Jean-Arnaud, le Monsieur Digital du Journal du Golf

Le plus important journal sportif français a parié depuis quelques temps sur le digital pour développer son audience, et naturellement il en est de même avec les membres de sa famille tel le Journal du Golf. Distribué gratuitement tous les mois dans l’ensemble des golfs de France, le fameux JDG est présent aussi au quotidien sur Internet et rassemble la plus grosse communauté d’amoureux du golf sur les réseaux sociaux : plus de 5000 followers sur Twitter et 10 fois plus de fans sur Facebook. Membre à part entière de la rédaction, le Monsieur Digital du Journal du Golf, et même le « Monsieur Internet » comme il se définit,  méritait bien qu’on en en sache un peu plus sur lui. Rencontre avec Jean-Arnaud Murphy, 27 ans, et Community Manager (CM) depuis 2013 au JDG.

Jean-Arnaud, quel est ton parcours avant de rejoindre le Journal Du Golf ?

Jean-Arnaud Murphy, Journal du Golf
Jean-Arnaud… à gauche ! 😉

J’ai fait des études de communication à Paris jusqu’à la licence dans une école qui propose aussi des études de journalisme, cela m’a donc permis de côtoyer un peu les deux mondes. Ensuite, j’ai fait un Master de création publicitaire avec en 1ère année une spécialisation en conception-rédaction (Paris, orienté création/Helsinki, orienté business). En 2ème année, j’ai choisi une spécialisation en création digitale (Paris/Londres).
À mon retour d’Angleterre en 2012, j’ai fait des stages en agence de pub où j’ai géré différents comptes pour différentes marques. Un an plus tard, je suis arrivé au Journal Du Golf.

Quels sont les réseaux sociaux (RS) que tu gères ? 

Nous sommes présents sur Facebook, Twitter et depuis peu Instagram. Je suis le référent pour chaque mais tous ces réseaux sont gérés de manières différentes.
Sur Facebook, tous nos journalistes sont éditeurs. En clair, cela signifie qu’ils ont la possibilité de partager des articles, de poster des commentaires et de modérer. En semaine je m’occupe de la publication et de la planification des news sur la journée afin de pas avoir 2 infos qui arrivent avec 20min d’intervalle. Le but est d’être présent tout au long de la journée. Le week-end, ou lors des tournois à l’étranger avec un décalage horaire conséquent,  ce sont les journalistes qui publient alors eux-même les news.
Le compte Twitter est automatisé pour les articles des journalistes afin de gagner du temps. J’interviens pour les autres types de tweets : relais d’opérations, annonce de la sortie du nouveau numéro du Journal Du Golf et, bien entendu, le « livetweet » de certains tournois (Masters, Ryder, Open de France, Evian Champ ou encore les derniers tours des compétitions où des français sont en tête).
Sur Instagram, c’est le début mais vu qu’on est sur un réseau d’images, on ne va pas forcément essayer de faire de l’info. On annoncera la sortie des nouveaux numéros du journal, on postera des photos de nos journalistes en voyage de presse, de produits qu’on reçoit, des photos « inside », etc…

Comment s’organise ta journée type de CM ?

Concrètement, j’arrive au boulot en ayant déjà lu mes mails. Je fais ça le matin au réveil et j’y réponds en arrivant. Je fais un tour sur Facebook où je regarde le reach (nombre de personnes « touchées » par les publications mises en ligne sur la page du JDG – ndlr-) et les interactions (like, commentaires) des articles de la veille et je réponds aux questions reçues. Je fais de même sur Twitter.
Le tout bien sûr en gardant un oeil sur l’actu golf de la nuit et ce qui a pu éventuellement tomber principalement aux USA. Je regarde également les différents leaderboards. Ça, c’est pour le côté « type »!
Mais, réellement, j’ai jamais 2 jours qui se ressemblent. Je vais avoir, par exemple, des relations avec nos annonceurs et partenaires pour trouver des lots, organiser des jeux concours ou des événements comme dernièrement l’opération faite avec Callaway #LeaveNoYardBehind.
Parfois je vais assister la rédaction sur des sujets plus « data » et/ou pour des infographies. En période de bouclage je vais faire de la relecture. Après le bouclage, il y a toute une partie enrichissements de la version tablette/smartphone du journal (identifier les contenus qu’on peut enrichir, trouver les enrichissements et les répartir entre chacun, …).
Il y a aussi le service « clients » : expliquer aux gens comment télécharger notre application, comment participer à un jeu concours, …

Le métier de CM s’articule autour de : engager la conversation, modérer, promouvoir et faire de la veille. Tu es d’accord ? Appliqué au JDG, cela signifie quoi ?

