Développer la pratique du golf passe inévitablement par en faciliter sa pratique et le rendre plus accessible aux débutants. Le golf est un jeu qui commence sur un tee et se termine sur un green, aussi il sera difficile d’y adhérer dans la durée si vous passez des séances interminables sur le seul practice. Partant de ces constats, Mikaël INI a créé son entreprise FlexGolf avec l’envie de simplifier la pratique du golf pour permettre à chacun de découvrir et partager le plaisir de ce sport sur et en dehors des parcours. Rencontré au dernier salon du golf à Paris, nous avons souhaité en savoir plus sur lui et son jeu GreenPanic.

Commençons par le golfeur, qui est-il ?

J’ai commencé tard, à 30 ans, pendant des vacances entres amis. Rien ne me prédestinait à devenir passionné de golf. J’avais déjà vu du golf à la télé et je n’aurai jamais pensé qu’un sport aussi peu dynamique à regarder soit aussi passionnant à pratiquer! 🙂 Et pourtant, après 1 heure de practice à imiter les autres joueurs, je partais entre amis sur un parcours compact. Voir mon premier coup finir sur le green fut comme une révélation, j’ai adoré ça, je suis devenu immédiatement accro. Depuis je joue régulièrement, sans avoir jamais adhéré à la course à l’index, juste pour le plaisir de partager une partie entre amis ou en famille.

Vous avez alors décidé de mettre votre esprit entrepreneurial au service du golf

Dès le début, j’ai compris que pour partager ce plaisir de jouer, ce n’était ni sur le practice, ni devant un écran que cela pouvait se passer. Seulement sur le parcours! Selon moi, le golf est un loisir social et familial, mais je me suis rendu compte que rien n’existait pour rendre ce sport plus accessible aux débutants. Innovateur dans l’âme, j’avais d’abord eu l’idée en 2003 d’un jeu de cartes avec des règles “Facile et Fun pour tous”… puis en 2015, j’ai conçu deux produits novateurs pour faciliter la pratique de tous (un sac révolutionnaire et un véritable caddie électronique doté d’IA et de fonctions uniques). Il fallait donc donner corps à tout ça d’où la naissance de FlexGolf

FlexGolf propose donc ces produits ?

Pour ceux que j’évoquais, c’est d’abord une question de budget R&D donc c’est à horizon plus long terme. Pour le moment, FlexGolf commercialise un jeu de cartes, nommé GreenPanic, qui simplifie la pratique du golf pour tous. C’est la solution n°1 de découverte du golf pour emmener, à l’anglaise, les débutants très tôt sur le parcours. C’est aussi un excellent moyen de partager le plaisir de jouer FUN, loin des règles strictes du golf.

Quelle est l’idée de départ ?

Elle est née justement de ces parties où l’on rencontre des gens qui possèdent des niveaux de jeu très différents, et de la volonté d’avoir une ambiance de jeu basée avant tout sur le plaisir de jouer. Quand on est un amateur on aimerait bien avoir des coups pour sortir des roughs, parce que lorsque l’on a un coup difficile dans le rough, franchement, très souvent on reste dans le rough! Ou alors on enchaine juste après une série de mauvais coups… Alors que si on pouvait se replacer par exemple sur le fairway “gratuitement”, et bien on sait que le 2ème coup on y prendrait plus de plaisir. Une façon plus simple de jouer, et comme conséquence immédiate un rythme de jeu plus rapide. Dans le même esprit, on aimerait parfois aussi compliquer le jeu des bons joueurs tout en accélérant celui des débutants et, au final, niveler le jeu pour que tout le monde puisse prendre du plaisir à jouer.

GreenPanic- Exemple Cartes
Exemples cartes GreenPanic – Illustration par Artnoz
C’est donc le concept de GreenPanic?

Exactement! GreenPanic, ce sont d’un côté des cartes BONUS pour se sortir de situations compliquées, un peu comme des jokers, et de l’autre des cartes pour lancer des défis aux bons joueurs. Ça ne les ralentit pas, disons plutôt que ça les challenge, comme finir le trou avec un fer 7, donc c’est juste du fun ! Tout comme le design des cartes d’ailleurs. On a créé des cartes colorées avec un visuel sympa, représentant des petites figurines en situation de jeu. ces illustrations ont été par un artiste breton et ami Artnoz.

Comment se joue GreenPanic ?

Le principe est simple. Chaque joueur possède des cartes qu’il peut les jouer quand il le souhaite, en fonction de la situation qu’on rencontre. Soit pour s’aider soi-même ou ses partenaires de jeu, ou bien de leur complexifier le parcours. Par exemple en mode Découverte, on part avec 6 cartes à utiliser sur 18 trous. On souhaite rendre les parties plus ludiques mais on garde toujours le fait de jouer au golf.

