Les news de l’Open de France 2019 : 2eme tour

Colsaerts et Coetzee, continuent d'accélérer pour être leaders à -9. Les tricolores partis fort !

Vous ne pouviez être sur place pour cette deuxième journée de l’Open de France. Pas de souci, le blog LPBB y était pour vous avec un petit tour rapide sur les news de ce second tour de l’Amundi ODF. C’est parti, on vous emmène. 

13 Français passent le cut !

Les conditions de jeu n’ont pas été des plus simples, c’est le moins qu’on puisse dire mais malgré tout cela, 13 français (sur 19) passent le cut : c’est très propre et d’autant plus pour deux de nos amateurs : Larcelet et Ko. A -9, le Belge Nicolas Colsaerts est co-leader avec le Sud-Africain George Coetzee, 1 coup de mieux que l’Américain Kurt Kitayama.

Joël Stalter (+4), Alexander Levy (+4), Clément Sordet (+4), Cyril Bouniol (+5), Raphaël Jacquelin (+8), David Ravetto – Am.- (+12) sont les tricolores qui seront absents pour ce week-end.

Allez à nouveau, un petit résumé des interviews de nos tricolores.

Benjamin Hébert : T6/-5

Satisfait de cette journée malgré le vent et le froid. Avec Yann mon cadet, on n’a rien laché. J’ai été +3 mais je me suis bien accroché. Finir dans le Par dans une telle journée, c’est vraiment bien.”

“Le fait de jouer avec Kirt Kitayama aide aussi à s’accrocher tellement il joue bien (même si sur mes deuxièmes coups, je ne joue pas les mêmes clubs que lui) et cela me met dans une belle dynamique. Le vent en rafale n’aide pas car on joue un peu plus long pour éviter l’eau et si la rafale ne vient pas, on se retrouve 10 mètres trop long.”

“Je passe enfin le cut ici (NDLR : de même que Matthieu Pavon avec qui Ben avait lancé un pari du 1er qui passerait le cut). Mon retour (du 1 au 9) s’est mieux déroulé car sans eau, je prenais une marge plus restreinte dans le choix de mes clubs. On a eu jusqu’à 3 clubs d’écarts par moment”.

“Comme Yann et moi, on commence à bien se connaitre, on fait globalement moins d’erreurs sur les choix des clubs et avec un tel vent, il faut savoir conserver un putting serein car il est rare de rentrer des longs putts.”

  • Stats T1: 71,4% de FIR – 66,6% de GIR – 25 putts
  • Stats T2: 71,4% de FIR – 72,2% de GIR – 29 putts

Nicolas Colsaerts : T1/-9

Malgré mon score, il ne faut pas croire que l’Albatros est devenu un parcours facile. J’ai évité les embûches, avec un assez bon démarrage et une bonne séquence sur le retour dont 2 bons putts qui m’ont permis de jouer la fin de parcours plus calmement, sereinement.”

“A -9, le weekend s’annonce intéressant mais sans être serein pour autant. Ca reste le GN où taper les bons coups est une nécessité et, à défaut, savoir assurer quelques shots est primordial. Le GN dans une journée normale c’est 3 ou 4 birdies max. Le parcours ne permet pas de se relâcher 2 secondes et rester dans une stratégie trou par trou reste malin”.

  • Stats T1: 57.1% de FIR – 88.8% de GIR – 30 putts
  • Pas de stats disponibles pour le T2.

Romain Langasque : T25/-1

Journée solide dans l’ensemble, beaucoup de bons coups mais rarement récompensés par des putts qui rentrent. Toujours un peu de galère dans ce compartiment du jeu. J’ai du mal à trouver le tandem pente/vitesse. Si j’arrive à trouver une petite clé pour le week-end, ca peut faire qq chose de bien. Malgré la présence du vent, j’ai tapé de vrais bons coups et sortir avec un +2 avec cette qualité de frappe de balle.”

“Plus globalement, le putting est très variable chez moi, en fonction des greens (et de leur vitesse en particulier). Il faut que j’arrive à être plus constant car niveau stat de putting, je suis 20è mais parce qu’il y a des semaines où je suis leader et d’autres où je suis 100e. Je pense qu’il y a une partie mentale et technique à ce problème. Mais dès que je commence à ne pas avoir confiance dans mon stroke, je commence à me poser trop de questions. Pour ce week-end, je pense arrêter d’aligner la balle et chercher juste à trouver un point de passage et laisser faire le feeling. J’ai toujours eu une routine rapide au putting et avec cet alignement en moins, cela ne peut que m’être bénéfique”.

  • Stats T1: 50% de FIR – 72,2% de GIR – 28 putts
  • Stats T1: 78,5% de FIR – 61,1% de GIR – 31 putts

Victor Dubuisson : T67/+3

Je jouais pas trop mal mais j’ai rencontré les mêmes soucis qu’hier sur la profondeur de mes clubs. A partir du 18, les choses ne se sont pas super bien enchainées et je termine sur un bogey pas totalement mérité sur le 9.”

