Après Mission Hills (ANA Inspiration) en amuse bouche puis Charleston (US Women’s Open) en entrée, les femmes attaquent le plat de résistance avec Hazeltine, le parcours qui accueille le KPMG PGA Championship 2019, 3e majeur de la saison. Théâtre de la dernière édition de la Ryder Cup sur le sol américain, le parcours offrira cette fois un vrai rough pénalisant – contrairement à la Ryder cup 2016 – et un challenge de taille pour les 156 joueuses au départ.

Back to Hazeltine

La 65e édition du Women’s PGA Championship débute donc ce jeudi (20 juin 2019) dans la banlieue de Minneapolis (Minnesota, USA) sur un parcours que nous connaissons bien, sans pour autant qu’il nous ait laissé des souvenirs heureux (victoire des USA 17 à 11). Les professionnelles n’étaient plus venues défier ce parcours depuis plus de 40 ans lors de l’US Open 1977, et avant ce dernier, à l’US Open 1966.

Pour cette premiere du PGA Championship à Hazeltine, le parcours propose un long Par72, record dans l’histoire du Majeur. Un total de 6807 yards, soit 250 yards de plus que l’US Open en début de mois. Joué dans sa configuration habituelle (l’ordre des trous avait été modifié pour la Ryder Cup 2016 – ndlr), l’avantage sera évident pour les meilleures frappeuses… pour peu qu’elles restent sur la piste ! Les joueuses trouveront par exemple un Par5 de 568 yards (n°3), un autre de 560 yards (n°11), un Par3 de 204 yards (n°13) ou encore le fameux trou signature Par4 de 370 yards (n°16) dont les départs pourront être avancés pour ne laisser que 255 yards aux plus téméraires qui voudront attaquer le green.

Vers une 10e vainqueur différente ?

De In-Kyung Kim (British Open 2017) à Jeongeun Lee6 (US Open 2019), les 9 derniers Majeurs ont consacré une joueuse différente. 4 Coréennes, 2 Suédoises, 1 Anglaise, 1 Thaïlandaise et 1 Américaine dont 6 d’entre elles ont soulevé leur 1er trophée du Grand Chelem*.

MAJOR CHAMPION MAJOR CHAMPIONSHIP
Jeongeun Lee6* 2019 U.S. Women’s Open
Jin Young Ko* 2019 ANA Inspiration
Angela Stanford* 2018 The Evian Championship
Georgia Hall* 2018 Ricoh Women’s British Open
Sung Hyun Park 2018 KPMG Women’s PGA Championship
Ariya Jutanugarn 2018 U.S. Women’s Open
Pernilla Lindberg* 2018 ANA Inspiration
Anna Nordqvist 2017 The Evian Championship
In-Kyung Kim* 2017 Ricoh Women’s British Open

 

En se risquant à sortir du lot 3 noms en particulier :

Lexi Thompson

La n°2 mondiale a certes manqué 2 cuts lors de ses 7 dernières sorties mais affiche par ailleurs 5 Top4 dont une 3e place au ANA inspiration, 2e ex-aequo à l’US Open et une victoire il y a 2 semaines (ShopRite LPGA Classic). L’Américaine qui n’a qu’un seul Majeur à son palmarès (Kraft Nabisco Championship 2014) va forcément pouvoir laisser parler sa puissance à Hazeltine. En cas de victoire, elle deviendrait la première Américaine n°1 mondiale depuis Stacy Lewis en octobre 2014.

Brooke Henderson

La Canadienne apprécie particulièrement le PGA Championship puisqu’elle y a signé un Top10 lors de ses 4 participations : T5 en 2015, vainqueur en 2016, 2e en 2017 et T6 en 2018. La n°5 mondiale vient de gagner le week-end dernier le Meijer LPGA Classic, son 2e titre sur le circuit cette saison et le 9e de sa carrière.

Sung-Hyun Park

Pour faire le choix d’une seule Coréenne parmi l’armada habituelle des potentielles vainqueurs, celui se porte plutôt sur la tenante du titre. Elle a gagné l’an dernier en playoff face à So Yeon Ryu et Nasa Hataoka, la Japonaise. Egalement vainqueur de l’US Open 2017, la Coréenne offre l’un des plus beaux swings du circuit féminin et une moyenne au driving qui frise les 280 yards ! Elle a remporté en mars dernier le HSBC World Championship.

Une liste sans fin…

Avec un champ proposant pas moins de 99 joueuses du Top100 mondial actuel (Mo Martin, #97, a déclaré forfait pour blessure – ndlr), cela fait assurément une longue liste de joueuses susceptibles de remporter la victoire dimanche soir. On peut mettre sans doute une pièce sur l’Américaine Nelly Korda, plutôt que sa soeur, la Japonaise et n°6 mondiale Nasa Hataoka, la vainqueur de l’US Open 2019 Jeongeun Lee6, ou encore l’Australienne Minjee Lee toujours à la poursuite de son 1er sacre en majeur.

Pour ce 3e rendez-vous du Grand Chelem en 2019, ce sont à nouveau Céline Boutier et Karine Icher qui représenteront les chances françaises. Icher n’a jamais vraiment réussi dans ce tournoi (5 cuts manqués lors des 9 dernières participations) et Boutier est dans le champ de cette épreuve pour la seconde fois (cut manqué en 2018). La meilleure tricolore de la saison reste sur un Top5 à l’US Open alors qu’elle a été leader dans le dernier tour. La question est de savoir si elle a totalement digéré cette semaine alors qu’elle n’a joué qu’un seul tournoi depuis (T39 la semaine dernière).

Et si vous préférez les outsiders à grosse côte, alors vous surveillerez plus attentivement l’Irlandaise Leona Maguire et la rookie mexicaine Maria Fassi, vainqueur du Annika Award en 2018 et 2e derrière l’Américaine Jennifer Kupcho lors de l’inaugural Augusta National Women’s amateur.

Retrouvez le leaderboard, les tee-times, la présentation du parcours et autres infos sur le KPMG Women’s PGA Championship 2019 sur le site officiel.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.