vendredi 23 avril 2021

Dubuisson pour pimenter la fin de saison

Après 7 mois d'absence, Victor Dubuisson est au départ du Scottish Open

On n’oserait presque pas l’écrire, tellement on craint d’être le chat noir qui le ferait disparaître à nouveau. Le silence est d’or et Victor Dubuisson en est ressorti plus riche de ces derniers mois. Seul un entretien sur les réseaux sociaux à l’heure où tout le monde devenait journaliste en herbe nous a permis d’avoir quelques nouvelles golfiques du Cannois. Sur les greens, il faut remonter à ceux du Qatar en mars dernier pour en retrouver trace.

Demain, jeudi 1er octobre 2020 à 13h44, “Dubush” devrait être au départ du trou n°10 en compagnie de Joost Luiten et de Mikko Korhonen. Le Scottish Open 2020, second Rolex Series de cette année estropiée, devrait donc nous offrir le plaisir de revoir Victor Dubuisson taquiner la petite balle blanche.

On ne sait pas grand chose, pour ne pas dire rien, de ce qu’a fait le tricolore pour entretenir son golf au cours de cette période perturbée par la crise sanitaire. En revanche, Victor s’est adonné au plaisir de sa passion pour la pêche au gros comme on a pu le constater via ses posts sur Instagram d’avant l’été.

https://www.instagram.com/p/CCBpqiCINK6/?igshid=1qgdk20trlfuw

Désormais 400e mondial, le Français pointe à la 141e place de la Race to Dubaï. Dubuisson a marqué 142.1 points lors de ses 5 premiers tournois de la saison grâce notamment à une  6e place au Saudi international (112.4 points). En 2019, à la même date, il pointait en 99e position de la Race à la faveur de 19 tournois joués (451.8). Il en a ensuite joué un 20e et dernier à l’Open de France.

Sachant qu’il reste 7 tournois sur l’European Tour sans compter le Masters, le compteur de Victor ne grimpera pas au-dessus de 12 apparitions en 2020, en admettant qu’il les joue tous, y compris 2 épreuves à Chypre en novembre…

Certes, cette saison compte “pour des prunes” puisque les droits de jeu sont conservés pour 2021 quoiqu’il arrive mais on ne peut s’empêcher de se rappeler combien les derniers mois de l’année ont toujours été favorables au tricolore. Période, de octobre à décembre, au cours de laquelle depuis 2013, il a gagné ses 2 titres européens et signé plus de la moitié de ses Top5 (9 sur 17).

Des coups d’éclats qui ont laissé des traces dans l’imaginaire et le coeur des amoureux du beau jeu, ici et ailleurs. Sam Harrop, un fan de golf, qui avait créé le buzz sur les réseaux en début d’année avec sa chanson sur Tony Finau, y est allé de sa petite ode à Victor fin juillet. Même en son absence des terrains, il attire la lumière…

Oui, bien sûr, le golf français ne s’est pas endormi pour autant mais les fans de golf n’ont pu goûter aux émotions des victoires tricolores de l’été qu’à moitié (celle de Romain Langasque au Pays de Galles n’a pas été diffusée en direct -ndlr). Ajoutons-y l’absence de spectateurs et souvent de suspens, qui ont retiré un peu trop de saveur (à mon goût) aux retransmissions télévisées de ces dernières semaines.

Le retour du talentueux, voire indispensable Monsieur Victor Dubuisson comme l’avait écrit Guillaume en 2016, redonne le sourire et méritera certainement de faire un tour sur votre chaîne golf, au moins jeudi et vendredi (départ à 9h14) si tout va bien. Et pour peu que la réalisation anglaise s’y mette et que la magie des mains du Cannois opère une fois de plus, on s’émerveillerait volontiers dans le fond de notre canapé ces prochaines semaines.

 

Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Baptiste Delord, profession : jardinier de golf

Baptiste Delord est jardinier de golf. Au cours des prochains mois, vous allez apprendre à connaître son métier, son quotidien et surtout découvrir la préparation d'un parcours de Ryder Cup.

Le Zurich Classic : comment ça fonctionne ?

Le Zurich Classic, seul tournoi du circuit par équipes de 2 joueurs : comment ça marche ?

Player Impact program, le jackpot de 40 millions $ pour les stars du PGA Tour

Le Player Impact Program, en passe d'être lancé par le circuit américain, va récompenser les joueurs qui contribuent à valoriser le plus le PGA Tour

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Austrian Open

Les résultats et le général de la Ligue Unibet LPBB qui récompensent le vainqueur de la semaine de l'Austrian Open 2021.