lundi 6 avril 2020

Présentation Interactive : Nouvel Index World Handicap System

La mise en place du nouvel Index 2020 suscite de nombreuses interrogations sur son application pour chacun, nous vous proposons d'y répondre dans un webinaire organisé par la Team LPBB.

The Open 2017: Les 9 infos à retenir du 1er tour

Faits, chiffres, records et vidéos

Sur le parcours du Royal Birkdale en Angleterre, la 146ème édition de The Open Championship a débuté, hier jeudi 20 juillet, pour les 156 joueurs du champ de départ. Comme le veut la tradition du 3ème Majeur de la saison, les 52 groupes de 3 joueurs sont tous partis du trou n°1 au cours d’une journée où la météo a favorisé les groupes de la 2ème moitié de la journée. Voici ce qu’il faut retenir de ce 1er tour de The Open 2017.

Le souvenir du Tigre

Il faut remonter à Tiger Woods en 2005 pour trouver un joueur des USA leader après 18 trous et vainqueur ensuite le dimanche.

 

Le putter était “show”

Contrairement à ses 2 compatriotes, Spieth et Kuchar, Brooks Koepka a commis 1 bogey hier (trou 16) mais compensé par un eagle sur le Par5 du trou suivant. C’est surtout un total de 21 putts pour le vainqueur du dernier US Open!

Une journée de “première”

Avant Kuchar et Spieth, et depuis 2000, 5 fois un joueur a démarré avec un 65 – ou mieux- sans bogey mais aucun n’a remporté le Majeur.
Ian Poulter (-3) a signé sa meilleure carte en ouverture d’un Majeur de toute sa carrière.
Phil Mickelson (+3) n’a réalisé aucun trou sous le Par, cela ne lui était pas arrivé au British depuis le 1er tour à Carnoustie en 1999!

Qui dit Merci à son caddie?

Rory McIlroy était déjà +4 après 5 trous quand JP Fitzgerald s’est mis à secouer son joueur au départ du 6 en lui demandant ce qu’il “foutait” et en lui rappelant qui il était. Malgré un nouveau bogey sur ce trou 6, le nord-irlandais s’est réveillé et signe un retour parfait (4 birdies dont le 17 et le 18).

Qui ne dit pas Merci à son caddie?

Un drôle de scénario dans la partie du coréen KT Kim avec l’américain David Duval et le thaïlandais Prayad Marksaeng. Sur le 1er trou, Duval doit jouer une balle provisoire après une mise en jeu manquée. L’américain retrouve finalement sa 1ère balle et le caddie de KT Kim ramasse la balle qu’il croyait être la provisoire de Duval… et qui en fait était la balle de son propre joueur! Après pénalité, le coréen ressort de ce 1er trou avec un triple bogey. Il va jouer les 17 autres trous dans le Par total et terminer à +3 pour la journée…

El Toro rate l’estocade

Alexander Levy est arrivé sur ce Majeur avec une forme très relative mais il s’est accroché à son plan de jeu. Il a tenu bon jusqu’à ce dernier putt qui finalement ne sera que l’avant avant-dernier. 1,50m pour sauver le Par sur le 18 alors qu’il était -1 pour la journée mais un peu trop de vitesse, ou un poil trop à gauche, et la virgule sur le bord du trou renvoie sa balle à 40 cm. Un soupçon de concentration en moins et le “tap-in” se transforme en nouvelle virgule pour finalement un double bogey et une carte de 71 (+1).

La clé ce sont les greens en régulation

Toucher le fairway sur sa mise en jeu c’est bien mais ce n’est finalement pas un gage de performance. Parmi le Top10 des fairways touchés, Bubba Watson (10/14) est le mieux classé – et le seul dans le Top20- après 18 trous (T12/-2) alors que le 1er pour cette journée, Ross Fisher (11/14) n’est que T40.
En revanche 3 des 5 premiers ex-aequos des greens en régulation sont dans le Top6 de ce 1er tour: Richard Bland (T6/-3), Paul Casey (T4/-4) et Jordan Spieth (T1/-5).

L’aigle Royal

Le Par5 du 17 long de 567 yards a été le trou le plus facile de ce 1er tour. Il totalise à lui seul 9 des 10 eagles de la journée. Le 10ème? L’oeuvre de Charles Hoffman sur le Par4 du 1!

Les meilleurs moments en vidéo

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 4 & 5

C'est la conclusion du WGC Match Play 2020 imaginée par Julien, un final à la hauteur de l'événement !

Winter Golf en Écosse

A l’occasion d’un WE entre copains à Edimbourg dans le cadre du tournoi des 6 Nations, Anthony en a profité pour quelques parties sur des fameux parcours locaux. Une superbe invitation au voyage et au golf !

Adrien Mörk : “Les universités américaines offrent un niveau de compétition très élevé”

Adrien Mörk, ancien joueur sur les circuits européens, est arrivé aux USA en 2012. Désormais, Head Coach à Texas Christian University à Fort Worth près de Dallas, il nous explique longuement le système américain et ses forces. Un très bel entretien réalisé par Christophe.

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 2 & 3

Julien, fan de golf, poursuit son débrief très personnel des matches de poules du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette dernière semaine de mars.

Argolf, une nouvelle série de fers au programme !

Argolf sur le devant de la scène en 2020 avec de nouvelles séries de fers dans la continuité de 2019. Pierre Reyval, commercial au sein de la société bretonne nous en dit plus.