DJ, n°1 partout dans le monde

Dustin Johnson - Saudi international 2021

Pour la 25e semaine consécutive, Dustin Johnson occupe la première place du classement mondial. Depuis sa victoire au Northern Trust Open en août 2020 lors de la 1re manche des playoffs de la FedEx Cup jusqu’à celle de dimanche en Arabie Saoudite, ce sont 8 tournois joués : 3 victoires, 3 Top3, et deux places de T6 et T11. Que ce soit sur le PGA Tour ou l’European Tour, l’Américain joue et gagne, presque à chaque fois.

Le Royal Greens Golf Club en bordure de la Mer Rouge accueillait pour la troisième fois le Saudi International en trois ans d’existence du tournoi comptant pour le Tour Européen. Dustin Johnson a fait le déplacement à chaque fois, et il ne l’a pas fait pour rien. Victoire en 2019, 2e en 2020 et victoire à nouveau en 2021.

Dimanche, il a ajouté 475 mille euros et des grains de sable au chèque sûrement 2 fois supérieur (minimum) reçu pour honorer le tournoi de sa présence.

Une semaine débutée avec 2 cartes sans bogeys (67-64) suivi d’un week-end entaché seulement d’un double le samedi à cause d’une balle dans l’eau et d’un bogey le dernier jour (66-68). Avec un score total de 15 sous le par, le n°1 mondial a terminé avec 2 coups d’avance sur son compatriote Tony Finau (qui faisait partie du contingent des 11 Américains présents) et le revenant Justin Rose.

Et pourtant, DJ n’a pas affiché des statistiques impressionnantes… Classé 59e des fairways touchés avec seulement 42,9%, il a certes touché les greens à près de 78% (9e) mais une moyenne de 1,9 putts qui le classe 45e (SG Putting : -1,81). Ce n’était pas le meilleur Dustin Johnson mais c’était le meilleur encore cette semaine.

Le tricolore Victor Perez a bien essayé de lui tenir tête alors que le Français jouait en dernière partie à ses côtés. 2 coups de retard pour Perez après le Moving Day après avoir enchaîné 67-66-66 sur les 54 premiers trous. Répétant ses coups inlassablement avec la même régularité : fairway, green et un peu moins de deux putts pour quelques birdies sur une carte emplie de Pars.

Après 9 trous, Perez était revenu à un coup de DJ profitant que ce dernier n’ait su transformer ses putts pour eagle ou birdie à moins de 3m. Mais sans être brillant, Dustin maîtrise son sujet et garde ses adversaires à distance. Son seul bogey du jour sur le Par3 du 16 survient quand Perez en ressort lui avec un double.

Un nouveau birdie au 17 pour l’Américain et son 9e titre sur le Tour Européen lui était définitivement acquis : “Je suis vraiment heureux de mon jeu en ce moment, je vois beaucoup de choses se répéter chaque semaine, ce qui est bien. J’aime bien jouer chaque semaine donc mon approche est la même sur chaque tournoi. Je n’essaie pas seulement d’être au top lors de chaque majeur, je veux être prêt toutes les semaines où je joue.” a déclaré Johnson après sa victoire. (Coucou Brooks Koepka ! 🙂 )

Il devrait jouer le Genesis Invitational (18-21 février) avant de participer au WGC Championships au Concession Club (Floride, USA) à la fin du mois. Une épreuve des championnats du monde qu’il a gagnée en 2015, 2017 et 2019.

LB.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.