en match-play la dernière Ryder Cup ?

On en est loin ! 🙂 Henrik Stenson.

7 – Si tu pouvais changer une règle au golf, laquelle ?

En ce moment, le hors-limites ! 🙂

8 – Joueur (se) préféré(e) et la question que tu aimerais lui poser ?

Rory McIlroy. “On joue quand ?”

9 – Les 3 qualités essentielles d’un golfeur ?

“La hargne de Gary Stal” (sic), la motivation et la rigueur.

10 – Ton plat préféré ?

C’est malin, je suis au régime ! 🙂 La paëlla avec la famille et mes amis.

11 – Ton point faible ?

Trop gentil !

12 – Ton film préféré ?

Oups, bof peut-être “Qu’est-ce-qu’on a fait au bon Dieu ?”

13 – La pièce chez toi que tu préfères ?

Ma chambre.

14 – Tu ne pourrais pas vivre sans … ?

Mes parents actuellement ! Merci à eux d’être à mes côtés.

15 – Quelle est ta plus grande peur  ?

Le vertige.

16 – Le plus joli compliment que tu as reçu ?

“J’aimerai être comme toi”… reçu d’un pitchoune de l’école de golf 🙂

17 – Tu adorerais partir en vacances avec ?

Avec mes amis.

18 – La question dont tu aimerais connaître la réponse ?

Est-ce qu’un jour, je vais y arriver ? 🙂

Un grand merci à Johann pour sa disponibilité ainsi qu’à Marc (@StAndrews) pour la réalisation de l’entretien. Nous souhaitons le meilleur à Johann pour cette saison 2015 et la concrétisation de ses objectifs !

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.