Au final, la 2ème journée aura été finalement meilleure pour l’Europe que la 1ère avec un score pour ce samedi de 3 à 5 mais au leaderboard de cette Solheim Cup 2017, l’addition s’est alourdit et l’écart avant les simples est désormais de 5 points: 5.5 / 10.5.

L’Europe n’a pas su réduire leur retard avec les foursomes du matin (2-2) et la session de 4 Balles a été sauvée par la paire Nordqvist/Ewart Shadoff qui a ramené le seul point dans le coin bleu.

Trop fortes les américaines?

Elles ont surtout proposé un niveau de jeu incroyable hier après-midi!

Dans le premier 4 Balles, Lincicome/Lang ont débuté par leur match par 6 birdies et 1 eagle sur les 7 premiers trous! Et pourtant, elles ne menaient que 2 Up. Car la journée parfaite était pour les joueuses de la bannière étoilée mais l’équipe du Vieux Continent jouait vraiment très bien.

Un autre exemple, la rookie Georgia Hall, associée en 4 Balles avec la vétéran Catriona Matthew, a signé 6 birdies et 1 eagle en 16 trous et pourtant le duo européen perd 4&2!

Nordqvist et Ewart Shadoff ont ainsi dû réaliser 8 birdies en 16 trous pour se défaire de Salas/Yin.

L’impossible retour

Les européennes sont donc au pied du mur ce matin. Annika Sörenstam a placé d’entrée ses meilleures joueuses de la semaine pour faire briller le bleu sur le leaderboard et insuffler ce supplément d’âme au reste des troupes indispensable pour espérer s’adjuger le trophée une 6ème fois.

Dans l’histoire des rencontres Europe-USA, hommes et femmes confondus, jamais un écart de 5 points n’a pu être comblé et le résultat inversé. En 1998, les USA ont abordé les simples avec cette même avance et ont gagné 16 à12. L’Europe menait aussi 10.5 à 5.5 en 2013 et ont remporté la compétition sur un écart record de 8 points (18-10).

Mais l’album de la Solheim Cup, et celui de la Ryder Cup, est constitué de ces exploits que (quasiment) seul le format Match Play peut offrir. 

Chez les hommes, il y a eu la bataille de Brookline en 1999 puis le miracle de Medinah 2012, chez les femmes, il y a 2 ans, on a assisté à la Magie de St Leon-Rot. Lors de chacune de ces 3 éditions, le continent qui menait avant les simples (10-6) a été vaincu par son adversaire dans un dimanche de folie.

Pour Karine Icher et ses partenaires, il ne reste plus qu’à écrire un nouveau chapitre: le prodige de Des Moines.

(Départs indiqués en heure française)

Les 12 simples

Anna Nordqvist 16h31

Lexi Thompson
Anna Nordqvist Match 17 Lexi Thompson

 

Georgia Hall 16h42

Paula Creamer
Georgia Hall Match 18 Paula Creamer

 

Melissa Reid 16h53

Cristie Kerr
Mel Reid Match 19 Cristie Kerr

 

17h04

Stacy Lewis
Catriona Matthew Match 20 Stacy Lewis

 

Karine Icher 17h15

Angel Yin
Karine Icher Match 21 Angel Yin

 

Caroline Masson 17h26

Michelle Wie
Caroline Masson Match 22 Michelle Wie

 

Jodi Ewart-Shadoff 17h37

Lizette Salas
Jodi Ewart Shadoff Match 23 Lizette Salas

 

Charley Hull 17h48

Brittany Lang
Charley Hull Match 24 Brittany Lang

 

Carlotta Ciganda 17h59

Brittany Lincicome
Carlota Ciganda Match 25 Brittany Lincicome

 

Florentyna Parker 18h10

Gerina Piller
Florentyna Parker Match 26 Gerina Piller

 

Madelene Sagstrom 18h21

Austin Ernst
Madelene Sagstrom Match 27 Austin Ernst

 

Emily Pedersen 18h32

Danielle Kang
Emily Pedersen Match 28 Danielle Kang

 

Brittany Lincicome 16h31

Melissa Reid
Brittany Lincicome Match 17 Mel Reid

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.