PGA Championship 2019 : Koepka enclenche la vitesse de croisière

Résumé du troisième tour

Brooks Koepka est à 18 trous de son 4e titre du Grand Chelem en seulement 3 ans. Lors du Moving Day, l’Américain s’est contenté de maintenir ses “adversaires” à distance en signant une carte dans le Par. Il aborde le dernier tour avec 7 coups sur ses premiers poursuivants et rentrera, sauf incroyable coup du sort, dimanche soir dans le Top20 des vainqueurs au nombre de Majeurs gagnés.

Tout en contrôle

Le plan de jeu de Brooks Koepka (-12) pour dimanche ? “Cela n’a pas d’importance, j’essaie juste de produire du bon golf“, répondait Koepka aux journalistes à l’issue du 3e tour après une carte de 70, ‘seulement’. De l’excellent golf même sur ce parcours de Bethpage Black qui demande d’être aussi long que précis et où Koepka est sans égal cette semaine.

Même lorsque son putting a été moins bon que les 2 premiers jours, il joue 2 coups de mieux que la moyenne du champ. Même lorsqu’il a enchainé 2 bogeys consécutifs (trous 9 et 10), Koepka reprend sa routine : “Fairway, green, 2 putts” et saisit la première opportunité de birdie sur le Par5 du 13. Peu importe son troisième bogey du jour sur le 16, la faute à un nouveau 3 putts, car personne n’a pu se rapprocher à moins de 5 coups de toute la journée.

Ce dernier tour a des allures de formalités pour l’Américain qui devrait rejoindre notamment Rory McIlroy et Ernie Els au nombre de Majeurs (4). Il serait aussi le 3e joueur, après Woods et Mickelson, à remporter 4 épreuves du Grand Chelem sur une période de 3 ans.



Les gros sont restés muets

Derrière l’intouchable Koepka, Dustin Johnson (-5), a bien essayé. 4 birdies et un bogey à l’aller pour passer -7 mais même pour DJ, la cadence était trop infernale à tenir. Un retour en 37 avec 4 bogeys et le n°1 mondial rendait une carte de 69. Jordan Spieth (-3) dans la partie du leader a signé 72, Justin Rose (E) a rendu une carte de 73, Rickie Fowler (-1) a joué 71. Tous tellement loin du leader.

En l’absence de la plupart des grosses pointures, en haut du leaderboard, on découvre quelques noms inattendus tels l’Américain Harold Varner (-5) auteur d’une carte sans bogey avec 3 birdies qui jouera en dernière partie. Devant eux, le Thaïlandais Jazz Janewattenanond (-5) et l’Américain Luke List (-5) tenteront de décrocher la première place derrière Koepka : “Je pense que nous jouons tous pour être 2e” déclarait List après sa carte de 69 hier (samedi).

Lorenzo-Vera éprouvé physiquement

Bethpage Black a usé Mike Lorenzo-Vera (+4) : “Sur un parcours comme celui-là, sur la durée et avec un tel champ de joueurs, il faut être beaucoup plus fort physiquement“. Et lorsque le physique lâche, le jeu se fait moins précis. Moins de fairways touchés (3/14 contre 9 les 2 premiers jours) et plus de coups joués depuis le rough qui ont fatigué encore un peu plus le tricolore. Mike signait une carte de 75 qui le faisait tomber à la 48e place, à 4 coups du ToP15 qualificatif pour l’édition 2020 : “Mentalement ça va mais mon corps est en train de souffrir. Demain on va faire ce que l’on peut mais je suis cuit”.

A 20h35, heure française, Koepka prendra le départ de sa balade qui l’emmènera vers un 4e Majeur. Dans l’histoire, jamais un golfeur n’a perdu le dernier jour en ayant une telle avance (7 points) et ne comptez pas sur Brooks pour échapper à la règle.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.