Pour le cut (NDLR : au moment de l’interview, il est 78è), je vais faire comme si je n’allais pas jouer. Cela m’évite de passer l’après-midi dans la frustration et d’utiliser de l’énergie pour rien. J’essaie plutôt de me dire que si ça passe, c’est du bonus et j’aurais ainsi conservé de l’énergie pour le weekend.” 

“Une journée comme celle-là, c’est plus de la bataille que du plaisir. Il faut se battre, se battre, se battre, pas le temps d’avoir de temps mort.”

  • Stats T1 : 78,5% de FIR – 61,1% de GIR – 26 putts
  • Stats T2 : 28,5% de FIR – 55,5% de GIR – 31 putts

Charles Larcelet : T31/Par

Je ne réalise pas trop que pour mon 1er tounoi sur le tour Européen, je passe le cut ! Ça devrait arriver quand je vais descendre de mon nuage ce soir. Beaucoup de supporters, je jouais avec eux, une sensation superbe. Dès le début de cette journée, ma main droite tremble tellement je suis “stressé” mais j’ai bien géré et bien joué les zones.”

“Mon coup de fer au 14 qui me permet de prendre le green en 2 et de sortir avec un birdie (et sous le Par total) m’a aussi bien aidé à gérer plus sereinement ma fin de partie. L’apport de Chris (NDLR: l’ancien cadet de Jacquelin) m’apporte beaucoup de choses même s’il ne me connaît que peu. On progresse de jour en jour et c’est beaucoup de bonheur”.

“Ça fait 2 jours que je ne regarde plus mon téléphone car il y a beaucoup de gens qui me supportent mais il faut que je reste dans le jeu et l’aide de Thomas Levet en particulier est précieuse. Le jeu est bon en ce moment et si j’arrive à garder ce même niveau, le week-end ne sera que du bonheur.”

“La présence des médias, du public n’est pas toujours facile à gérer mais c’est excitant. On rentre dans un autre monde et on a envie d’y rester. Jouer l’Albatros à 17 ans pour son 1er Open de France, c’est beaucoup d’excitation, de nervosité mais surtout beaucoup de plaisir et de fun”.

Jeong weon KO (AM): T31/Par

Vraiment sympa de passer le cut sur mon 1er tournoi de l’European Tour. J’ai l’impression de mieux connaître et comprendre le parcours. Après ma reconnaissance, je n’étais pas certain de pouvoir délivrer le niveau de golf de ce dernier tour. Lors du 1er tour, je n’ai pas été complétement satisfait par mon score mais aujourd’hui, tout semblait meilleur.”

“Le soutien des joueurs de BUSSY est important pour moi aussi, de vivre les choses encore plus intensément. En terme de stratégie, elle est assez claire : taper des gros drive milieu de piste, des bons fers au poteau et rentrer les putts ;-)”.

“Concernant ma relation avec mon cadet, pour l’instant, je ne change pas mes habitudes. Je continue à prendre mes distances et le choix de mes clubs par moi même et quand j’ai un doute, je le consulte. Ca fait aussi plaisir de signer des autographes (même s’il faut que je change rapidement de signature) et c’est bizarre aussi : il y a peu de temps, c’était moi qui demandait des autographes.”.

“Concernant mon passage pro, si je passe le cut des PQ3, je pense passer pro dans la foulée. Et pour ce qui est de mon coach, j’ai toujours un entraineur en Corée et cela fonctionne très bien avec l’échange des vidéos”.

Le Fameux Tribunal de l’Albatros

Les trous 15, 16, 17 et 18 ont encore fait parler d’eux et même si, évidemment, ce ne sont pas toujours les seuls trous où les joueurs ont commis leurs erreurs, ces dernières coûtent souvent plus cher dans ce finish.

Alex Levy est +1 total après 16 trous et un triple au 17 lui fait rater le cut d’un coup.

Clément Sordet est -1 total au départ du 18 et 2 balles dans l’eau au 18 pour un 9 sur ce Par4 le fait remonter d’u  coup au-dessus du cut

En coulisses

Toujours pas de public en masse au Golf National mais pour ceux qui viennent, c’est un délice pour suivre les joueurs et en particulier les français. Concernant l’éventualité de Terre Blanche, nous vous encourageons à prendre cet élément avec des pincettes en attendant d’en savoir un peu plus. Spéculer n’est pas un problème mais patientons jusqu’à l’attente de la confirmation officielle.

Enfin, je ne suis pas habitué du genre, mais mon capitaine d’équipe du Bluegreen de SQY a subi ce jour un accident de santé important. Reviens vite mon chippeur préféré ! On a besoin de toi et accroche-toi !

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.