Dans 373 jours débutera officiellement la Ryder Cup 2020 sur le parcours de Whistling Straits (Wisconsin, USA) et c’est aujourd’hui que la qualification commence ! On connaît le nom du capitaine, notre cher Paddy (l’Irlandais Padraig Harrington), son 1er vice capitaine en la personne de Robert Karlsson (il le fût aussi en 2018) et les critères de sélection, maintenant, je vais tenter de décrypter les secrets de notre future sélection.

Une fois n’est pas coutume, le BMW PGA Championship sera le tournoi qui débutera et conclura la qualification pour la Ryder Cup. C’est donc une première avec un tournoi qui comptera deux fois pour la qualification. C’est par ce subterfuge que le Tour Européen essaie de réhausser l’importance de son tournoi porte-drapeau, et à en juger par le plateau 2019, ça fonctionne (on notera tout de même l’absence de Garcia pour cette édition).

Pour 2020, même si le calendrier définitif n’a pas été publié, on peut supposer que le BMW PGA aura lieu début Septembre, laissant ainsi le temps au capitaine de peaufiner ses choix.

Embed from Getty Images

Les critères de sélection

Pour la méthode d’attribution des points, on applique donc les mêmes règles qu’en 2018 : un classement européen basé sur les points de la Race To Dubai et un classement mondial basé sur les points mondiaux. Le système de coefficient multiplicateur de 1.5 sera maintenu afin de favoriser les joueurs en forme sans connaître encore le tournoi à partir duquel cela s’appliquera.

Enfin, comme pour 2018, tout tournoi (sur le PGA Tour en particulier) ayant lieu en même temps qu’un Rolex Series ne comptera pas pour ce classement.

Ryder Cup 2020 : Harrington change la donne pour son équipe

Les sélectionnés

Bjørn avait 4 invitations en 2018 (car en 2016, il y avait beaucoup de rookies ou de joueurs peu en forme parmi les qualifiés). Harrington fait marche arrière pour revenir à 3 invitations qui seront accompagnés des 4ers joueurs au classement des points de la Race to Dubai et des 5ers des joueurs selon les points mondiaux. (lire dans l’article ci-dessus).

Un peu d’anticipation

On s’est amusé à recalculer les points RTD (avec le nouveau système) nécessaires pour se qualifier en 2018 :

    1. Molinari (6785 pts)
    2. Hatton (5023)
    3. Rose (4937)
    4. Olesen (4397)
    5. Rahm (4313)
    6. Fleetwood (4212)
    7. Rory (4158)
    8. Noren (3949)
    9. Pepperell (3219)
    10. Knox (3014)
    11. Fitzpatrick (2851)

Pour cette course à la qualification, en résumé,  il y aura donc – sous réserves de changement du calendrier pour la saison 2020 :

  • 9 Rolex Series : BMW, Italie, Turquie, Nedbank, DP World, Abu Dhabi, Irish, Scottish et BMW.
  • 4 WGC : HSBC, Mexique, Dell MP et Fedex
  • 4 Majeurs : Masters, PGA, US Open et The Open.
  • Et la question des Jeux Olympiques… ?

Il faudra être bon, très bon même

Toujours selon mes calculs – approximatifs en raison de la non publication du calendrier 2020 définitif, je vous l’avais déjà dit peut-être ? 😉 -, la répartition des points distribués devrait être celle-ci :

  • près de 68 000 points (10 tournois) d’ici à la fin de la saison 2019
  • près de 100 000 points (23 tournois) de début jusqu’à fin Mai 2020
  • près de 100 000 points (13 tournois) pour le reste de la qualif (en comprenant le coefficient multiplicateur de 1.5)

Compte tenu de l’augmentation de la dotation des Final Rolex Series et du BMW qui comptera 2 fois, il semble probable que la barre des 4500 points soient nécessaires pour se qualifier. Soit environ 4000 “vrais” points (en tenant compte du coefficient multiplicateur), ce qui représente :

  • 3 victoires (ou 4 deuxième places) dans un WGC ou un Majeur ou un Rolex Series
  • 7 victoires dans un tournoi valant 3500 points.

De fait, pour les joueurs qui ne se qualifieront pas aux Rolex Final Series, on peut déjà considérer leur participation à la Ryder 2020 comme miraculeuse. Pour ceux qui  participeront aux Rolex Finals mais qui seront pas ou peu qualifiés pour les Majeurs et WGC, il ne faudra pas traîner. Evidemment, la situation est encore plus simple pour ceux qui peuvent choisir leur calendrier et limite facile pour ceux qui de surcroît peuvent choisir entre jouer sur les tours européen et américain.

Quid des tricolores ?

Si on fait un point sur les français, on peut oublier le tour US. Mais voici les étapes décisives pour espérer une participation à la Ryder Cup :

  • Etre dans le top 30 de la RTD le 21/10 pour participer au WGC HSBC Champions
  • Etre dans le top 70 de la RTD le 4/11 pour participer au Turkish
  • Etre dans le top 50 de la RTD le 11/11 pour participer au Nedbank
  • Etre dans le top 30 de la RTD le 18/11 pour participer au DP World
  • Etre dans le top 20 de la RTD le 24/11 pour participer au WGC Mexico
  • Etre dans le top 30 de la RTD le 24/11 pour participer à The Open
  • Etre dans le top 50 mondial le 31/12 ou 30/03 pour participer aux Masters
  • Etre dans le top 10 de la RTD le 10/2 pour participer au WGC Mexico
  • Etre dans le top 50 mondial le 10/2 pour participer au WGC Mexico
  • Etre dans le top 50 mondial le 17/2 pour participer au WGC Mexico
  • Etre dans le top 50 mondial le 2/3 pour participer au Players
  • Etre parmi les 64 participants dans le top 100 mondial le 16/3 pour participer au WGC Dell
  • Etre dans le top 100 mondial le 3/5 pour participer au PGA Championship
  • Etre dans le top 60 mondial le 18/5 ou 15/6 pour participer à l’US Open
  • Etre dans le top 50 mondial le 22/6 pour participer au WGC Fedex
  • Etre dans le top 50 mondial le 29/6 pour participer au WGC Fedex

Bien sûr en suivant le blog régulièrement, vous ne manquerez rien de cette course à la qualification pour l’équipe européenne de 2020.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

 

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.