lundi 23 mai 2022

Qu’on se le dise, le golf est un sport olympique

Oui, le golf doit être au programme des JO !

Ce n’est pas que j’étais contre bien évidemment mais je n’étais pas non plus un fervent défenseur du pour. J’étais de ceux qui pensaient que le golf reposait bien plus sur ses 4 tournois du Grand Chelem tous les ans que sur un seul tournoi tous les 4 ans. Mais l’effet Jeux Olympiques est indéniable. C’est un évènement planétaire qui naturellement amène plus de gens à s’intéresser au Sport avec un grand S. Le golf en est un et les Jeux représentent un tel levier qu’il serait regrettable de ne pas l’utiliser pour aider au développement de la petite balle blanche.

Le golf aux Jeux Olympiques, c’est bien…

Parcours_Olympique-Rio2016Il faut d’abord saluer le parcours magnifique créé par l’architecte Gil Hanse pour Rio 2016. Un 18 trous qui a été grandement apprécié, aussi bien par les spectateurs que les téléspectateurs et que les joueurs. On est bien loin de l’Augusta National manucuré mais ce parcours en devenait du coup moins élitiste, plus accessible, plus « public ». Un parcours minimaliste, dénué de tout arbre, où les fairways semblaient se frayer leur chemin à travers la flore et la faune locales. Les capybaras, les chouettes, quelques paresseux et un caïman étaient invités à la fête, véhiculant ainsi l’image que le golf est un sport « Nature » et respectueuse de l’environnement.


Dans la foulée, on rendra hommage au Comité d’organisation de Rio pour la préparation du parcours qui a illuminé le jeu. Les joueurs ont pu profiter notamment de greens souples pour faire rêver les spectateurs avec des coups de fer qu’ils pouvaient arrêter près des drapeaux. Au final, après des birdies à la pelle, des eagles et même des trous en un, on trouve des scores qui ont fière allure (le vainqueur à -16 et 35 joueurs sous le Par).

Non, cela n’aurait pas été aussi impressionnant pour un novice de voir un tournoi se gagner dans le Par ou au-dessus. À bon entendeur ! 😉

Les bases étaient donc posées pour offrir un beau tournoi et les joueurs ont su le magnifier pendant ces 4 jours. Au-delà de leur enthousiasme réel de participer enfin à cette grande fête des sports, ils ont joué cette compétition avec le même sérieux et la même application que tout autre tournoi « rémunérateur ». On les a sentis heureux d’être là et fiers de jouer pour leur pays.

Et cela peut être encore mieux !

Justin Rose - Rio 2016Le final magnifique offert par Justin Rose et Henrik Stenson qui ont dû se départager sur le dernier trou ne doit pas faire oublier que ce format en stroke play était un pari risqué. On avait autant de chances d’avoir un vainqueur qui prenait le large suffisamment tôt pour rendre les derniers trous peu intéressants. Mais, d’un autre côté, on ne peut non plus négliger un aspect inhabituel dans un tournoi de golf : le podium ! Oui, les Jeux Olympiques offrent cette exception que la 2ème place et la 3ème comptent aussi.

« Je n’ai jamais été aussi excité dans ma carrière de finir dans le Top3 ! » Matt Kuchar – USA- médaille de Bronze 2016

Toutefois, le Match Play reste, à mon avis, le format le plus adapté à une compétition comme les Jeux Olympiques… Et y intégrer plutôt le format « par équipes », un 4 balles ou un foursome en Match Play à Tokyo en 2020 serait des plus attractifs, offrant aux supporters la possibilité d’encourager son pays.

À défaut, compléter cette même formule stroke play en individuel où l’on additionnerait également le score des 2 (premiers) joueurs de chaque nation pour décerner aussi des médailles par équipe. En 2016, les suédois auraient terminé à -20 (Stenson -14 et Lingmerth -6) à égalité avec les USA (Kuchar -13 et Watson -7) et les anglais en Bronze avec -16 (Rose -16 et Willett dans le par). Un tel classement aurait permis à de nombreux joueurs de garder la motivation et l’application sur 72 trous quand, en individuel, leurs chances étaient réduites à zéro avant le dernier tour.

