vendredi 24 septembre 2021

L’Europe a frappé vite et fort !

C’est le plus gros écart de l’histoire de la Solheim Cup dans une formule à 28 points* à l’avantage de l’Europe. En ne perdant que deux matches – dont un entaché d’une petite polémique – Catriona Matthew et ses joueuses ont réalisé un départ parfait dans cette Solheim Cup 2021.

Score : USA 2.5 – 5.5 EUROPE

Invaincues en Foursomes

Le duo nordique Nordqvist/Castren a ouvert cette 17e Solheim Cup et a mis l’Europe sur les bons rails en marquant le premier point de la journée avec une victoire confirmée sur le trou 18. Cependant, le large score à l’issue de cette première journée ne reflète pas totalement la réalité de ces huit premiers matches.

Certes, l’Europe a dominé les Américaines en remportant cinq des huit rencontres de ce samedi mais sept matches se sont toutefois terminés sur le 18e trou avec des renversements de situation sur les derniers putts.

A l’image du second Foursome où le duo Hall/Boutier, mené dès le trou 1 après un bogey, a réussi à arracher un demi-point sur le dernier trou. La paire américaine Khang/Ewing était encore pourtant 2Up au départ du 17 avec en ligne de mire la possibilité de revenir à égalité avec l’Europe au leaderboard. Mais le duo invaincu de 2019 n’a rien lâché. Un superbe putt de Hall pour birdie sur le 17 permettait de revenir à 1Dn avant le cadeau de Ewing qui manquait un putt de 1,50m pour le Par et s’assurer la victoire. En rentrant son putt juste après, l’Anglaise offrait à l’Europe un match nul sur le fil.

Les USA ont pris un nouveau coup au moral dans le troisième match avec la première défaite des soeurs Korda lorsqu’elles jouent ensemble en Solheim Cup. Le duo européen Reid/Maguire remporte le match 1Up en ayant mené toute la partie depuis le 4e trou.

L’Europe enfonçait le clou dans le dernier Foursome de la matinée. Hull/Pedersen signait trois birdies sur les quatre derniers trous pour remonter 2 Down au départ du 15 à 1 Up sur le 18.

Nouvelle polémique inutile

Sur un score sans appel de 3.5 à 0.5, l’Europe – comme les USA – faisait entrer ses quatre dernières joueuses pour la session des Quatre balles. Lors du seul match de la journée conclu avant le 18, c’est de nouveau le duo Nordqvist/Castren qui marquait le premier point de la session avec une victoire 4&3 sur Thompson/Harigae.

Mais une fois de plus, la Solheim Cup se retrouve écornée d’une controverse entre Américaines et Européennes. Si l’on évite heureusement les proportions de l’incident de 2015, les deux équipes s’en seraient volontiers passées.

Sur le trou 13, Nelly Korda peut donner l’avantage 1Up à son duo avec Ewing avec un putt pour eagle. Celui-ci meurt au bord du trou. Sept secondes après que la balle se soient arrêtée, la Suédoise Sagström relève la balle de l’Américaine lui donnant logiquement le tap-in du birdie. Quelques instants plus tard, un arbitre intervient et déclare le trou perdu pour les Européennes au titre de la règle 13.3a !

En effet, après re-visionnage vidéo, l’arbitre a considéré que la balle de Nelly était en suspension au-dessus du trou. Dans ce cas de figure, l’adversaire ne peut relever la balle avant un minimum de dix secondes.

A vrai dire c’est la stupéfaction dans les deux camps. “Je n’aurais évidemment jamais ramassé une balle qui avait des chances de tomber“, déclarait Madelene Sagström au bord des larmes après la partie. Même les Américaines n’avaient contesté sur le moment le geste de la Suédoise. “L’arbitre nous a signalé qu’il souhaitait revoir l’action, nous n’avons même pas eu notre mot à dire. J’espère qu’elles (Sagström et Koerstz Madsen) sont ok avec nous“, commentait de son côté Nelly Korda. L’incident n’est toutefois pas anecdotique quand on sait que les Américaines ont remporté le match 1Up pour leur premier match gagné dans cette compétition.

Les USA enchaînent avec la victoire de Salas/Kupcho 1 Up et l’un des rares birdies sur le difficile trou 18 par Lizette. Dur pour les Européennes Popov/Ciganda qui ont joué un super golf avec notamment 5 birdies sur les 8 premiers trous.

Toutefois la journée finissait comme elle a commencé avec un nouveau point remporté sur le 18 par la paire Hall/Maguire face à Altomare/Noh qui n’ont mené que deux trous à la fin de l’aller.

La route est encore longue avec 20 points en jeu entre les journées de dimanche et lundi mais si l’Europe confirmait dans les mêmes largeurs lors des huit matches du jour, l’écart pourrait être déjà décisif avant les simples.


*L’édition 2000 avait vu un changement de formules. Après la première journée, l’Europe menait également 5.5 à 2.5.


2nde Session de Foursomes

(Ajouter 6 h pour la France)

Match 9 à 7h15

  • Danielle Kang
  • Austin Ernst

vs.

  • Madelene Sagström (SUE)
  • Georgia Hall (ANG)

Match 10 à 7h27

  • Lexi Thompson
  • Brittany Altomare

vs.

  • Charley Hull (ANG)
  • Emily Kristin Pedersen (DAN)

Match 11 à 7h39

  • Nelly Korda
  • Ally Ewing

vs.

  • Mel Reid (ANG)
  • Leona Maguire (IRL)

Match 4 à 7h51

  • Lizette Salas
  • Jennifer Kupcho

vs.

  • Anna Nordqvist (SUE)
  • Matilda Castren (FIN)

 

Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Les USA tapent du poing d’entrée

Les USA ont dominé la session des foursomes en remportant trois matches sur quatre. La session des 4 balles. à venir est déjà crucial pour l'Europe.

Ryder Cup : Place aux premiers Foursomes !

De la logique, de l'espéré et de l'inattendu dans ces premiers matchs de la compétition.

Whistling Straits : mi-ange, mi-démon

Avec des faux airs de Links irlandais, Whistling Straits en bordure du lac Michigan sera l’hôte de la 43e Ryder Cup. Un parcours aussi splendide que redoutable.

Retour aux affaires courantes

Avec le Ladies Open de France sur le LET et le Cambia Portland Classic sur le LPGA, les proettes entament la dernière ligne droite de leur saison.