PGA Championship 2019 : un contre tous, tous derrière Koepka

Résumé du second tour

FARMINGDALE, NEW YORK - MAY 17: Brooks Koepka of the United States plays his shot from the 18th tee during the second round of the 2019 PGA Championship at the Bethpage Black course on May 17, 2019 in Farmingdale, New York. (Photo by Mike Ehrmann/Getty Images)

Après le deuxième tour, Brooks Koepka a encore augmenté son avance sur ses poursuivants. L’Américain signe une carte de 65 et l’écart est désormais de 7 coups sur Adam Scott et Jordan Spieth, deuxièmes ex-aequos. Koepka est en route pour conserver son titre et on ne voit pas vraiment qui peut l’en empêcher… à part lui-même.

Déjà dans l’histoire

Comme tout parcours d’excellente facture, BethPage Black punit les mauvais coups et récompense les bons. Hier, Brooks Koepka (-12) a fait 63 bons coups et 2 mauvais (un drive et un putt) synonymes de 2 bogeys, ses 2 premiers et les 2 seuls en 36 trous cette semaine : “Cela peut sembler étrange mais aujourd’hui c’était une bataille. Je n’ai pas très bien tapé la balle” déclarait pourtant le leader en conférence de presse.

Avec 128 coups au total, l’Américain établit le meilleur score sur 36 trous de l’histoire des 4 Majeurs confondus. Son avance confortable de 7 coups lui offre maintenant plus de 71% de chances de conserver son titre. Son SG Total est juste délirant avec +16.71 sur l’ensemble du champ. Depuis 85 ans, personne n’a possédé une telle avance après 2 tours, et on ne voit pas qui pourrait le faire douter – ni comment – d’ici dimanche tellement la jauge de confiance de l’Américain est à son maximum dès qu’il s’agit d’un Majeur.



Une poursuite désespérée…

Hier, Adam Scott (-5) a signé la meilleure carte du jour avec un superbe 64, mais cela veut aussi dire qu’il n’a pu reprendre qu’un seul point au leader… L’Australien est passé tout près de signer la seconde carte de 62 de l’histoire du Grand Chelem. Après 14 trous, Scott avait enquillé 7 birdies, dont 4 sur les 5 premiers trous. Il lui suffisait d’un seul birdie et 3 Pars du 15 au 18. Finalement ce sera un bogey sur le Par3 du 17 après un 3 putts. Il a repris son (horrible) long putter et a connu une journée exceptionnelle sur les greens mais on sait que ce secteur de jeu n’est pas le point fort de l’Australien sur la durée.

A ses côtés, Jordan Spieth (-5) montre qu’il retrouve peu à peu son niveau de jeu mais l’Américain a souvent fait meilleure figure sur les 2 premiers tours que pendant le week-end depuis le début de la saison.

Derrière ce trio, il y a bien le numéro 1 mondial, Dustin Johnson (-4) et le revenant Daniel Berger (-4) ou encore les 3 seuls européens du Top10, tous Anglais, avec Matt Wallace (-4), Justin Rose (-3) et Tommy Fleetwood (-2). Autant de joueurs capables de scorer bas mais avec 8 à 10 points de retard, il faudrait que Koepka se prenne les pieds dans le tapis dès le Moving Day pour conserver un quelconque intérêt sportif dimanche.

Lorenzo-Vera confirme, Woods déçoit

En étant un poil trop exigeant, on serait presque déçu de retrouver le Basque à la 19e place. Mike Lorenzo-Vera (-1) a encore été solide hier en touchant 3 greens de plus en régulation que la veille (12 contre 9) mais a été moins étincelant au putting, comme ce 3 putts sur le 6 (son 15e trou) qui lui coûte un bogey. Au micro de Golf+, Mike confirmait “il y a eu deux tournants : je tape un coup de wedge qui prend le trou au 1 mais je ne rentre pas le putt et au 5, je tape un coup de fer magnifique et là non plus je ne rentre pas.” Toutefois en rendant une carte de 71, le Français réalise une superbe première moitié de tournoi, faisant de lui l’un des 25 joueurs à être sous le Par total après 36 trous.

Un solidité que lui envie certainement Rory McIlroy (+3) tellement le Nord-Irlandais a eu du mal à rentrer dans sa partie en réalisant 2 doubles et 1 bogey sur les 3 premiers trous. Heureusement pour lui, ses 4 birdies sur les 6 derniers trous lui permettront d’afficher autre chose pendant le week-end, même si le titre est à oublier.

Il n’y aura pas non plus de 16e Majeur cette semaine pour Tiger Woods (+5). Trop de “petites” fautes commises pendant ces 2 jours par l’Américain pour se mêler d’abord à la bagarre et ensuite pour passer le cut fixé à +4. Ce sont ainsi 81 joueurs qui prendront part aux 3e et 4e tours aujourd’hui (samedi) et demain (dimanche) pour tenter de décrocher la meilleure place possible derrière Brooks Koepka.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.