lundi 10 mai 2021

ANA Inspiration : le Mémento Final

ANA InspirationANA Inspiration

  • Mission Hills CC, Dinah Shore Tournament Course  (Californie, USA)
  • Money Prize : 2.500.000$
  • Vainqueur : Brittany Lincicome (USA)

LE LEADERBOARD

1| B. Lincicome (279/-9),
2| S. Lewis (-9),
3| M. Pressel (-8),
T4| C. Ciganda, A. Nordqvist, SY. Kim (-7)
7| L. Thompson (-6),
T8| S. Pettersen, MH. Lee, S. Feng (-5),
T11| K. Icher (-4), …

Voir le leaderboard complet

LE RÉSUMÉ

Il y a bien eu duel au final du ANA Inspiration, premier du nom, pour déterminer la joueuse qui emporterait le 1er Majeur de l’année. Mais le vent changeant sur la fin du parcours et la pression de l’évènement ont eu raison de la jeune Sei Young Kim qui, si elle a réussi à s’accrocher à l’aller (1 double et 2 birdies), a craqué sur le retour avec 4 bogeys et 1 double pour 3 birdies. Elle rend sa première carte au-dessus du Par (75) sur l’ensemble du tournoi et laisse échappé le titre qu’elle “détenait” encore à 5 trous de la fin.

Le duel a donc été américain, opposant 2 anciennes vainqueurs du tournoi, Stacy Lewis en 2011 et Brittany Lincicome 2 ans plus tôt. Cette dernière est à -7 au départ du 18 (Par5) alors que Lewis dans la partie derrière est seule leader à -9. Lincicome a fait parler sa puissance pour toucher le green en 2 et rentrer son putt de 3m pour eagle et rejoindre sa compatriote au leaderboard.
Quelques minutes plus tard, sur ce même trou 18, Lewis aura un putt un peu plus long pour un birdie synonyme de victoire que l’américaine ne peut concrétiser offrant un playoff aux 2 joueuses.

Par 3 fois, elles rejoueront le 18 et Lewis sera trahie par son putting. Sur le premier trou de playoff, elle manque une occasion de birdie à 4,50 puis à 3,50m la seconde fois. C’est encore à la même distance sur le 3ème trou de playoff qu’elle aura un putt pour sauver son Par faute à une approche trop courte sur son 3ème coup. Il lui manquera un tour de balle, donnant à Lincicome 2 putts pour la victoire.

LA VAINQUEUR

Brittany Lincicome remporte son 2ème Majeur, à nouveau sur le Dinah Shore Course Tournament, en jouant 72-68-70-69. Après le Kraft Nabisco Championships en 2009, elle récidive donc sur ce même tournoi alors que le Sponsor “titre” vient de changer.
Passée professionnelle en décembre 2004, elle gagne son 1er titre en 2006 au HSBC Women’s World Match Play Championship. Suivront, hors majeur, une nouvelle victoire en 2007 et 2 autres en 2011. Membre de l’équipe américaine lors des 4 dernières éditions de la Solheim Cup, elle était jusqu’alors 18ème mondiale. Cette victoire lui permet d’atteindre la 7ème place au Rolex Rankings et d’empocher 375.000$.

LES AUTRES

Morgan Pressel, la leader du 1er jour, avec un birdie sur le 18 manque de participer au playoff et échoue à 1 coup pour prendre seule la 3ème place. Sei Young Kim termine à la 4è place à égalité avec les européennes Carlota Ciganda et Anna Nordqvist.
En signant la meilleure carte du jour (67), la norvégienne Suzann Pettersen absente des débats du 1er tour finit tout de même dans le Top10, juste derrière l’ex-tenante du titre Lexi Thompson.

La française Karine Icher enchaîne encore un beau tournoi. Comme régulièrement depuis le début de l’année, elle réussit 3 tours sur 4 lui coûtant de lutter le dernier jour pour la victoire. Avec un dimanche quasi parfait (5 birdies dont 4 consécutifs pour 1 seul bogey), la plus américaine des golfeuses françaises finit à une 11ème place qui constitue son 3ème meilleur résultat en Majeur et le premier depuis bien longtemps (T6 à l’US Open 2005 et T10 au British 2006). Avec des cartes de 74-72-70-68, elle termine à -4 et remonte dans le Top50 mondial (47).

Au final Lydia Ko signe sa 3è carte consécutive au-dessus du Par (73) pour terminer à +3 et une 51ème place peu honorable pour son 1er Majeur en tant que n°1 mondiale.

 

LE COUP

En 2015, Lincicome accuse un retard de 2 coups au départ du Par5 du 18 sur la leader. Un eagle plus tard et la voilà en route pour un playoff.
En 2009, Lincicome est à 1 coup de la leader au départ de ce même 18. Elle y signe alors un eagle qui lui permet d’emporter le titre !

LA PHRASE

When I got to the green, I saw 9 under on the board, but I was trying not to look. So, I knew I needed to make it (…). And I did.” Brittany Lincicome

Quand je suis arrivée sur le green (18), j’ai vu que la tête était à -9 mais j’ai essayé de l’oublier. J’ai compris que je devais rentrer ce putt (pour eagle -ndlr-). Et je l’ai fait.”

LA VIDÉO

L’interview “post-victoire” de Brittany Lincicome et les images des derniers coups

LE SAUT

Comme le veut la tradition avant de recevoir le trophée ANA Inspiration la joueuse et son staff se jette dans la pièce d’eau près du green du 18 nommée le “Poppie’s Pond”.

Brittany Lincicome - Poppies Pond - ANA Inspiration Brittany Lincicome, Missy Pederson, Tom Lincicome Brittany Lincicome - Poppies Pond - ANA Inspiration

Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Canary Islands Championship

Les résultats et le général de la Ligue Unibet LPBB qui récompense le vainqueur de la semaine du Canary Islands Championship 2021.

Inesis 900, du faire-savoir au savoir fer !

Envie d'en savoir plus sur la série combo des fers Inesis 900, les clubs dédiés aux joueurs experts ?

Avoir ou ne pas avoir d’objectifs au golf ?

Fixer un objectif n’a rien de naturel ni d’évident pour chacun et chacune d’entre nous mais il semble toujours important de savoir pour quelles raisons nous faisons les choses.

Rory McIlroy : comment rallumer la flamme ?

A 32 ans alors qu'il retombe 15e mondial, Rory McIlroy dit qu'il a besoin d'une étincelle pour retrouver ce qu'il pense avoir perdu.