Image à la Une: © Golfouest35 via Flickr.com

Hole-in-One, c’est le tout en un du lundi pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in One post!
😉

Une semaine où les tricolores ont animé le haut du tableau sur l’European Tour et le Challenge Tour mais une semaine sans victoire.

1Aux portes du paradis

Des 9 français au départ du Rocco Forte Open, ce sont Mike Lorenzo-Vera et Julien Guerrier qui se sont particulièrement distingués. Les 2 tricolores en tête du tournoi à l’issue du Moving Day ont malheureusement laissé passer leur chance de 1er titre sur le circuit élite. Guerrier a trébuché dès le début de la dernière journée en signant 1 double et 2 bogeys sur les 5 premiers trous qu’il a certes su effacer par la suite mais l’ont empêché de disputer le titre. Il s’offre toutefois son 3ème Top10 (6è) cette saison en 10 tournois joués.
En revanche, il n’en a pas été de même pour Lorenzo-Vera qui s’est défendu brillamment pendant 18 trous (+1) grâce à un ultime birdie au 17 lui permettant de rejoindre sur le fil le suédois Joakim Lagergren pour disputer le playoff. Le basque avait eu pourtant l’occasion de sceller le titre sur un putt pour birdie au 18 qui n’a hélas fait que frôler le trou. A l’image de sa journée, il n’a pas trouvé la clé pour aligner son putting sur son grand jeu dans ce dernier tour. Les 2 hommes ont alors rejoué le 18 et Lagergren s’est montré plus adroit dans l’attaque de green, se laissant un putt de 2m pour le birdie de la victoire. A 26 ans, le natif de Stockholm gagne son 2nd titre professionnel après le Northern Ireland Open sur le Challenge Tour en 2014.

2Simpson is the Player!

Webb Simpson a fait la différence sur les 2 premiers jours. 66 le jeudi suivi de 63 le vendredi et l’américain de 32 ans a remporté The Players 2018 en gérant son avance confortable de 5 coups après 2 tours, et même 7 après le Moving Day, pendant le week-end. La 45e édition du “5e Majeur” se jouait pour la dernière fois en Mai avant de revenir au mois de Mars dès 2019, comme c’était le cas avant l’année 2007.
Même si Justin Thomas (T11/-11) a déclaré que le TPC Sawgrass, parcours du tournoi, n’avait sans doute jamais été aussi facile à jouer, il a tout de même terminé à 7 coups du vainqueur. Simpson avait fait le show vendredi en rentrant quasiment tous ses putts, même depuis l’extérieur du green ! Un eagle et 3 birdies du 1 au 9, il enchainait ensuite 6 birdies consécutifs du 11 au 16. Seul l’illustre trou 17 a anéanti ses espoirs de nouveau record du parcours. L’américain n’a pu que égaliser le 63 déjà réalisé à 6 reprises. Le dimanche, il s’est contenté de garder ses poursuivants à distance dans une journée où il affichait moins de réussite. Mais tous partaient de trop loin pour arriver à réellement le déstabiliser dans le final. Malgré un double au 18 en conclusion de sa semaine, le vainqueur de l’US Open 2012 terminait avec 4 coups d’avance sur les seconds. Webb Simpson n’avait plus gagné sur le PGA depuis le Shriners Hospitals en 2014. Ce 5ème titre lui permet de remonter à la 20ème place du classement mondial.

Alexander Levy qui participait pour la 1ère fois au Players n’a pas passé le cut pour un “tout petit” coup. Après une carte de 73 le premier jour, El Toro a réalisé une belle 2e journée qui le plaçait sous la limite du cut après 16 trous mais son départ sur le Par3 du 17 va trouver l’eau. Un double bogey qui lui a coûté le week-end.

3La 80e est pour bientôt

3 joueurs ont signé le meilleur total du week-end avec un total de 134 coups: Jason Dufner (66-68), Justin Thomas (68-66) et Tiger Woods (65-69) ! Il n’y avait plus aucune raison de douter de la pertinence de son retour, et c’est certain il n’est plus question de savoir s’il peut gagner à nouveau mais bien quand ?! Le manque de compétitions de ces dernières saisons pèse encore sur sa capacité à enchaîner 4 tours de la même trempe mais chacune de ses sorties rapproche un peu plus le Tigre de sa prochaine victoire. Que ce soit le Memorial Tournament début juin qu’il a déjà gagné 5 fois (sous réserve de participation), l’US Open ou The Open cet été, le SGC Bridgestone s’il se qualifie ou une manche de la FedEx Cup, 2018 devrait logiquement être l’année d’un 80ème titre sur le PGA Tour pour Woods.
Pour l’anecdote, 5 américains sont actuellement détenteurs des 4 trophées des Majeurs (Reed, Koepka, Spieth, Thomas) et du Players (Simpson). La dernière fois que cela s’est produit, c’était avec le seul Tiger Woods qui avait remporté l’US Open, The Open et le PGA Championship en 2000 puis The Players et The Masters en 2001.

4Bleu ciel pour Antoine, bleu nuit pour Isabelle

8 places de gagnées sur le dernier tour du Portugal Open, Antoine Rozner signait dimanche un 3e carte consécutive sous le Par (72-71-70-70). Revenu à égalité après 16 trous avec l’australien Papadatos, ce dernier creusait à nouveau l’écart sur un birdie au 17 alors qu’Antoine commettait son 3ème bogey du jour. Le français termine second ex-aequo à 2 coups de Dimitrio Papadatos mais ce très bon résultat lui permet de rentrer dans le Top15 (13e) du classement général.


Sur le Symetra Tour, Isabelle Boineau avait pris un bon départ pour son 4e tournoi outre-Atlantique de l’année. Alors qu’elle restait sur un cut manqué la semaine précédente, la tricolore pointait dans le Top10 après 36 trous (71-72) du SRHF Classic. Si sa carte de 73 lors du Moving Day la faisait reculer très légèrement, le 4ème tour a pris une très mauvaise tournure. La marseillaise signant notamment un quadruple et un triple, rentrait au club-house avec une carte de 80 qui l’a fait plonger au fond du classement (T58). Pour ce qui est de la vainqueur, l’américaine Vicky Hurst, rookie de l’année en 2008 sur le LPGA, retrouve le chemin du succès après 3 ans de disette.

5Le n°1 mondial vient répéter en France

Justin Thomas à la faveur de son résultat au Players (T11) devant celle de Dustin Johnson (T17) occupe désormais pour la première fois de sa carrière le haut du classement OWGR. Ce n’est que justice pour le jeune américain qui a engrangé 7 victoires dont 1 Majeur depuis 18 mois. Mais la bonne nouvelle pour le public français est de pouvoir admirer Justin au Golf National avant la prochaine Ryder Cup puisque la nouvelle de sa présence au HNA Open de France (28 juin – 1er juillet) vient juste de tomber. On peut du coup espérer que l’un des piliers de l’équipe américaine en Septembre vienne accompagner de quelques uns de ses futurs partenaires.

 

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour suivre les préparatifs de la Ryder Cup 2018 ou encore pour lire ce que vous ne voyez pas ailleurs, abonnez-vous ! (4 newsletters par mois maximum).

Désabonnement quand vous le souhaitez.

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

6Le programme de cette semaine

Femmes

Hommes

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here