La Ryder Cup 2012 est certainement, pour tout spectateur et téléspectateur qui a assisté à l’évènement en direct, l’un des plus grands moments de golf qu’il ait vécu et qu’il garde encore en mémoire. Martin Kaymer - Ryder Cup 2012Medinah, par les images qui ont tourné en boucle, c’est le putt insensé de Justin Rose et Mickelson qui applaudit, puis le putt de Stricker qui roule sur le bord du trou et les poings serrés de Martin Kaymer lors du sacre. Mais Medinah, c’est surtout chaque journée, chaque session, chaque match du 28 au 30 septembre 2012 qui ont proposé un spectacle sportivement et émotionnellement renversant.
Une Ryder Cup 2012 que les USA ont titré comme l’effondrement de Medinah et que l’Europe, à l’inverse, a surnommé le miracle de Medinah.

Colsaerts allume la flamme…

José-Maria Olazabal succède à Colin Montgomerie au capitanat. L’écossais avait réussi à mener brillamment ses joueurs pour reprendre le trophée aux américains lors du dernier simple à Celtic Manor en 2010. Dans cette Ryder Cup 2012, l’espagnol peut s’appuyer sur un quatuor britannique qui truste le classement mondial: McIlroy n°1, Luke Donald n°3, Lee Westwood n°4 et Justin Rose n°5.
Classés juste derrière les qualifiés automatiques, Ian Poulter et Nicolas Colsaerts sont logiquement appelés par Olazabal pour compléter une équipe dont le belge en est le seul rookie.

Les américains dirigés par Davis Love III comptent de leurs côtés 4 débutants en Ryder Cup: Jason Dufner, Keegan Bradley, Webb Simpson et Brandt Snedeker, ce dernier en tant que l’un des 4 choix du capitaine.

Dans les premiers Foursomes du vendredi, Love va associer 3 de ses “petits nouveaux” à un joueur d’expérience. Les paires Bradley/Mickelson et Dufner/Z.Johnson vont faire des étincelles et remporter 2 points assez facilement. La session se termine sur un score de 2 à 2 grâce au couple nord-irlandais McIlroy/McDowell qui l’emporte sur le 18 et Poulter/Rose qui gagne face à Woods/Stricker.

Au putting, Nicolas (Colsaerts) a peut-être signé la plus belle performance
à laquelle j’ai eu la chance d’assister – Tiger Woods

Lors des Quatre Balles du vendredi, Olazabal avait prévu et annoncé à ses joueurs que les 12 entreraient en lice lors de cette première journée. Lawrie et Hanson associés vont perdre rapidement (5&4), Kaymer remplace Poulter pour jouer avec Rose sans plus de réussite (3&2).

La seule paire du matin reconduite est celle de Rory et G-Mac mais un Bradley déchaîné galvanise un Mickelson affichant alors une exubérance qu’on lui connaissait peu. 3 birdies sur les 3 premiers trous, la paire américaine va mener jusqu’à 4Up après 8 trous pour finalement l’emporter 2Up au 17 grâce à un dernier coup de fer au drapeau de Lefty sur ce Par3 pour un birdie donné.nicolas-colsaerts_ryder-cup_2012

En fait, le premier frisson européen du week-end est apparu dans le 3ème match de l’après-midi où Colsaerts fait équipe avec Westwood contre Woods et Stricker. Le rookie belge va littéralement porter l’anglais en signant 8 birdies plus 1 eagle et signer ainsi le meilleur score du duo sur 14 des 18 trous. Les européens marqueront leur seul point de cette session, le leaderboard affiche alors 5-3 à la fin de cette première journée.

… Et Poulter met le feu !

Le samedi matin débute par la session de Foursomes, formule généralement favorable à l’Europe. Mais, dans le 2ème match, la paire Westwood/Donald se fait pulvériser 7&6 (un record dans la compétition) par le duo inarrêtable Bradley/Mickelson qui enquille 5 birdies à l’aller.
Comme la veille, Poulter et Rose vont gagner leur match en faisant la différence sur les greens face à Simpson/Watson et donner un point à l’Europe que ni Colsaerts/Garcia, ni McIlroy/McDowell ne pourront bonifier. Les USA mènent 8 à 4.