Community-Manager- Journal du GolfJe suis assez d’accord avec ça oui. En fait, un CM est vraiment garant de l’image de sa boîte sur les RS. À l’échelle du Journal Du Golf, c’est certes un peu différent parce qu’on est une « petite » rédaction (6 journalistes) donc tout le monde fait un peu tout et moi je suis une sorte de « Monsieur Internet ».
Dans mes missions, il y a effectivement de la veille sur les réseaux sociaux et l’actualité golf, mais aussi une veille technologique sur ce qu’on peut faire en matière de web pour proposer d’autres formats d’articles à nos lecteurs sur lequipe.fr ou d’autres expériences. Par exemple, dans le passé, on a fait des commentaires audio live du Masters ou de l’US Open avec une plateforme comme Sportdub.

Sur quoi passes-tu le plus de temps ?

Je passe plein de temps sur plein de choses ! 🙂 Sérieusement, le plus long c’est d’assister la rédac’ sur des problématiques « data ». À savoir, compiler des stats, les analyser, les mettre en forme, trouver le bon moyen pour qu’elles soient lisibles et compréhensibles rapidement. On est donc à mi-chemin entre le Community Management et le journalisme. C’est du journalisme parce que c’est de l’information, c’est indéniable mais aussi du CM parce qu’on a vu que c’est typiquement le genre de trucs qui cartonnent sur nos réseaux sociaux (hors vidéos et victoires de français bien sûr). C’est très important pour nous de développer ce genre de choses et d’en faire de plus en plus.

On peut constater que tu es pleinement intégré à la rédaction, c’est primordial non ?

Oui, parce qu’on s’apporte beaucoup entre nous. Je vais donc leur fournir, parfois, des infos suite à la veille que je fais, les assister sur des sujets, répondre à des questions plus liées aux RS ou faire du support « technique » en général. En retour, ils m’apportent énormément aussi car je les sollicite beaucoup. Certes les réseaux sociaux sont des vecteurs de communication mais il ne faut pas oublier que le rôle premier d’un site d’informations et d’un journal, c’est d’informer ! Il faut arriver à placer l’info au centre de tout ce que l’on fait.

Comment gère-t-on les réactions négatives de la communauté sur des articles, en l’occurence non écrits par toi ? Est-ce frustrant ?

En fait, il y a plusieurs types de réactions négatives. On va avoir celui qui n’est pas content parce qu’on dit qu’un joueur a mal joué (alors que c’est un fait) et qui va nous accuser de tous les maux. On va avoir celui qui va râler parce qu’il y a une faute dans l’article (ça nous arrive, on est humains) ou celui qui va râler sur « la France » (le fameux « C’est très français de dire… »). On a aussi celui qui sait mieux que tout le monde et qui critique ce que l’on va écrire ou ce qu’un joueur ou un entraineur va dire. Enfin, on a le champion qui nous insulte gratuitement.
On gère chaque situation différemment. Parfois, on fait le choix de ne pas répondre car ça ne sert à rien d’alimenter une conversation avec quelqu’un qui ne veut rien entendre, c’est juste une perte de temps. Quand il y a des propos inexacts qui sont tenus, on les corrige.
Frustrant ? Oui et non. Ça fait partie du jeu. Ce qui est frustrant c’est d’arriver sur des dialogues de sourds où là, ça ne sert plus à rien. Le but, c’est de ne pas tomber dans le conflit mais au contraire de le désamorcer, si possible avec diplomatie. Après, on va pas se mentir, le gars qui est insultant, il est banni et il remet plus « les pieds » sur la page ! On peut ne pas être d’accord, c’est pas un problème, mais il faut que ce soit fait dans le respect des règles de politesse de base.

Quel est ton meilleur souvenir en tant que CM du JDG ? Le plus drôle ?

Dubuisson - CadillacMatchLe meilleur, cela reste évidemment le WGC Match Play de 2014 et le #TeamDubuisson sur Twitter. Dubuisson est au départ grâce à sa victoire au Turkish la saison précédente et c’est la première fois depuis bien longtemps qu’on n’a pas eu un français à ce niveau. Je vois venir une belle opportunité d’un point de vue RS. Aussi, je propose de « livetweeter » le tout depuis chez moi le week-end, même si c’est à des horaires impossibles. La seule consigne qu’on me donne c’est « Si tu commences le livetweet de Dub, tu t’arrêtes que quand il sort du tournoi, qu’il perde en 8ème ou qu’il gagne en finale« . On sait tous comment ça s’est terminé ! J’ai commenté tous les matchs en solo jusqu’à la finale alors que ma connaissance golfique à l’époque se résumait à Tiger Woods ! 🙂
Ça a donné lieu à des tweets cultes comme « Sa balle est sur le fairway, pas trop loin du green mais pas à côté non plus« . Pour la finale, un journaliste m’a rejoint pour m’aider. Les résultats ont été géniaux ! On a mis en trending topic France le hashtag #TeamDubuisson un dimanche soir. C’était juste dingue. Je regardais en streaming via un lien vers Skysport et les commentateurs ont même cité le hashtag à un moment. C’était incroyable. Mon petit hashtag du vendredi était ultra viral, on a meme papoté avec Gary Player (et on l’a eu en itw grâce à ça par la suite). D’un point de vue résultat pur, on a gagné près de 1000 followers ce soir là et nos tweets ont été vus par près d’un million de personne dans le monde !