En mode Découverte, on part avec 6 cartes à utiliser sur 18 trous. On souhaite rendre les parties plus ludiques mais on garde toujours le fait de jouer au golf. #GreenPanic Cliquez pour tweeter
Vous ne craignez pas d’heurter la sensibilité des “puristes”?

Non, c’est une nouvelle pratique ludique sur le parcours. Bien sûr, on peut jouer au golf pour le score mais aussi pour simplement s’amuser. Avec GreenPanic, on peut faire des compétitions de club, c’est excellent pour une “coupe du Beaujolais”, ou toute autre sans nécessairement l’enjeu de la carte de score à la fin. Quand on a la possibilité d’avoir des coups gratuits, ou bien des pénalités, avec des situations de jeu “artificielles”, il ne peut évidemment rien y avoir d’officiel. En revanche, ce sera ludique et fun en toutes circonstances.

GreenPanic - Salon du Golf 2018
Stand GreenPanic au Salon du Golf 2018
As-tu présenté ce concept à la FFGolf?

Alors j’ai tenté d’en parler à la FFGolf mais à ce jour, je n’ai ni pas pu les rencontrer, ni échanger sur ces nouvelles pratiques. Je pense pourtant qu’on peut fidéliser les jeunes, développer la pratique autrement que dans un mode compétition. Mon envie est de créer une approche “sport/loisirs” pour tous. GreenPanic s’adresse vraiment à tout le monde, l’idée est qu’on puisse en faire un sport familial le weekend, un jeu tout simplement! Donc j’espère pourvoir aborder le sujet avec la FFGolf, à voir après la Ryder peut-être? (sourires).

Quels sont les premiers retours de GreenPanic?

Les pros ont vraiment un accueil fantastique du produit. Ils ont adopté le jeu parce que ça leur permet d’aller challenger les jeunes, d’aller créer des nouvelles situations de jeu, de lancer des défis différents à chaque élève. Cela leur permet aussi d’animer leurs cours et de mettre en place une autre approche que celle du sport performance.

Et les plus jeunes, qu’en pensent-ils ?

Les enfants, on a vu au Salon du golf, ils adorent aussi. C’est un jeu de cartes et ça fait partie de leur univers de jouer avec des decks (paquet de cartes dont on dispose pour se mesurer aux autres joueurs). Ils ont l’habitude d’avoir des cartes BONUS, des coups spéciaux qui leur donnent de super pouvoirs. Du coup pour les enfants, c’est vraiment l’occasion de pouvoir faire un drive a plus de 200 mètres ! (rires)

Comment cela se présente?

Aujourd’hui, GreenPanic propose un total de 72 cartes que l’on a décliné en 3 packs de 24 cartes. EASY c’est le 1er niveau, pour tout le monde y compris les plus jeunes. FUNNY pour ceux qui ont une pratique plus régulière du golf. CRAZY est vraiment pour ceux qui ont envie de challenger leurs copains, de se défier sur le parcours. Cette dernière version est plutôt orientée défi donc plus compliquée.

GreenPanic - Pack cartes
Packs Easy, Funny , Crazy – GreenPanic
Et en terme d’évolutions ?

Demain, on a prévu de faire quelques extensions avec des coups qui viendront s’ajouter à la version existante. En ce moment, on travaille avec quelques pros, et aussi on prend des idées de clubs ou de membres de clubs qui nous font des propositions après l’avoir utilisé.

Un message à ajouter ?

(Sourires) Si vous aimez les nouvelles pratiques ludiques, si vous voulez développer une activité ludique au sein de votre club, ou au sein d’une école de golf, voire éventuellement au sein de votre association sportive, GreenPanic est le jeu idéal pour vous. C’est un très bon moyen de fidéliser des jeunes joueurs, d’intéresser des néophytes via une pratique différente. C’est une nouvelle façon de golfer, sans se soucier du score mais plutôt en s’amusant sur le terrain. Je reste convaincu que c’est une occasion de développer le golf, de renforcer l’attractivité de ce sport pour tous, et donc d’avoir de nouveaux licenciés et de nouveaux joueurs. Une approche loisir, basée sur le jeu, et pas seulement compétition, pour moi c’est l’avenir du golf !

Et franchement nous, sur La Petite Balle Blanche, on adhère vraiment à ce concept ! Un grand merci à Mikaël pour son accueil et sa disponibilité.Retrouvez toutes les informations sur le site web.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.