Place à un nouveau chapitre avec cette année 2017 qui débute. Une année impaire où la confrontation entre USA et Europe sera féminine, une saison qui marque l’inauguration des Rolex Series sur l’European Tour, des Majeurs qui offrent des prétendants et des prétendantes plus nombreux que jamais. Bref, encore un chapitre qui s’annonce explosif, excitant et surprenant à travers notamment les grands moments à venir présentés dans cette sélection des prédictions golf 2017.

10. Tiger Woods gagne à nouveau!

C’est lors du Zurich Classic nouveau format qui se jouera par équipes de 2 joueurs que Tiger auteur d’un bon début de saison (Top5 à L’Omega Dubaï Desert Classic) renoue avec la victoire. En association avec le fougueux Patrick Reed, héros de la dernière Ryder Cup, Tiger Woods remporte son premier trophée depuis le WGC-Bridgestone International en 2013. Le duo américain devance les 2 duos européens Stenson/Rose et McIlroy/Poulter.

9. Fowler, définitivement plus “surcôté”

À l’instar de 2014, Rickie Fowler réalise une magnifique année dans les tournois du Grand Chelem (Top3 au Masters, Top5 à The Open et Top10 à l’US Open) en la ponctuant de la plus belle des manières avec le trophée du PGA Championship. Une édition 2017 qui se joue à Quail Hollow Club sur ce même parcours qui l’avait vu gagner son 1er titre sur le PGA Tour en 2012 (Wells Fargo Championship). Une année qui va lui permettre également de retrouver le Top5 mondial.

8. Les étoiles brillent à l’Open de France

L’arrivée du groupe chinois HNA comme nouveau sponsor titre fait basculer l’Open de France dans une nouvelle dimension. Le tournoi, avec ses 7M$ de dotation, fait partie désormais des Rolex Series et ouvre le bal de 4 semaines de folie où vont lui succéder l’Irish Open, le Scottish Open (2 autres rendez-vous des Rolex Series) puis The Open. En plus des tout meilleurs européens (McIlroy et Stenson en tête), les américains Patrick Reed, Rickie Fowler et Jordan Spieth viendront défier l’Albatros à moins de 18 mois de la Ryder Cup.

7. Matsuyama poursuit son ascension

2 victoires officielles sur le PGA Tour en 2016 dont le WGC-HSBC Champions qui compte pour cette saison, tout juste 2ème derrière Justin Thomas lors du Tournament of Champions le week-end dernier, 1er tournoi de l’année civile, le japonais Hideki Matsuyama n’aura pas de mal à doubler lors les 12 prochains mois son nombre de titres actuels (3) sur le PGA Tour en raflant notamment l’US Open à Erin Hills et devenir le premier japonais vainqueur d’un Majeur.

6. Les européennes reprennent la Solheim Cup

Rien ne va plus pour les joueuses américaines! Pour la première fois depuis que la saison féminine comporte 5 épreuves du Grand Chelem, aucune golfeuse des USA ne va décrocher un des titres Majeurs en jeu. Mais surtout dans la confrontation biennale avec l’Europe, cette dernière répète son exploit de 2013 en l’emportant à l’extérieur. Les “bleues” emmenées par la capitaine Annika Sörenstam vont gagner la 15ème Solheim Cup sur le parcours du Des Moines Golf Club. Un 6ème succès pour l’Europe dans cette compétition auquel participeront 2 françaises: Karine Icher et Céline Herbin.

5. Dubuisson à l’heure des Rolex Series

On l’avait vu revenir au premier plan en fin d’année dernière, Victor Dubuisson confirme son retour en tant que n°1 tricolore. Non qualifié pour les échéances du Grand Chelem, le cannois choisit toujours avec parcimonie ses apparitions dans la saison mais 2017 est synonyme d’un maximum de réussite. Vainqueur du Scottish et de l’Italian Open, son podium lors du DP World Tour Championship permet à Dubush de remporter la 1ère édition des Rolex Series et de finir second derrière McIlroy de la Race to Dubaï!

4. Icher succède à Meunier-Lebouc

La joueuse originaire de Châteauroux avait reçu le trophée du golf de la joueuse de l’année 2016 en décembre dernier. 4 mois plus tard, le ANA Inspiration est le premier grand rendez-vous de la saison féminine. Le Majeur gagné par Lydia Ko en 2016 va éclairer le golf tricolore comme 14 ans plus tôt lorsque Patricia Meunier-Lebouc avait remporté le titre de celui qui s’appelait encore Kraft Nabisco Championship. Sur le parcours du Mission Hills Country Club, Karine Icher à 38 ans s’offre son 1er Majeur et, par la même occasion, ouvre enfin son compteur de victoires sur le circuit LPGA.

3. Hull, Ko et Jutanugarn chassent les coréennes

Surprise dans cette année de Majeurs qui ne va consacrer aucune coréenne. Cela n’était arrivé qu’une seule fois (2010) lors des 9 dernières années. Après Icher au ANA Inspiration, Lydia Ko signe un doublé avec le KPMG PGA Championship (Olympia Fields) et l’US Women’s Open (CordeValle), Charley Hull gagne “à domicile” le Ricoh British Open (Kingsbarns Golf Club) et la thaïlandaise Ariya Jutanugarn s’offre un 2ème Majeur avec une victoire à Evian.

2. L’annulaire et le majeur de Sergio

Angela Akins, la (future) nouvelle Madame Sergio Garcia va délivrer l’ingrédient secret à Sergio Garcia pour enfin décrocher le premier titre Majeur de sa carrière. C’est logiquement dans le tournoi qui lui a toujours le mieux réussi (5 Top5 et 10 Top10) que la consécration aura lieu. Sur les greens du Royal Birkdale GC, l’espagnol mettra fin à la “malédiction” sans craquer le dernier jour. Il viendra même à bout du tenant du titre Henrik Stenson en playoffs et prendra sa revanche sur l’édition 2007.

1. La veste verte pour Rory

Après 3 Top10 consécutifs depuis 2014 à Augusta, Rory McIlroy décroche enfin son 1er Masters et, par la même occasion, un grand chelem de carrière à moins d’un mois de ses 28 ans. Il devient le 6ème joueur de l’ère moderne à réaliser cet exploit et surtout le 1er européen. Le nord-irlandais retiendra les leçons de ces dernières éditions en faisant parler sa puissance sans agresser le parcours et en apprivoisant enfin les greens de Géorgie. Il se rappellera surtout 2011 pour conserver son avance de 3 coups acquise après le Moving Day.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.