Ca y est enfin, on l’a !!! La victoire tant attendue d’un Français sur le tour Européen est arrivée et sur un links de surcroît. Grâce à Victor Perez – caddeyé par JP (l’ex-cadet d’un certain Rory) – qui après un début de saison de fou (venant du Challenge Tour) marquait un peu le pas ces dernières semaines. Et boum ! Bravo ! On y ajoute les performances de Céline Boutier lors d’une victoire splendide en Solheim Cup et un Open de France féminin où elle a tenu son rang. Tout cela un an après la Ryder Cup, on peut dire que ce mois de Septembre a été magnifique.

Voici donc la situation mensuelle sur les classements, qualifications aux grands rendez-vous et droits de jeu pour la (les) saison(s) suivante(s) des joueurs et joueuses français.

Note1 : Pour les circuits satellites (Alps Tour, Pro Golf Tour, …) et autres tours sur d’autres continents (Asian Tour, Sunshine Ladies Tour, …), nous communiquons les résultats significatifs de nos golfeurs et golfeuses français en fin d’article. 😉

Note 2 : N’hésitez pas à nous signaler toute modification, correction, information complémentaire ou encore tout oubli concernant nos bleus.

European Tour

Explications sur le système de points

Les simulations sur la saison 2018 avec le nouveau système en vigueur cette année (43 tournois et 210 500 points distribués) donnent les équivalences suivantes :

  • Le 20e (dernier qualifié au WGC Mexico) avait près de 2100 points.
  • Le 30e (dernier qualifié à The Open) avait 1576 points.
  • Le 70e (qualification au Turkish, 1er Final Series selon les nouvelles décisions de l’ET) avait près de 820 points.
  • Le 110e (conserve théoriquement la carte) avait près de 438 points.

A noter que les joueurs de la 111e à la 116e place avaient également conservé leur carte et le dernier qualifié totalisait ainsi 397 points.

En 2019 :

Si vous étiez devant la retransmission de Golf+ lors du Dunhill Championship, Adrien Toubiana a régulièrement évoqué le top119 pour conserver la carte. Si vous n’êtes pas familier avec ce concept – et que vous n’avez pas lu l’article sur le fonctionnement du Tour Européen donc -, on vous l’explique rapidement.

Pour être membre du Tour Européen, vous devez payer une petite cotisation (de mémoire de l’ordre de 2000€ mais à prendre avec précautions- ndlr) et jouer un nombre minimum de 4 tournois (hors WGC et Majeurs). Un certain nombre de joueurs US peuvent ainsi prendre leur cotisation sur le Tour de notre Vieux Continent mais ne jouant pas ces fameux 4 tournois finissent par sortir du classement de la Race To Dubai. Ce qui signifie que ce sont les 110ers joueurs au classement ayant rempli ces 2 conditions qui conservent leur carte pour l’année prochaine.

Comme le disait Adrien donc, Il y aurait 9 joueurs qui ne rempliront pas ces conditions cette année dont Schauffele, Kisner ou encore Dechambeau (sortis tous les 3 depuis du classement de la Race). Horschel, Wise et Ancer devraient aussi en faire les frais. Et certains joueurs sont limites (Molinari avec 2 tournois, Finau et Casey avec 3). Tant que Horschel, Wise et Ancer seront dans le classement, le top 113 (à minima) gardera donc sa carte. 

  • Avant les Final Series, 43 tournois sont planifiés (soit 200 750 points) et donc 46 tournois au total, pour 231 000 points, sur l’ensemble de la saison.

A date, près de 93% des points ont été distribués pour 2019 rendant ainsi les extrapolations quasi définitives :  

  • Le 70e a actuellement 653.2 points ce qui donnerait près de 685 points minimum en fin de saison
  • Le 110e a actuellement 428.5 points ce qui signifierait au moins 461 points pour garder son droit de jeu en fin de saison
  • Le 113e a actuellement 423.7 points ce qui signifierait au moins 456 points pour garder son droit de jeu en fin de saison

Situation au 13 Octobre

  • Victoires : 1 (1 en 2018)
  • Top3 : 10 (6 en 2018)
  • Top10 : 24  (21 en 2018)

Par rapport à 2018, la cuvée 2019 est un millésime exceptionnel pour les tricolores et cela se voit dans le classement de la Race to Dubaï. Avec sa victoire, Victor Perez jouera donc le WGC Fedex St Jude en Juillet 2020. Pour le WGC HSBC Champions à venir (31 octobre au 3 novembre), ce sont pas moins de 4 Francois qui pourraient y participer puisque le top30 de la Race to Dubaï au terme de l’Open de France est automatiquement qualifié. Objectif excitant donc pour Hébert (17e), Perez (20e), Langasque (25e) et Lorenzo-Vera (27e).

