Cet article est une traduction libre d’un post publié le 19 mai 2016 sur le site GolfDigest.

Dimanche, vous avez un départ aux aurores. En plus, samedi soir, comme à chaque fois, ce dîner chez les voisins va se terminer tard. En clair, contrairement à vos habitudes (hein ?!), vous n’arriverez sûrement pas une heure avant pour démarrer votre échauffement au practice.

Non, ce dimanche, vous aurez seulement 20 minutes à votre disposition. Alors comment cela va se passer ? Un seau de balles. 4 ou 5 coups avec votre fer 9 puis 2 ou 3 de plus avec le fer 7 pour “se chauffer” et puis… Boom !  Boom ! Vous finissez votre seau avec des bons gros coups de drive qui vous mettront (ou pas d’ailleurs) en confiance juste avant de commencer…

Et bien, non ! Pas cette fois. Voici quelques conseils pour optimiser votre temps et vous préparer au mieux.

Commencez sur le putting green !

Échauffement au Practice - puttingLe coach américain, Jason Guss (39 ans), classé par le magazine Golf Digest comme l’un des meilleurs de sa génération, recommande ainsi l’enchaînement suivant.

Sur la zone de putting, prenez 4 balles de votre sac que vous placez à environ 1,50m d’un trou. Dès que vous avez rentré au moins 3 putts sur 4, vous pouvez passer à “l’atelier” suivant. Sinon recommencez la série de 4.

Depuis l’extérieur du green, vous devez réussir 2 ‘chip/putt’ consécutifs (chip puis putt rentré dans la foulée) avant de continuer.
Alors, si il vous reste du temps, vous pouvez vous rendre sur le Driving Range.

 

Le Grand Jeu ensuite

Respectez lesSeau de balles - practice 5 séquences suivantes : Driver + PW, Driver + Fer 7, Driver + Fer 5, Driver + Hybrid, Driver + Bois 3. Vous ne pouvez passer à la séquence suivante que si chacun de vos coups a été bon. Sinon il vous faut recommencer depuis le début ! Autant dire, préparez soigneusement chaque coup en intégrant totalement votre routine habituelle à chaque fois.

Jason Guss précise : “En variant vos clubs à chaque coup, vous simulez ce qui va se passer sur le parcours. Le fait de devoir recommencer depuis le début en cas de mauvais coup vous met un peu plus “sous pression”  et vous rapproche des conditions de jeu réelles. Cela va de même pour l’aspect ‘petit jeu’ en début de votre échauffement qui est tout aussi important. Trop souvent, les gens se dispensent de l’intégrer au practice.

C’est l’heure ! Vous voilà fin prêt pour démarrer votre partie. Cette fois, c’est vous qui allez inviter vos partenaires au bar après ce match. 😉

Bon échauffement. Bonne partie !

 

 

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.