En tête à l’issue du 2e tour après une carte de 65, beaucoup pensait qu’il craquerait aujourd’hui lors du Moving Day. Le suédois fait mieux que résister avec une carte de 67 lors du 3e tour pour conserver 2 coups d’avance, malgré un double dès le trou 2.

Malgré la pression, vous avez très bien joué aujourd’hui. Tout se passe bien, pas de stress ? 

Non, tout ne se passe pas bien. Je suis très content d’être en tête, mais il se passe beaucoup de choses aux alentours. J’essaie de jouer mon jeu, ce que j’ai plutôt bien fait aujourd’hui. 

Qu’attendez vous de votre cadet ? 

Je suis très content. On est amis depuis longtemps. On s’amuse, et on essaie de continuer à le faire. Il y a bien évidemment du travail à faire, mais on le fait en prenant du plaisir.
Demain, allez-vous jouer en fonction des autres ? 
Je vais essayer de faire la même chose. Evidemment, je peux jouer mieux car ce n’était pas un tour parfait, j’ai raté quelques coups. Je vais essayer de taper le pus grand nombre de bons coups possibles et rester dans une bonne stratégie.
Quelle est pour vous la statistique qui illustre le mieux votre qualité de jeu sur ce parcours ?
Clairement, c’est le nombre  de fairways touchés qui importe sur ce parcours préparé pour être si dur. Il faut vraiment toucher être précis sur ses mises en jeu pour espérer scorer et rentrer quelques putts. Donc le driver et le putter sont les armes principales ici.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.