Pour Dubuisson (102e) et Pavon (103e), on peut considérer la carte comme acquise. Mais histoire de nous rassurer, des petits points lors de l’Open de France (la liste des joueurs est ici) et éventuellement au Portugal seraient les bienvenus.

Pour Sordet (110e), c’est limite, limite. Passer le cut au Golf National sera essentiel et un top 20 très rassurant. Pour Alex Lévy(119e), rien de grave puisque sa carte est assurée grâce à sa victoire en 2018.

Pour  Wattel (144e), Saddier (172e) ou Jacquelin (175e), la situation est complexe. Il va falloir de marquer de gros points mais excellent résultat Saddier impératif cette semaine à l’Open de France. Jacquelin, s’il ne pouvait finir dans le top 110 (ou 113 ou autre), pourrait toujours demander à conserver sa carte grâce au top 40 de la money list où il est actuellement 40è… Mais qu’un Jamie Donaldson (42e) à moins de 150.000 € pourrait tout aussi bien lui souffler en cas de victoire sur l’Albatros dimanche. Chaud chaud, n’est-ce pas ? 

Pour les semaines à venir

Qualifications WGC HSBC Champions (du 31 Octobre au 3 Novembre) :

Les 30ers de la Race To Dubai au 21/10, soit juste après l’Open de France (17 au 20 octobre).

Qualifications Jeux Olympiques (du 24 Juillet au 9 Août 2020) :

Top60 mondial au 22/06/2020
 – Top15 mondial automatiquement qualifié (maximum de 4 joueurs par pays)
 – Ensuite 2 joueurs max par pays 

Challenge Tour

Ce qu'on sait
  • Le top 45 se qualifie au dernier tournoi de la saison à Majorque.
  • Au terme de la saison, le Top15 du général se qualifiera directement pour le Tour Européen avec une catégorie intéressante (cat. 14).
  • Les 30 joueurs suivants seront directement qualifiés pour les PQ3.
  • Après 3 victoires au cours de la saison, un joueur se qualifie directement pour le Tour Européen.
Les tricolores concernés

Quesne, Havret, Gros, A. Rozner, Coussaud, Fenasse, Berardo, Bourdy, Perrier, Linard, Sciot-Siegrist, Lando-Casanova, Daydou, Decottignies-Lafon, Cohen-Boyer, Riu, Roussel, Stal, Stalter, Dubois, Brun, Jouven, Espana.

Situation au 13 Octobre

  • Victoires : 3 (2 en 2018) 
  • Top3 : 8 (5 en 2018)
  • Top10 : 33 (26 en 2018)

La saison sur le Challenge Tour est toujours aussi globalement bonne pour les Français. A 3 tournois du terme de la saison (2 en Chine et la Finale à Majorque), la situation s’éclaircie pour certains mais s’est aussi assombrie pour d’autres. Antoine Rozner (2e) est donc assuré d’être sur le Tour Européen en 2020. Pour Robin Roussel (9e), c’est probable mais le classement ayant une importance cruciale, il va falloir gratter des places pour espérer jouer les premiers tournois de la saison 2020 du Tour Européen qui redémarre déjà fin novembre. 

Pour Grégory Havret (21e), Mathieu Fenasse (28e), Robin Sciot-Siegrist (35e), Damien Perrier (38e) et Ugo Coussaud (45e), la place dans le top45 reste un préalable pour espérer la montée en fin de saison à travers les cartes. Si cela n’est pas une certitude, une bonne performance lors d’un des 3 derniers tournois pourrait les aider à viser le top15 puisque ces derniers rendez-vous sont les mieux dotés de la saison.

Pour Joel Stalter (64e), Linard (71e), Berardo (72e), Lando-Casanova (76e), Gros (82e), Bourdy (83e) et Quesne (84e) ainsi que tous les autres tricolores, la saison est désormais terminée. 

Quoiqu’il en soit, on peut annoncer que le cru 2019 en terme de résultats des tricolores sur le Challenge Tour s’annonce comme l’un des meilleurs de ces 10 dernières années.

