mercredi 27 mai 2020

Hannah Green fait pleurer l’Australie

Hannah Green remporte le KPMG PGA Championship 2019 à Hazeltine

A 22 ans, lorsque vous avez un dernier putt de 1,50m pour remporter votre premier tournoi sur le meilleur circuit mondial, qui plus est un Majeur, il faut avoir les nerfs sacrément solides. Hannah Green, pendant 4 jours, a fait preuve à la fois de force de caractère et de justesse technique pour s’adjuger le KPMG PGA Championship 2019. 

L’Australienne a démarré son 4e tour en tant que leader, comme les 2 tours précédents. Et comme vendredi et samedi, elle s’est comportée en patronne, ne laissant à personne le soin de revenir à sa hauteur pendant toute la partie. Des birdies au 2 puis au 7 lui permettaient même de creuser l’écart.

Ses partenaires du jour, Lizette Salas et Ariya Jutanugarn, étaient incapables d’élever leur niveau de jeu pour presser la leader. Mais comme souvent au golf, il n’y a guère besoin des autres pour ressentir la pression. Se retrouver seule en tête avec 4 coups d’avance alors qu’il ne vous reste que 10 trous à jouer pour remporter votre 1er Majeur, cela a de quoi vous déstabiliser.

En 4 trous (du 9 au 12), l’Australienne commet 3 bogeys, soit autant que sur les 62 trous précédents. L’écart est tombé à un coup sur Nelly Korda, alors à -7 après 2 birdies sur l’aller. Mais Hannah Green n’a pas paniqué, retrouvant les greens même depuis le rough, s’offrant des positions de birdies et des Pars confortables. Elle se donne alors un peu d’air avec un putt de 4,50m sur le 16 pour son 3e birdie du jour qui lui permet de repasser -9. Répit de courte durée.

Le rush final de la tenante du titre Sung Hyun Park qui conclut son 4e tour (68) avec un birdie pour grimper à -8 impose à Green de faire le Par sur le dernier trou pour éviter le playoff. Un 2e coup de l’Australienne qui termine sa course dans le bunker, une sortie splendide qui roule 1,50m derrière le drapeau et son 30e putt du jour qui tombe. Tout comme les larmes juste derrière de la vainqueur et du clan australien qui a envahi le green.

Dans l’histoire du majeur, seules Se Ri Park en 1998 et Yani Tseng en 2011 avaient remporté le KPMG PGA Championship en menant de bout en bout, Hannah Green est la troisième. L’Australienne succède ainsi à Karrie Webb, dernière vainqueur d’une épreuve du Grand Chelem avec le Kraft Nabisco – depuis ANA Inspiration – en 2006.

Webb qui a suivi toute la partie de sa compatriote derrière les cordes était parmi les premières à féliciter Hannah sur le 18. Depuis plusieurs années, la championne australienne récompense les 2 meilleures amateurs de son pays en les emmenant avec elle sur un Majeur, histoire de leur faire vivre l’ambiance du circuit et du tournoi au plus près. A l’US Women’s Open 2015, Hannah Green était du voyage. 4 ans plus tard, elle soulève son 1er trophée du Grand Chelem et ce n’est sans doute pas le dernier.

Les faits notables du dernier tour :

  • Hannah Green gagne un chèque de 577 500$ et passe de la 62e place à la 17e place au classement de la Race to CME Globe (juste devant Céline Boutier). Vainqueur en 2017 de 3 tournois sur le Symetra Tour, Green avait enregistré son meilleur résultat sur le LPGA avec une 3e place lors de l’Australian Open 2018. Elle devient la 9e joueuse de l’histoire à remporter le KPMG PGA Championship et son1er tite sur le LPGA par la même occasion
  • Sur les 19 dernières éditions du Majeur, c’est la 17e fois qu’une joueuse non américaine inscrit son nom au palmarès. Cristie Kerr en 2010 et Danielle Kang en 2017 sont les 2 vainqueurs pour les USA au cours de cette période.
  • Avec sa 2e place, Sung Hyun Park signe son 5e Top3 en Majeurs depuis 2016 dont 2 titres (US Open 2017 et PGA Champ 2018).
  • Mel Reid a terminé sur une carte de 66 pour monter sur le podium du tournoi à -6 total, soit la meilleure performance de sa carrière dans un tournoi du Grand Chelem. Nelly Korda #e ex-aequo signe aussi son meilleur résultat dans un Majeur.
  • Nasa Hataoka a réalisé la meilleure carte de la semaine lors du dernier tour avec 7 birdies et 11 Pars pour un total de 65. L’an dernier, la Japonaise avait signé la meilleure carte de la semaine lors du dernier tour du KPMG PGA Championship à Kemper lakes avec un total de 64.
  • Céline Boutier se classe T56 à +6 (73-76-71-74) et Karine Icher T74 à +11 (75-74-76-74).

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.