lundi 1 juin 2020

Thomas Linard : "Je rêve de jouer le Masters"

Thomas Linard, 26 ans, vient de remporter la première victoire professionnelle de sa jeune carrière. Joueur du Team PlayingGolf, entraîné par Julien Xanthopoulos et Nicolas Allain, il réalise un très beau début de saison sur le Challenge Tour qui peut lui permettre d’accéder dès l’année prochaine au circuit du Tour Européen. Rencontre avec le joueur berruyer (originaire de Bourges) en constante progression depuis qu’il est passé professionnel.

Thomas, comment te sens-tu après ce titre en République Tchèque ?
Très heureux évidemment. C’est une super satisfaction personnelle. Depuis 2010, je courais après cette 1ère victoire et c’est fait ! Avoir la preuve que je peux gagner, cela change beaucoup de choses, c’est un plus pour la suite de ma saison et de ma carrière.

En quoi, est-ce un plus ?
J’ai toujours été convaincu que je gagnerai un jour mais quand cela arrive réellement, une grande partie de tes doutes sur ta capacité à réussir s’envole. Cela te conforte sur tes qualités techniques et mentales. Tu sais enfin, avec certitude, que tu as ce qu’il faut pour gagner.

Donc tu vises la victoire la semaine prochaine (-ndlr- cette semaine) à Saint-Omer ?
Je vais aborder ce tournoi comme tous les autres avec l’envie de bien jouer et de rendre les meilleures cartes possibles. Maintenant, je peux aussi passer au travers mais cela n’est pas grave, il reste encore plein d’échéances.

Thomas LinardQuel est l’objectif pour cette année ?
L’accession au Tour Européen en fin de la saison ! J’ai participé à 7 épreuves (sur 8) et, aujourd’hui, je suis 6ème au général donc dans le bon tempo pour me qualifier dès cette année.

Tu sens une nette différence sur ce circuit par rapport à l’Alps Tour ?
C’est clair. Le niveau de jeu est plus élevé et les parcours sont plus difficiles. De manière générale, on tend de plus en plus vers le professionnalisme.

Et pourtant, tu travailles à côté…
Depuis 3 ans, je travaille effectivement au Golf Repair Shop de la Porte de Champerret (Paris) à raison de 3 jours par semaine quand je ne suis pas en déplacement pour les tournois. Il faut savoir qu’une semaine de tournoi, entre les déplacements, l’hôtel, la restauration et les frais divers, nous coûte environ 1000€ et si on ne passe pas le cut, on ne touche rien…

Et le reste du temps, c’est l’entraînement ?
Oui, je travaille avec les coaches, Nicolas (Allain) et Julien (Xanthopoulos) sur les différents compartiments de mon jeu. Ils m’ont également mis en relation avec un préparateur mental pour bosser cet aspect-là aussi. J’ai gagné en régularité sur mes coups avec les coaches et en confiance dans mon potentiel avec la préparation mentale.

Tu as toujours voulu être golfeur professionnel ?
Oui, je crois. J’ai commencé le golf à 13 ans pendant les stages d’été organisés par la ville de Bourges et j’ai tout de suite été mordu. J’ai ensuite continué avec les cours municipaux puis en club avant d’intégrer l’académie MGA en 2007. J’y suis resté 3 ans où j’étais entraîné par Franck Lorenzo-Vera et Benoît Willemart.

Et ensuite le Team PlayingGolf ?
PlayingGolf - Nicolas Allain - Julien Xanthopoulos
Oui, depuis 2011, c’était alors ma 1ère année sur l’Alps Tour après avoir passé les cartes fin 2010. J’ai fini la saison 33è puis 14è l’année suivante et 7è l’année dernière. Je suis maintenant sur le Challenge Tour et j’ai remporté ma première victoire ! Donc je suis très content d’y être  ! 🙂

Tu te vois où dans 5 ans ?
Au Masters ! 🙂 C’est mon rêve de jouer et bien sûr de gagner ce tournoi. J’aimerais aussi beaucoup participer aux JO de 2020 à Tokyo.

Plutôt Bubba Watson ou Adam Scott ?
Sans hésitation, Adam Scott ! C’est mon idole. J’aime beaucoup aussi Henrik Stenson.

Et si tu n’avais pas été golfeur professionnel ?
J’aurais aimé être photographe. J’ai aussi une passion pour le théâtre et la musique mais pas au point de travailler dans ces milieux ! 😉

Un dernier mot à ajouter ?
Je voudrais remercier tous les gens qui m’aident aujourd’hui dans ma carrière. Honma pour les clubs, Oakley pour les vêtements et des plus petites entreprises qui me soutiennent comme la société de production “Bandits”, la boulangerie “Maureille” et le restaurant “Toinou les fruits de mer” (Aix en Provence et Marseille). Et puis bien sûr mes coaches Nicolas et Julien ! 🙂

 

Ses coaches disent de Thomas Linard qu’il a grande intelligence de jeu et que son point fort est la créativité. Autant d’atouts qui peuvent l’amener au plus haut de l’élite du golf. C’est tout le mal qu’on lui souhaite ! Je remercie chaleureusement Thomas pour sa disponibilité et sa bonne humeur.

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.