« Grow the game! »

Podium 2016 - Golf aux jeux olympiques
Le podium olympique 2016 (Stenson-Rose-Kuchar)

Restons objectifs toutefois car ce débat sur le format, ou sur les joueurs absents, est surtout celui d’amateurs de golf déjà convaincus et déjà passionnés. Le téléspectateur lambda n’en avait que faire et a pu profiter de la couverture télévisuelle grand public pour découvrir le golf.

À titre d’exemple, en Suède (où je réside), le tournoi masculin dans son ensemble a été suivi en moyenne par 555.000 téléspectateurs avec un pic d’audience à 1.476.000 pour les derniers trous du dimanche. Certes Stenson est suédois me direz-vous, mais il faut savoir que la moyenne de téléspectateurs lors de sa victoire à The Open (la première en Majeur pour un suédois) était de 65.000 ! Presque 10 fois moins donc. C’est ça l’effet JO !

La France, elle, n’a apparemment pas su en profiter pleinement.

Si le groupe Canal avait « ouvert » sa chaine spécialisée Golf+ à tous ses abonnés, il fallait encore être un abonné au départ. Le groupe France Télévisions a montré des images lors des premiers tours en s’essayant plus ou moins aux commentaires mais n’a pas jugé intéressant de diffuser le final. En étant fair-play, les disciplines pendant 15 jours sont nombreuses, il faut bien faire des choix.

En revanche, carton rouge à la Fédération Française de Golf quasi totalement absente sur les réseaux sociaux depuis 10 jours. Pendant les semaines précédentes, on a eu le droit à la « petite balle bleue » et le #DrivetoRio en long et en large pour au final un résultat complètement de travers depuis la cérémonie d’ouverture. On compte 2 photos « repostées » sur Instagram, une dizaine de RT sur Twitter et 1 post par jour de compétition (donc 4) sur Facebook. Les Jeux sont une incroyable vitrine et toutes les fédérations françaises en profitent pour communiquer activement puisque le regard du monde peut être (enfin) braqué sur leurs disciplines. Mais pas le golf, non. Le Community Manager doit sûrement prendre ses vacances en août… ^^

Un rêve pour les joueurs de demain

golf sport olympique - rio 2016Reste à savoir désormais comment le CIO va traiter la question du golf aux Jeux Olympiques. Bizarrement, en 2009, ils ont annoncé le retour de la discipline aux Olympiades de 2016 et 2020 pour « essayer » mais leur décision sur l’intégration aux Jeux suivants à partir de 2024 où Paris est candidate sera prise en… 2017 ! De 2 occasions de se faire une place, en fait il n’y en a qu’une pour l’instant. Rio 2016. Les futurs votants retiendront-ils que les (ex) 4 premiers mondiaux et quelques autres ont décliné l’invitation, sans qu’au final cela ne porte préjudice au golf en tant que tel ? Ou sauront-ils se réjouir du succès constaté à Rio avec un public venu en masse le dimanche (15.000 personnes) ? Seront-ils portés par le bonheur du brésilien Adilson da Silva, en fin de tournoi, qui s’est sans doute révélé au yeux de ses compatriotes ? Seront-ils fiers d’avoir pu offrir de telles émotions à Justin Rose lors de son putt pour la victoire ? Ce mercredi 17 août débute l’épreuve féminine avec 60 joueuses au départ. 60 raisons supplémentaires de convaincre que le golf mérite que ses futures générations de joueuses et de joueurs auront le droit de rêver à la veste verte, à la Claret Jug et à la médaille d’Or.

Lionel
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est expert en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Sorare arrive sur le PGA Tour

Sorare est un jeu de Fantasy football dans lequel les joueurs achètent, vendent et échangent des cartes numériques de footballeurs professionnels. La version golf suite à un accord avec le PGA Tour arrive bientôt !

Pastille Bonus AT&T Byron Nelson 2022

Dernier rendez-vous avant le PGA Championship, le Byron Nelson se joue come l'an dernier sur le TPC Craig Ranch à Dallas.

Lay Day : le golf nouvelle vague

Rayan et Amaury ont lancé Lay Day, une boutique en ligne pour rendre le golf plus fun à travers le style vestimentaire. Un projet inspiré de l'état d'esprit de l'univers du surf pour deux passionnés de golf.

Pastille Bonus Wells Fargo Championship 2022

Retour aux USA avec le Wells Fargo Championship 2022 où McIlroy défendra son titre.