mardi 7 décembre 2021

Dimanche, il il sera trop tard !

Crédit photo : @BMWPGA - Twitter

Cette semaine, c’est le dernier tournoi comptant pour la qualification à la Ryder Cup 2020 (2021). Après presque deux ans d’une lutte acharnée commencée en septembre 2019, le BMW PGA Championship, Rolex Series et tournoi fleuron du Tour Européen, vient conclure une qualification qui reste pour le moins incertaine.

6 places encore à prendre

Comme une mauvaise habitude désormais, même si ce tournoi est organisé par l’European Tour à Wentworth, là où est situé son siège, certains joueurs continuent de marquer leur manque d’intérêt pour celui-ci : pas de Rory McIlroy, ni de Jon Rahm, ni de Paul Casey. Encore plus étonnant pas de Sergio Garcia. Certains pourraient y voir la preuve d’une qualification certaine pour l’Espagnol, moi je n’en sais rien.

En fait, Casey, McIlroy et Rahm sont déjà assurés de leur qualification automatique. Fleetwood et Hovland aussi d’ailleurs mais ces deux-là seront au départ du BMW PGA Championship. Pour Hatton dans le champ, c’est du 99,9%. A cet instant, le Norvégien est le seul rookie des qualifiés.

En attendant, le système de bonus pour les points Ryder Cup multipliant par deux le nombre de points acquis cette semaine offre, mathématiquement, des chances à près d’une vingtaine de joueurs en cas de victoire dimanche. Histoire de vous donner une petite idée, Rory McIlroy actuellement 4e et dernier qualifié par les points Européens cumule 4810 points, le vainqueur du BMW PGA Championship en gagnera 2670 !

Qualification automatique via les points Européens

Voici une petite situation, joueur par joueur, selon le classement des points Européens. Gardez bien l’idée que les places imaginées correspondent au minimum pour doubler Rory McIlroy, actuel 4e de ce classement. Le Nord-Irlandais serait alors qualifié par le biais des points mondiaux où il est actuellement 2e. Chaque cas de figure ne tient évidemment pas compte des performances des autres concurrents directs.

Matthew Fitzpatrick

Pour le moment, l’Anglais est qualifié via les points mondiaux. En cas de Top25 à Wentworth, il passerait McIlroy et obtiendrait son ticket via les points Européens.

Bernd Wiesberger

Actuel 5e des points Européens et premier non qualifié, le vainqueur de l’Open de France 2015 avait manqué la qualification à la Ryder Cup 2018 en raison d’un problème de dos. Il pourrait participer à cette édition avec une simple 50e place, suffisante pour dépasser McIlroy (ainsi que Fitzpatrick avec son Top25). Un défi atteignable pour l’Autrichien qui a signé 7 Top50 lors de ses 9 derniers tournois.

Victor Perez

Le tricolore a globalement peu joué ces derniers mois mais est en train de revenir en forme. Malheureusement, pour l’instant sur 4 tours, il y a toujours une journée qui se déroule moins bien l’empêchant de viser la victoire ou un Top3. C’est pourtant un Top3 (avec éventuellement un ex-aequo) qu’il faudra au français pour espérer la qualification.

D’autres noms

Pour McIntyre, Migliozzi ou Detry, respectivement 9e, 10e et 11e du classement, le Top2 au BMW PGA Championship sera nécessaire pour éviter d’attendre l’éventuel coup de fil du capitaine Padraig Harrington.

Pour les autres joueurs composant le Top20 du classement des points Européens, la victoire est impérative.

Les points Mondiaux

Si Wiesberger (ou Perez par ex) devait rentrer via les points Européens à la place de Rory, Shane Lowry, 5e et dernier qualifié via les points mondiaux, perdrait son ticket justement au profit de McIlroy. L’Irlandais totalise 239 points mondiaux. Le vainqueur du BMW PGA Championship en gagnera 128. Ce qui fait que les 25ers du classement des points mondiaux ont encore une chance sur le plan comptable.

Je n’évoque pas Wiesberger pour qui la qualification via les points Européens semble le plus probable.

Pour Perez, un Top3 avec un ex-aequo sera nécessaire pour passer Lowry (à condition bien évidemment que l’Irlandais ne marque pas de points en ne franchissant pas le cut en somme).

Pour l’Ecossais McIntyre, une 2e place avec 2 ex-aequos au pire sera nécessaire pour passer Lowry.

Une 2e place avec seulement un ex-aequo pourrait suffire à l’Italien Migliozzi pour dépasser l’Irlandais.

Enfin, pour tous les autres joueurs, la victoire sera impérative en espérant un scénario favorable dans le même temps concernant leurs adversaires directs.

Finies la calculatrice et la prise de tête, il me reste à vous souhaiter un bon BMW PGA Championship. Allez Victor ! 👍

Gurvann
ET, Ryder Cup & référence absolue pour le classement mondial et ses projections Devenu golfeur dans un autre millénaire (à Pléneuf Val André) et vivant maintenant tout près du Golf National, la Ryder Cup est devenue un centre d'intérêt. Aimant la programmation, c'est donc tout naturellement que je me suis passionné pour le classement mondial et le classement Ryder Cup... On est fou ou on ne l'est pas ! ;-)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Paul Barjon, le tricolore du PGA Tour

S’il y a bien un joueur dont la progression ne cesse de nous réjouir, c’est bien lui : Paul Barjon. Le seul et unique français sur le circuit élite mondial.

Ces nouveaux circuits dont on parle tant

Super Golf League ? Premier Golf League ? Ces possibles nouveaux circuits ont fait beaucoup de buzz en 2021. Mais que sont-ils et que ne sont-ils pas ?

Les premier.e.s de la classe

On met en avant dans ce calendrier de l'avent celles et ceux qui ont remporté le premier trophée de l'année 2021 sur les différents circuits.

Le Top tweets 2021 de Phil Mickelson

Phil Mickelson fait partie de cette poignée de joueurs qui s'amuse et nous amuse sur les réseaux sociaux. Revue de quelques tweets de Lefty en 2021.