C’est arrivé au Phoenix Open 2021

Dans le miroir du PGA

Waste Management Phoenix Open - Brooks Koepka
SCOTTSDALE, ARIZONA - FEBRUARY 07: Brooks Koepka of the United States poses with the trophy after winning the Waste Management Phoenix Open at TPC Scottsdale on February 07, 2021 in Scottsdale, Arizona. (Photo by Christian Petersen/Getty Images)

Ça n’était plus arrivé depuis bientôt 100 jours (Vivint Open début novembre) mais le public était de retour. Ce n’était plus arrivé depuis 3 ans et demi, mais Jordan Spieth était de retour au sommet. Ce n’était plus arrivé depuis le Masters mi-novembre mais Brooks Koepka était présent lors du week-end. Tout cela s’est passé lors du Waste Management Phoenix Open 2021 remporté par Brooks Koepka.

Ça aurait pu arriver

On commence avec la sensation de ce WMPO et cette face joyeuse et conquérante qui nous a tant manqué. Jordan Spieth en tête d’un tournoi ! Auteur de sa meilleure fiche en carrière avoir avoir claqué un -10 de toute beauté samedi, le Texan était en dernière partie avec Xander Schauffele ce dimanche. Mais une carte de 72 -avec un SG putting passé de +2,430 au 3e tour à -1,913 au 4e – était insuffisante pour espérer mettre fin aux 42 mois sans nouvelle ligne à son palmarès.

Ce n’était pas le jour de Schauffele non plus. Après 2 birdies au 15 puis au 16, le Californien avait besoin d’un nouveau birdie sur l’un des 2 derniers trous pour revenir à hauteur de Koepka. Son attaque du green du 17 a fini à l’eau et il en ressort avec un bogey fatidique. On y aura cru jusqu’au bout mais la charge de Brooks Koepka a été puissante. Parti avec un retard de 5 coups, le quadruple vainqueur en majeur a tout simplement été transcendé par les 5000 personnes autorisées chaque jour sur le parcours. Deux eagles sur ses 16 derniers trous de la semaine pour remporter un 8e succès sur le PGA Tour (68 66 66 65), six ans après son 1er titre acquis dans ce même tournoi.

J’ai besoin de cette énergie que procure le public. Sans eux ce n’est pas pareil. Peu de monde le savait mais j’ai traversé des moments extrêmement difficiles ces derniers temps avec mes deux blessures. Je pensais sincèrement ne jamais revenir à mon meilleur niveau et cette victoire récompense le travail de toute mon équipe.” a déclaré le Floridien.

C’est arrivé aussi et on n’est pas surpris

Presque 30 ans d’écart entre le capitaine de la prochaine Coupe Ryder Steve Stricker et le futur membre du PGA TOUR Will Zalatoris.

Avec le plus jeune, on finit par s’habituer. Les tournois s’enchaînent et toujours avec la même saveur pour le futur ex pensionnaire du Korn Ferry Tour. Zalatoris vient de signer une place de T17 (71 66 64 71) et rien de moins que son 17e top-20 en 19 tournois.

Avec l’Américain de 53 ans et 11 mois, c’est le record du plus vieux joueur finissant dans le top-5 sur le PGA Tour qui tombe (jusqu’ici détenu par Tom Watson lors de The Open 2009 – ndlr). Une place finale de T4 (65 66 69 67) pour le nouveau 254e mondial avec un bond de 206 places depuis la semaine dernière.

Ça devait arriver !

Une nouvelle star Coréenne ? En fait, Kyoung-Hoon Lee est sur le circuit US depuis 2019 mais était plutôt habitué aux coupures manquées jusque là. Cette saison, son meilleur classement était une place de T19 lors du Sony Open le mois dernier alors que pour son dernier top-10, il faut remonter au RSM Classic (T5) en novembre 2019. Le Coréen signe une excellente 2e place (66 66 66 68) dans ce WMPO et passe à la 48e place (+137) au classement de la coupe FedEx. Pas de raison que seules les Coréennes brillent au golf.

 Qc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.