L’après-midi ne commence guère mieux lors du passage en Quatre Balles. Rose/Molinari perd rapidement 5&4. Colsaerts joue littéralement de malchance où, par 7 fois sur 7 trous, sa balle fera une virgule ! La dernière a lieu sur le 18 pour ce qui aurait été un eagle permettant d’éviter la défaite face à DJ/Kuch.
Heureusement dans le 3ème match, Garcia/Donald a pris rapidement le dessus sur Woods/Stricker en menant 4 Up après 9 trous, et malgré le réveil du Tigre sur le retour, les européens vont marquer leur 1er point dans cette session. ian-poulter_ryder-cup_2012Celui-ci pourrait d’ailleurs bien être le seul car après 12 trous dans le dernier Quatre Balles du jour, McIlroy et Poulter sont menés 2Up. Dufner et Zach Johnson contrôlaient le match jusqu’au birdie de Rory sur le Par3 du 13 qui va enflammer son partenaire. L’anglais va alors tout simplement réaliser 5 birdies sur les 5 derniers trous et permettre à l’Europe de marquer le point de l’espoir et revenir à 4 points avant les simples du lendemain: 10-6.

L’esprit de Seve Ballesteros

En tant que vainqueur de la précédente édition, l’Europe n’a besoin “que” de 8 points pour conserver le trophée. Depuis 1979, cette performance lors des simples ne s’est produite qu’une seule fois. Lors de la Ryder Cup 2006 au K Club, les européens ont marqué 8.5 points et le score était aussi de 10 à 6… Mais en leur faveur !
Sur le sol américain, ils ont engrangé au maximum 7.5 points lors de leurs victoires de 1995 et 2004.

Tenue Europe-Rydr Cup 2012Décédé l’année précédente, Severiano Ballesteros, l’ami et le fidèle partenaire en Ryder Cup du capitaine Olazabal est “présent” dans toutes les pensées de l’équipe européenne et sa silhouette orne les tenues et sacs des joueurs.

Luke Donald est le premier à s’élancer ce dimanche face à un Bubba Watson qui agite la foule logiquement acquise à sa cause sur le tee de départ. Mais l’anglais prend l’avantage dès le trou 2 pour ne plus le lâcher de la partie. 10-7.

Derrière lui, Ian Poulter remporte les 2 derniers trous, McIlroy se défait de Bradley au 17 et Paul Lawrie ne fait qu’une bouchée de Snedeker. En 4 matches, les européens sont revenus à hauteur des USA et l’on se prend à rêver à l’impossible. 10-10.

Medinah Country Club No 3 Course 2012 Ryder Cup Venue
N°17-Par3-180m / No 3 Course – Medinah CC
(Photo by David Cannon/Getty Images)

Le match entre Justin Rose et Phil Mickelson est bien plus accroché. L’anglais a viré en tête 1Up à mi-parcours mais 2 birdies du gaucher américain au 11 puis au 14 lui permettent de repasser devant. Les deux hommes se neutralisent jusqu’au fameux Par3 de 180m du 17. Une aire de départ surélevée, un obstacle d’eau et des bunkers devant et derrière.

Mickelson a l’honneur et sa balle tombe dans le rough derrière tandis que Rose trouve le green. Le chip de l’américain frôle le trou et l’anglais réussi l’incroyable avec un putt de plus de 10m ! A/S. Un nouveau birdie au 18 de Rose et l’Europe passe devant les USA. 10-11.

Les américains retrouvent des couleurs avec “les Johnson” dans les matches 6 (Dustin bat Colsaerts) et 7 (Zach bat G-Mac). 12-11.
Mais Garcia se joue d’un Furyk fébrile au putting en fin de partie pendant que Westwood offre à nouveau l’avantage à l’Europe, même s’il est rapidement effacé par Dufner face au suédois Hanson. Il reste 2 matches sur le parcours. 13-13.

  1. Martin Kaymer vient de prendre l’avantage 1Up au 17 après un 3 putts de Stricker. Sur le 18, les 2 hommes touchent le Par4 en régulation mais l’allemand est plus proche du drapeau. Son adversaire est sur le 2ème plateau en fond de green et son putt de 12m s’arrête 2.50m après le trou. Kaymer doit faire le Par pour au moins partager le trou et offrir le 14ème point à ses partenaires. Après une première tentative un peu longue, Kaymer ne va pas trembler sur son putt de retour. L’Europe vient accomplir l’extraordinaire dans cette Ryder Cup 2012.

Francesco Molinari dans son face-à-face avec Tiger Woods va remporter le trou 18 pour offrir un 1/2 point supplémentaire qui consacre la 4ème victoire de l’Europe aux USA sur le score final de 13.5-14.5.

Retrouvez tous les sujets associés à la Ryder Cup et son histoire, en cliquant ici.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.