Suite des meilleurs coups… ou des pires qui ont été joués à Augusta dans l’histoire du Masters sur les trous 10 à 18 (Voir les trous 1 à 9).

1Camellia – Par4 – 495 yards

Score moyen : 4.31 (Difficulté = 1)
Le coup sur ce trou est forcément dans le Top10 des coups à Augusta. En 2012, Bubba Watson est en playoff avec Louis Oosthuizen. Les 2 joueurs se sont d’abord neutralisés avec un Par sur le 18 et ils égarent tous les 2 leur drive sur le trou suivant, le 10. Le recovery du sud-africain est court de green, celui du gaucher américain va arriver à moins de 5m du trou après un hook volontaire où la balle a quasiment décrit un angle de 90° ! Oosthuizen ne pourra éviter le bogey et Watson gagne son 1er Masters en assurant le Par.

2White Dogwood – Par4 – 505 yards [Amen Corner]

Score moyen : 4.29 (Difficulté = 2)
Dans la série “playoff et coup de folie”, 1987 fait aussi partie de la légende d’Augusta. Après 72 trous, Seve Ballesteros, Greg Norman et un certain Larry Mize (clin d’oeil au partenaire de Dubuisson lors des 2 premiers tours du Masters 2016 -ndlr-) sont à égalité. Le playoff, à cette époque, démarrait au 10 et l’espagnol est hors course après ce trou. Sur le 11, Greg Norman se pose à l’entrée du green et Larry Mize assure son 2è coup. Il lui reste un chip de 40m… À 29 ans, l’américain va remporter son 1er et seul Majeur.

3Golden Bell – Par3 – 155 yards [Amen Corner]

Score Moyen : 3.28 (Difficulté = 3)
Tom Weiskopf connaît bien Augusta. En 1980, il joue son 13è Masters : 6 Top10, 4 fois T2, sa plus mauvaise place est T41, l’année d’avant. Lors du 1er tour, l’américain se présente sur le plus célèbre Par3 avec la satisfaction de n’être jamais tombé dans l’eau sur ce trou… Son coup de F7 tombe bord de green mais le backspin fait rouler la balle dans le Rae’s Creek. Drop ! Un coup de SW, re-backspin et re-plouf. Drop ! SW et re-re-plouf. Drop ! SW et re-re-re-plouf. Drop ! SW et re-re-re-re-plouf. Drop ! Son 11è coup incluant les pénalités tombera enfin derrière le green. Amen ! Weiskopf inscrira le nombre 13 sur sa carte.

4Azalea – Par5 – 510 yards [Amen Corner]

Score moyen : 4.78 (Difficulté = 17)
Nombreux ont en mémoire le superbe 2ème coup de Phil Mickelson exécuté sous les pins et qui tombera sur le green pour un birdie et un pas de plus vers son 3ème Masters. Toutefois en 1994, Jeff Maggert depuis le fairway réalise un coup de F3 parfait à 220 yards du trou pour le seul albatros jamais enregistré sur ce Par5 dans l’histoire du Majeur.

5Chinese Fir – Par4 – 440 yards

Score moyen : 4.17 (Difficulté 8)
Jack Nicklaus a 6 “veste verte” et le record du vainqueur le plus âgé (46 ans, 2 mois et 23 jours) que Fred Couples, 20 ans plus tard, aurait pu faire tomber alors qu’il avait 46 ans et 6 mois. Sur le 14, Couples a un putt pour birdie d’1m20 qu’il ne rentre pas. Pire, il se laisse un putt de retour encore plus long et le rate également. Un bogey va le faire retomber à -4 alors qu’il pouvait revenir à 1 coup de Mickelson dans ce dernier tour du Masters 2006.

6Fire Thorn – Par5 – 530 yards

Score moyen : 4.77 (Difficulté = 18)
Le coup qui résonne encore dans l’histoire du golf plus de 80 années plus tard ! En 1935, c’est seulement la 2ème édition du Masters et la 1ère où ce trou est le 15ème (En 1934, le 1er trou était le 10 avant que l’aller et le retour ne soient inversés). Gene Sarazen a 3 coups de retard sur son compatriote Craig Wood dans ce dernier tour avec 4 trous à jouer. L’histoire dit que le chèque de 1.500$ pour le vainqueur porte déjà le nom de Wood. Après leur drive respectif, Sarazen va taper un coup de bois 4 de 235 yards et réaliser un albatros (le 1er de l’histoire du Masters et le seul sur le 15 à ce jour) qui le remettra à égalité avec Wood qui ne peut faire mieux que le Par. Sarazen et Wood partiront en playoff, le lendemain, sur 36 trous ! Sarazen jouera dans le Par total, Wood à 5 au-dessus.

7Redbud – Par3 – 170 yards

Score moyen : 3.15 (Difficulté = 9)
Retour en 2005 et là vous pensez toutes et tous au même coup. Bien sûr… Tiger ! Mais non 🙂
Cette même année, Billy Casper, vainqueur en 1970, joue son 46è Masters. Il va envoyer sa balle 5 fois dans l’eau et réaliser un 14 sur ce Par3 du 16 qui aurait pu être dramatiquement historique… Mais, avec un total de 106, l’américain n’a pas rendu sa carte et a préféré abandonner, empêchant ainsi d’officialiser ce score !

8Nandina – Par4 – 440 yards

Score moyen : 4.15 (Difficulté = 10)
Après 3 tours, Greg Norman mène à -6 devant 4 joueurs à -5. Plus loin, Jack Nicklaus est T9 à -2. Après les 9 premiers trous du dimanche, Nicklaus est -3 et compte encore 4 coups de retard sur l’australien. “The Golden Bear” va enchainer birdie 10 puis 11, un bogey au 12 rattrapé immédiatement par un birdie au 13. Le Par au 14, un eagle au 15 et frôle le trou en un au 16 devant une foule en délire. Il passe -8 et revient à 1 coup de Ballesteros. L’espagnol fait alors bogey au 15 alors que Nicklaus dépose son 2ème coup sur le green du 17 à moins de 4m du drapeau. Son 5ème birdie du retour va le mettre en tête à -9 et le consacrer pour la 6ème et dernière fois de sa carrière.

9Holly – Par4 – 465 yards

Score moyen : 4.22 (Difficulté = 7)
En 2004, quand Phil Mickelson se présente le dimanche sur le tee du 18, il est à égalité avec Ernie Els, leader au club-house à -8. 2 coups plus tard, le gaucher américain a un putt de 5m pour birdie. La balle va prendre légèrement le bord gauche du trou et rentrer pour offrir enfin un 1er Masters (et un 1er Majeur) à Lefty après 3 Top3 consécutifs à Augusta.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.