lundi 30 mars 2020

Présentation Interactive : Nouvel Index World Handicap System

La mise en place du nouvel Index 2020 suscite de nombreuses interrogations sur son application pour chacun, nous vous proposons d'y répondre dans un webinaire organisé par la Team LPBB.

Masters 2017: DJ out, Hoffman dans le vent!

Charley Hoffman leader à -7 avec 4 coups

Masters_LogoThe Masters, 81ème édition du 6 au 9 avril 2017

  • Augusta National GC (Georgia, USA)
  • Money Prize: 10.000.000$
  • Champion 2016: Danny Willet (ENG)
  • Field: 94 joueurs au départ
  • Cut: 50 premiers et ex-aequos + joueurs à 10 coups max du leader

Le Masters 2017 semble annoncer la couleur d’une édition particulière pour ses 83 années d’existence. D’abord, le concours de Par3 a dû être annulé le mercredi pour cause d’orages, ce qui n’était jamais arrivé encore depuis sa création en 1960. Ensuite quelques heures plus tard, un communiqué annonce que Dustin Johnson, n°1 mondial et l’un des favoris légitimes, est tombé lourdement dans les escaliers de la maison qu’il loue à Augusta. Au point d’être incertain pour le lendemain.

Dustin Johnson renonce

Cela continue, juste avant le 1er tour, avec le départ symbolique du Masters habituellement donné par les 3 légendes du golf. Cette année, Augusta résonne de l’émouvante absence de l’un d’entre eux. La chaise d’Arnold Palmer est vide et Jack Nicklaus salue son ami les larmes aux yeux avant d’overdriver Gary Player (Merci Rory!).

Lors de cette matinée, on assiste à quelques hauts avec l’eagle de Phil Mickelson sur le Par5 du 2, Thomas Pieters un temps leader à -5 ou encore Jordan Spieth qui touche le green sur le Par3 du 12. 😉

Mais à 14h05 locales, la nouvelle tombe.

Le grand favori de cette semaine ne tapera même pas un coup dans le tournoi. Sa session au practice avant le départ n’a pas été concluante: “Je ne peux faire un plein swing, je ne peux taper normalement et je ne pense pas pouvoir être compétitif“. Après Tiger Woods en 2014, c’est seulement la 1è fois depuis l’existence du classement mondial (1986) que le n°1 rate le Masters.

Hoffmann, le vent en poupe

Cela souffle en permanence dans tous les coins du parcours et les trajectoires sont difficiles à tenir. C’est également compliqué d’enchaîner les bons trous et on observera, alors que tout le monde s’est élancé, pas moins de 14 joueurs co-leaders à -1. Les courtes avances acquises de temps à autre disparaissant à la faveur d’un seul trou. Comme avec le quadruple bogey de Spieth sur le 15, le triple de Ross Fisher sur ce même trou ou le double de Fitzpatrick sur le 18.

Spieth - Masters 2017
Les déboires de Jordan Spieth sur le Par5 du 15 via Masters.com

Jusqu’en fin d’après-midi, les leaders au club-house n’avaient pu faire mieux qu’une carte de 71. Parmi eux Mickelson, Rose ou encore Sullivan. Mais c’est finalement l’américain William McGirt, vainqueur du Memorial Tournament en 2016, qui va passer sous la barre des 70 le premier, avec un solide 69 entaché d’un seul bogey.

Toutefois, la carte du jour sera celle de son compatriote Charley Hoffman avec 65 et pas moins de 8 birdies entre le 6 et le 17. Le californien, déjà vainqueur de 4 tournois sur le circuit PGA dans sa carrière, vit toutefois une nouvelle expérience puisqu’il n’avait encore jamais été leader dans un Majeur.

Au sein des derniers groupes de cette première journée, on retiendra notamment la série de 5 birdies consécutifs de Lee Westwood (13 au 17) pour terminer à -2 (3ème).
Le champion sortant, Danny Willett, signe 73 dont 1 eagle sur le 13 pour rattraper son départ compliqué (double puis bogey). Sergio Garcia termine à -1, Rory McIlroy dans le Par, Justin Thomas et Jon Rahm à +1, Henrik Stenson à +5.

Un leader au 1er tour avec 4 coups d’avance, cela n’était pas arrivé depuis… 1955! Une édition particulière, on vous dit.

Voir le leaderboard complet

Image à la Une: © flickr.com / wrdwnews12

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Adrien Mörk : “Les universités américaines offrent un niveau de compétition très élevé”

Adrien Mörk, ancien joueur sur les circuits européens, est arrivé aux USA en 2012. Désormais, Head Coach à Texas Christian University à Fort Worth près de Dallas, il nous explique longuement le système américain et ses forces. Un très bel entretien réalisé par Christophe.

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 2 & 3

Julien, fan de golf, poursuit son débrief très personnel des matches de poules du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette dernière semaine de mars.

Argolf, une nouvelle série de fers au programme !

Argolf sur le devant de la scène en 2020 avec de nouvelles séries de fers dans la continuité de 2019. Pierre Reyval, commercial au sein de la société bretonne nous en dit plus.

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 1

Julien, fan de golf, nous a adressé son débrief très personnel du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette semaine du 25 au 29 mars 2020. 😉

Café LPBB #1 : faut-il annuler ou reporter les Majeurs de la saison 2020 ?

Ce mercredi 25 mars 2020, en pleine période de confinement, nous avons ouvert le Café LPBB. Un rendez-vous que l'on souhaite hebdomadaire réservé aux fans de golfs pour discuter d'un sujet autour de la petite balle blanche. Un article à écouter !