LPGA Tour

Quelques explications
  • La saison 2019 du LPGA comporte 32 tournois de mi-janvier à mi-novembre + la finale nommée CME Group Tour Championship (21-24 Nov) réservée au Top60 et ex-aequos du classement général à l’issue de la saison.
  • Chacune des 32 épreuves rapporte des points fonction de son classement dans le tournoi, si et seulement si le cut est franchi (ex : vainqueur d’un Majeur = 625 points, vainqueur d’un tournoi LPGA = 500 points, …)
  • Le Top80 de la Race to CME Globe en fin de saison conserve sa carte.

Situation au 13 Octobre

  • Victoires : 1 (0 en 2018)
  • Top3 : 1 (1 en 2018)
  • Top10 : 4 (1 en 2018)

Après son épopée victorieuse en Solheim Cup et un bon résultat lors de l’Open de France -cf. ci-dessous-, Céline Boutier vient de rejouer sur le LPGA le week-end dernier (T66 au Volunteers of America Classic). La Française occupe la 26e place de la Race to CME Globe alors qu’il reste la tournée asiatique (4 tournois) puis la finale en Floride.

Solheim Cup 2019 : Que la victoire est belle !

Pour Karine Icher, 126e au classement général, Céline Herbin (160e) et Joanna Klatten (169e) à l’issue de la saison régulière qui se terminait ce week-end, ce sont les cartes qui se profilent pour rester sur le LPGA. Icher, dans le Top150, accèdera directement au dernier stage (sur 8 tours et 2 semaines !!) alors que Herbin et Klatten passent par le stage 2 qui a débuté hier (14 octobre 2019). 
A noter que l’amateur Emma Broze ainsi que Camille Chevalier et Marion Duvernay participent à ces Q-School également.

SYMETRA Tour

  • Victoires : 2 (0 en 2018)
  • Top3 : 4 (0 en 2018)
  • Top10 : 11 (2 en 2018) 

Superbe Perrine Delacour qui, avec  2 victoires cette année et 8 autres Top10 en 20 tournois joués, remporte la Volvik Race lui offrant le titre de “Player of the Year” et bien évidemment sa place sur le LPGA en 2020. C’est la 1re fois qu’une tricolore remporte la saison du Symetra tour depuis sa création en1984.

L’autre représentante française, Julie Aimé, a terminé 69e et participe, en ce moment, avec ses compatriotes au Stage 2 des cartes (cf. ci-dessus : LPGA).

LET

Quelques explications
  • La saison 2019 du LET comporte 19 tournois de mi-janvier à fin novembre. Il n’y a pas de finale en fin de saison et le Top80 de l’ordre du Mérite conserve sa carte – sous réserves de confirmation.
  • Le Jabra Ladies Open à Evian en mai, l’Evian Championship (Majeur) en juillet et le Lacoste Ladies Open de France à Bordeaux en septembre sont les 3 rendez-vous français du calendrier 2019.
  • Au même titre que les autres circuits, l’ordre du Mérite est défini selon le total de points cumulés lors de chaque tournoi, et si le cut est franchi. Toutefois, le très faible nombre d’informations mises à disposition par le Ladies European Tour ne permet pas de connaître la répartition exacte des points attribués.

Situation au 13 Octobre

  • Victoires : 1 (2 en 2018)
  • Top3 : 5 ( 2 en 2018)
  • Top10 : 8 (7 en 2018)

C’est à l’Open de France que les tricolores se sont illustrées avec une 2e place pour Céline Boutier et la 4e place de Joanna Klatten. Alors qu’il ne reste que 2 tournois à jouer (Espagne fin novembre et Kenya en décembre), Céline Boutier est la mieux classée des tricolores (14e) devant Céline Herbin (17e). Vient ensuite, avec l’assurance de conserver sa carte sur le LET pour la saison prochaine, la seule Camille Chevalier (55e). Pour Agathe Sauzon (81e), Astrid Vayson de Pradenne (89e), Manon Gidali (93e), Jade Schaeffer-Calmels (94e) et Valentine Derrey (95e), la fin de saison est cruciale pour ne pas à voir à repasser par les cartes (si en dehors du Top80)

LET Access Series (LETAS)

Quelques explications
  • Le LET Access Series est au LET ce que le Challenge Tour est à l’European Tour
  • La saison 2019 du LET Access Series comporte 17 tournois (dont 2 co-sanctionnés avec le LET) de début avril à fin septembre et il n’y a pas de finale en fin de saison.
  • 4 tournois ont lieu en France : Terre Blanche en ouverture de la saison, Jabra Ladies Open à Evian en mai, Saint-Malo en Juillet, Bossey Ladies Championship en août ainsi que la finale à La Largue (Haut Rhin).
Les Tricolores concernées

André, Berton, Bonetti, Carnet, Duvernay, Fourquier, Grechi, Lescudier, Meyssonier, Peronnin, Peuch, Piquot, Plachetka-Pohl, Provot, Sibille, Wallace ainsi que les joueuses du LET (citées plus haut) qui le souhaitent. 

