Même si le football est le sport le plus pratiqué, le golf occupe la 3ème place des sports individuels derrière le tennis et le cyclisme. Les Pays-Bas sont une nation très sportive (sans compter les trajets réguliers en vélo) qui compte pas moins de 370 000 golfeurs pour une population équivalente à l’Île-de-France !

Un jeu populaire et diffusé

Avec 260 parcours, entre privés et publics, trouver un parcours n’est pas difficile, surtout dans la partie Ouest du pays qui est la plus dense en population. D’ailleurs la Hollande détient une densité de population similaire à Taïwan.
L’étroitesse du pays n’empêche pas la pratique du golf par un nombre important de licenciés qu’on ne peut s’empêcher de rapprocher de la France (408 000 à fin 2014).

Si l’on poursuit la comparaison, le golf détient la même image à quelque chose près : majoritairement masculin et peu de juniors, avec une touche d’élitisme, même si dans les années 80, la fédération hollandaise (NGF) a lancé un programme de démocratisation afin d’apporter un plus grand nombre de pratiquants aux clubs. À l’instar des journées portes ouvertes qui, comme en France, permettent d’initier de nouveaux golfeurs. Lorsque je jouais à Utrecht, le practice était d’ailleurs fermé une bonne partie de la journée et réservé uniquement à cette opération spéciale.

Aussi, à titre d’exemple, l’Open National (KLM Open du 10 au 13 septembre cette année) est largement diffusé à la télévision nationale (NPO). Une diffusion qui permet évidemment de promouvoir le golf surtout lorsque le héros national Joost Luiten s’illustre en terminant 5ème lors de la dernière édition.

KLM Open - Golf au Pays-Bas
Toutefois cette promotion et les efforts menés par la NGF n’empêchent pas l’apparente complexité d’accéder à un parcours. Une procédure qui ne semble cependant pas gêner les golfeurs, loin de là.

L’accès au parcours de golf aux Pays-Bas

Comme la carte verte en France, le GVB (golfvaardigheidsbewijs) est nécessaire pour fouler les fairways et les greens des clubs du pays.
Cet examen est composé de 3 épreuves :

  • une épreuve écrite sous forme de QCM
  • un examen pratique avec le pro sur les différents secteurs de jeu
  • un test sur 4 trous dont le score des 3 meilleurs trous sera retenu

Il vous reste ensuite 12 mois pour participer à 3 compétitions minimum (stableford) pour valider votre GVB et atteindre un handicap de 36.
D’apparence assez contraignant, cet examen n’a toutefois pas nuit au développement du golf au vu du nombre de licenciés !

Sachez toutefois que si vous êtes de passage, votre licence nationale devrait faire l’affaire. À défaut, demandez au pro du club de vous donner l’autorisation de jouer sur le parcours.

7 parcours dans le Top100 européen

Les Pays Bas proposent de très beaux parcours dont 7 figurent au classement des 100 plus beaux golfs d’Europe continentale :

  • Noordwijske – #2
  • Koninklijke Haagsche – #9
  • The Kennemer – #11 (hôte du KLM Open en septembre)
  • Utrecht (de Pan) – #24
  • Eindhoven – #46
  • Hilversumsche – #62
  • Rosendaelsche – #67

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Côté green-fees, il vous faudra compter en moyenne 50€ et souvent un peu plus de 100€ pour les parcours cités ci-dessus.
Pour des tarifs plus abordables, préférez l’un des 50 golfs publics des Pays-Bas tels que le GolfBaansloten, à Amsterdam, qui propose l’accès à son 9 trous pour 18€ la journée !

Pour conclure, si vous voulez jouer un Links avec un climat bien meilleur qu’en Écosse, vous garantissant un dépaysement total, n’hésitez pas une seule seconde et venez jouer au golf aux Pays-Bas ! 🙂
NicolasNicolas est joueur de golf depuis 2002 et a exploré de nombreux aspects de ce sport : animateur bénévole de club, starter ou encore agent de joueur.
Aujourd’hui, il décide d’en explorer un nouveau : écrire sur le golf ! 

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.