Après avoir interviewé Sebastien Rabine, l’organisateur de l‘ICD Golf Trophy 2019 – j’ai pu participer à la compétition organisée par cette école. Petit récit d’une très belle journée.

Je ne le dirais jamais assez mais ce que j’adore au golf, c’est la possibilité de rencontrer des gens différents. Certes, rien n’est plus convivial que de jouer avec des partenaires qu’on connaît déjà et qu’on apprécie, mais pour cette compétition, c’est l’organisateur qui se chargeait de tout. Et il m’a gâté ! 😉

Découvrez l’ICD Golf Trophy et le Challenge des Grandes Ecoles

Rendez-vous était donc pris jeudi 18 avril dernier au golf de l’Isle-Adam (pardon, au superbe golf de l’Isle Adam) pour l’édition ICD Golf Trophy 2019. Avec des conditions météos idéales et une préparation de terrain qui l’était tout autant, ce sont près de 80 joueurs qui étaient au rendez-vous.

8h00 du matin, le temps de récupérer le tee-gift, et la première des nouvelles – malgré le shot-gun – c’est le départ depuis le trou 1 : cool, non ? Le temps de saluer quelques sommités (Sebastien Rabine, Thierry David ou encore Christian Ledan) et je rencontre enfin mes partenaires de jeu.

ICG Golf Trophy 2019

La composition de notre équipe : Adrien, un joueur classé moins de 2 (et oui, ça existe), Arno Roch, le célèbre ambassadeur des sens (avec son très beau backswing) et un très jeune joueur (moins de 15 ans) prénommé Baptiste. Inconvénient majeur : aucun d’entre nous ne connait le parcours.

ICD Golf Trophy 2019

La corne de brume retentit enfin, il est l’heure de défier l’Isle Adam en scramble à 4. Ceux qui ont déjà joué avec moi savent que l’attaque n’a jamais été mon fort. Placer la balle, je sais faire. Taper comme un sourd, j’essaie mais sans grand succès en général.

Et même si le principe du scramble c’est l’attaque, je vous avoue qu’en fonction des départs des partenaires, je m’appliquais à être plein fairway pour laisser à Adrien l’honneur de taper (et lui, il sait faire).

ICD Golf Trophy 2019
Pas de remarques, j’suis plein fairway !

Ce petit préambule était nécessaire pour vous expliquer mon départ du 1. Comme vous pouvez le voir ci-dessus, filmé avec 2 plans de caméras, le trackman est là pour me donner ma distance. Un peu comme moi, il est encore un peu froid (pour moi, c’est pas totalement vrai mais je me cherche des excuses) et ce n’est pas mon super drive de 200m (TTC, hein, pas au carry) qui arrivera à le réchauffer.

[Conscient que ce blog s’adresse à un large public, c’est pour éviter tout problème de censure que nous ne diffuserons pas ces vidéos. Bien évidemment, si le public les demandait en nombre, c’est avec plaisir que nous les diffuserions.]

Ce drive de 200 mètres donc – plein fairway – autorisera l’attaque totale d’Adrien. 278m plus tard, on la retrouvera (moi je ne vois pas les balles aussi loin sans TopTracer) et plein fairway bien entendu. 

Pour l’équipe, le début de parcours se passe bien, même si la montée vers le 4 de l’Isle Adam, sans être la montée de l’Alpe d’Huez, y ressemble quelque peu. Au 6, premier défi pour l’équipe : battre le pro, Jérôme Lando Casanova en l’occurence dont la saison n’ayant pas encore commencé, qui se faisait un plaisir de nous défier sur ce par 3 d’une petite 100aine de mètres.

ICD Golf Trophy 2019
Nos 2 pros “bleus” pour la journée : Jérôme Lando-Casanova et Ariane Provot.

Malheureusement, niveau stratégique, nous n’avons pas été bons. Le pro jouant après nous et avec un drapeau à l’entrée du green, nous avons plus joué le drapeau que le green. Erreur certes mais bon, à la fin de la journée, sieur Lando-Casanova n’a jamais été battu. Bravo à lui parce qu’il y avait du niveau.

Petite collation au départ du 9, l’un des pars 5 qu’Adrien (et donc nous) atteindra en sur-régulation sans toutefois repartir avec un eagle. De même sur le trou 10 un par 4 qu’Adrien touchera en un mais avec une position de drapeau vicieuse (elle l’était pour tout le monde mais il y a fort à parier que d’autres ont fait birdie) et une balle malheureusement mal placée, pas d’oiseau sur ce trou …

C’est dans ce genre de cas que je peux comprendre la frustration des pros. Bien jouer sans rentrer les putts, finalement, ça ne sert pas à grand chose.

On atteint mon moment préféré côté golf. Le départ du 16 est là – un par 3 d’environ 130 mètres – et nous y attend Ariane Provot (on vous promet son interview très rapidement 😉 ), joueuse du Let Access. Sur ce trou, au lieu de s’opposer à nous, Ariane vient nous aider. En effet, on sélectionnera la meilleure balle de l’équipe (Ariane y compris donc). Elle se posera a un petit 3 mètres, birdie qu’enquillera Adrien.

Toujours sur ce même green, Callaway, via son représentant Médéric, nous proposera une animation pour découvrir les nouveaux putters Stroke Lab. Enjeu du concours : celui qui rentrera un putt d’une 20aine de mètres avec un putter Stroke Lab partira avec. Ce fut le cas d’un chanceux, que dis-je, d’un talentueux !   

Le temps de terminer à nouveau sur le 18, second Par5 touché en 2, sans faire d’eagle non plus, notre équipe finira à -7. Propre mais pas suffisant pour battre les -15 des gagnants.

Le temps de se restaurer et place était faite pour la remise des lots.

ICD Golf Trophy 2019

Pas de récompense en net ou en brut de l’équipe mais une superbe journée. J’espère que ce petit compte-rendu vous aura donner l’envie de vous inscrire l’année prochaine.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.