Ce que l'on sait
  • Le Top5 de l’ordre du Mérite en fin de saison gagne un droit de jeu sur le LET pour 2020
  • Les joueuses classées de 6 à 20 accéderont directement à la finale des cartes (Lalla Aicha Tour School)

Situation au 13 Octobre

  • Victoires : 1 (2 en 2018)
  • Top3 : 7 (7 en 2018)
  • Top10 : 19 (21 en 2018)

Marie Fourquier a signé une belle 2e place en Allemagne mi-septembre mais, comme pour Emma grechi, et Anais Meyssonnier, il aurait fallu une victoire lors de la finale à La Largue début octobre pour espérer finir dans le Top5 qui gagne un droit de jeu sur le LET en 2020. Les tricolores devront donc passer par les cartes pour la saison prochaine.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous ! (4 newsletters par mois maximum).
Désabonnement quand vous le souhaitez.

Ailleurs sur les autres circuits

Victoires cette saison (hors celles comptabilisées ci-dessus) : 11

  • Stanislas Gautier – Red Sea Ain Sokhna Classic (21-23 Janvier) – Pro Golf Tour 
  • Marion Duvernay/Flora Peuch – Serengeti Team Championship (5-6 Février) – Sunshine Ladies Tour
  • Frédéric Lacroix – Ein Bay Open (19-21 Février) – Alps Tour
  • Edouard Dubois – Open Royal Golf Anfa Mohammedia (7-9 Mars) – Pro Golf Tour
  • Anne-Lise Caudal – Jabra Ladies Classic (20-22 Mars) – Sunshine Ladies Tour
  • Frédéric Lacroix ² – Alps de Las Castillas (9-11 Mai) – Alps Tour
  • Paul Barjon – Bayview Place DCBank Open (30 Mai-2 Juin) – MacKenzie Tour Canada
  • Cyril Bouniol – Suzhou Open (13-16 juin) – PGA Tour Series China
  • Jean-François Rémésy – Farmfoods European Legends Links Championship (21-23 juin) – Staysure Tour
  • Frédéric Lacroix ³ – Saint Malo Mixed Open (4-7 juillet) – Alps Tour. Ce 3e succès en 2019 lui permet d’accéder au Challenge Tour pour le reste de la saison et un droit de jeu sur ce même circuit en 2020.
  • Hubert Tisserand – Broekpolder International Open (11-13 Jullet) – Pro Golf Tour
Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

3 commentaires

  1. “Pour Joel Stalter (64e), Linard (71e), Berardo (72e), Lando-Casanova (76e), Gros (82e), Bourdy (83e) et Quesne (84e) ainsi que tous les autres tricolores, un top3 sera une impérieuse nécessité pour espérer atteindre au moins le le top 45. ”
    Euh… vous ne devez pas être au courant, mais pour eux la saison sur le Challenge Tour 2019 est finie !!!

    “Quoiqu’il en soit, on peut annoncer que le cru 2019 des tricolores sur le Challenge Tour s’annonce comme l’un des meilleurs de ces 10 dernières années.”
    Ah bon ? C’est un peu tôt pour le dire, si Roussel sort du top15, il ne restera qu’ANtoine Rozner…
    EN 2016, on avait beaucoup mieux avec 4 joueurs qui sont montés (top16), et 7 dans le top25…
    En 2014, 4 dans le top15, et 7 dans le top35…
    En 2011, nous avions 8 frenchs dans le top45 final…
    La saison 2019 avait bien commencé pour le camp Français, mais à ce jour, ça reste une année moyenne, sauf si Roussel reste dans les 15 et qu’il est rejoint par 1 ou 2 autres Français…

    • Mea Culpa Damien et merci de votre lecture attentive !
      Effectivement, l’article a été initié fin septembre et, avant la publication cette semaine, les classements des joueurs ont été mis à jour mais pas le reste de la phrase.
      Pour le cru 2019, nous parlons en termes de résultats purs sur les tournois de la saison et nous n’avons pas écrit non plus que c’était la meilleure 😉

      • C’est vrai ;)…
        Puis, c’est encore possible d’avoir un grand cru, si les Perrier, Havret, Fenasse, et Sciot Siegrist viennent se méler à la fête sur les 3 dernières épreuves…
        On croise les doigts !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.