jason day PGA Championship 2015 Avec un score record de 20 sous le Par, Jason Day a remporté le PGA Championship 2015. Le joueur de 27 ans, passé professionnel en 2006, ajoute la première ligne victorieuse à son palmarès en Majeurs. Amplement mérité pour celui qui compte pas moins de 7 Top5 et 10 Top10 dans les tournois du Grand Chelem depuis 2010.

L’australien a dominé Whistling Straits les 4 jours (68-67-66-67) et notamment les Par5 avec un total de -14 ! 7 bogeys et 1 double sur ses 72 trous très largement compensés par 25 birdies et 2 eagles. Un écart de 2 coups au soir du Moving Day sur son dauphin qu’il porte à 3 au terme du tournoi toujours sur ce même dauphin. Un second qui n’est autre que Jordan Spieth, encore et encore : 1-1-4-2, les places du texan en 2015, respectivement au Masters, US Open, The Open, PGA Championship ! Une année exceptionnelle en Majeurs (et par ailleurs) qui font de lui le nouveau numéro 1 mondial, en lieu et place de Rory McIlroy. Le nord-irlandais termine T17, une place plus qu’honorable pour un tournoi de reprise après sa blessure.

Certes, Jordan n’a pas fait le Grand Chelem, il n’a pas levé non plus 3 des 4 manches pour égaler Ben Hogan (1953) et Tiger Woods (2000) mais il totalise 54 coups sous le Par lors des 4 Majeurs, battant d’une unité le record de Tiger Woods en 2000. Et quand vous faites le calcul que le score combiné des vainqueurs de cette année est de -58, on ne peut qu’être admiratif d’une telle performance. Et, ce n’est que “justice” que les calculs alambiqués de l’OWGR (système du classement mondial) lui aient permis d’être le nouveau roi de la planète golf, même sans une victoire dans ce dernier acte.

C’est la meilleure défaite que j’ai eue dans ma carrière – Jordan Spieth

Le texan a lutté magnifiquement ce dimanche signant une carte de 68 (6 birdies pour 2 bogeys) dans la lignée des 3 tours précédents (71-67-65). Après 10 trous ce dimanche, Spieth y croyait encore malgré ses 3 coups de retard. Le Par5 du 11 offrait une possibilité de combler l’écart. Mais Day a sorti le driver, propulsé sa balle à quelques 350m du tee de départ pour se laisser 150m à taper jusqu’au green. Jordan dit qu’il a compris à cet instant que son partenaire ne laisserait pas filer la victoire : “Quand il a tapé ce coup, et qu’il lui restait quelque chose comme un coup de wedge pour le green, j’ai su que j’allais jouer pour le podium.”

jordan spieth numero 1 mondial7 trous plus tard, c’est une franche et sincère accolade que donne Spieth au vainqueur. Jason Day était juste le plus fort cette semaine. Mais la défaite n’a pas un goût amer pour l’américain qui, en plus de s’emparer du trône de McIlroy, empoche plus d’un million $ pour franchir la barre hallucinante des 10 millions $ de gains en 2015 ! Ce qui n’était pas arrivé depuis Tiger Woods en 2009.

Mais l’essentiel pour Spieth reste les victoires et celles en Majeurs particulièrement. Le Grand Chelem n’est pas un rêve pour ce gamin de 22 ans, c’est un objectif : “Cette année était incroyable, il n’y a que 4 Majeurs dans une année, alors avoir l’opportunité de tous les gagner, c’était génial. J’espère avoir encore d’autres saisons de ce niveau, j’espère qu’on pourra le faire encore !

Ce dimanche était le jour de Day, le premier jour d’une nouvelle ère, celle d’un jeune prodige américain : Spieth, Jordan Spieth.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.