Le plus drôle, c’est sans aucun doute lorsqu’on avait fait Golf et Musique sur Twitter. En gros, on mixait un nom de golfeur avec un chanteur. Marcel Sim, John Dalyda, Tongchai JayZ, José Manuel Lara Fabian, Ben Hebert Leonard… Des trucs à la con quoi ! 🙂 En commentaires sur Facebook, on avait reçu plein de de trucs sympas, des gens qui sont complètement hors sujet ou encore d’autres qui répondent à des bots genre « Bonjour Yohann, j’aime beaucoup le golf aussi est-ce qu’on s’ajouter en ami ». On a tué dans l’oeuf quelques relations ! 🙂
Sinon là où je rigole pas mal et où je me lâche un peu, c’est sur les livetweet de français le week-end !

Dans le genre, ma référence ce sont les « Lives » comme à la maison de 20minutes.fr. 🙂

Comment perçois-tu le golf en France à travers la vitrine que proposent les RS ?

Le golf en France progresse pas mal, son image change et je me dis qu’on y est peut être un peu pour quelque chose. J’ai rencontré pas mal de fans du JDG, certains sont ultra véhéments sur les réseaux sociaux mais de visu et de vive voix, ils sont bien différents. C’est toujours assez drôle. Ce qui est intéressant c’est de voir que l’image du golfeur que se fait le grand public (genre « vieux qui habite dans un manoir dans une région ultra cossue ») est très différente de celle du fan moyen du JDG, un homme entre 18 et 24 ans qui habite en ville.

Personnellement, tu as constaté une évolution entre tes débuts au JDG et maintenant ?

Oui, on voit qu’il y a de plus en plus de gens qui commencent à se passionner pour le golf et qui viennent nous voir. Ca risque d’être encore amplifié avec les JO cet été (même si une formule en match play aurait était plus alléchante pour le grand public !). Cette évolution, c’est surtout grâce aux perfs de nos Français depuis mon arrivée. Dubuisson gagne son 1er Turkish 15 jours après mes débuts au JDG donc j’ai pu assister au début du « renouveau » du golf Français.

Tiger Woods a son « tracker » attitré via Golf Channel. Ce type d’expérience te tenterait ? 

Un tracker ça pourrait être drôle oui… en mettant de côté l’aspect technique alors. 🙂
Après il faut être réaliste. On n’a aucun joueur qui est aujourd’hui au niveau de Woods à sa grande époque donc l’intérêt serait moindre et surtout l’investissement temps/argent serait bien supérieur aux retombées possibles. Cela dit si je devais le faire, je choisirais des joueurs que j’aime bien pour diverses raisons. Mike Lorenzo Vera ou Alex Levy pour les français, Harrington et Fitzpatrick pour les étrangers. Ne me demande pas pourquoi Harrington je sais pas ! (rires). Je l’ai croisé au ProAm de l’Open de France en 2014 et le gars était vraiment cool, sympa donc depuis je l’aime bien.

Quels sont les comptes sur les RS que tu pourrais conseiller de suivre aux passionnés de golf ?

Le compte du JDG et de nos journalistes bien sûr ! 🙂 La FFGolf qui fait un boulot remarquable. À part ça, il y a tous les comptes de joueurs (une liste est dispo dans les listes du compte twitter JDG). On a également une liste disponible pour les journalistes anglais et américains. Ça c’est pour avoir de l’info brut et rapidement !
Après j’aime bien les comptes parodiques (@tigerpimpwoods, @darth_monty ou @miguelajimenez_ ) et puis les comptes de français « anonymes » comme le tien @lionel_pbb, @GolfReveRealité, @StAndrews1962 ou encore @gurwann1… j’espère que j’oublie personne sinon ca va jaser ! 😉
En espérant en avoir plus dans le futur car cela voudra dire que le golf est au top niveau. Ah ! Et oui j’oubliais bien sûr le compte de @SebastienAudoux.

Faut-il être un bon golfeur pour être CM du JDG ? 😉

Haha je te vois venir ! Pas du tout. Je suis 54. Mon plus beau fait d’armes en individuel est d’avoir fait un par sur le 9 trous de la Boulie, un par 3 de 81m. Par équipe, on a pris 8 fois ma balle sur un scramble à 4 lors des Balles Blanches l’année dernière, c’est dire le niveau ! 🙂
Honnêtement,  je suis certainement plus proche du 45 que du 54 mais j’ai pas trop le temps de faire de compét pour changer mon index.

Quelque chose à ajouter ? Un message à faire passer ?

Merci à toi de nous mettre en avant c’est sympa ! Si j’ai un message à faire passer ? Oui ! Ne croyez pas qu’on n’aime pas certains joueurs et qu’on les descend volontairement. On n’est pas content quand un français fait une mauvaise perf, bien au contraire. Se faire trainer dans la boue ou traiter de « journalope » quand on fait notre boulot, ça nous fait vraiment ch…
N’hésitez pas à venir parler avec nous sur Facebook ou Twitter et, si vous nous croisez lors d’événements (Salon du Golf, Open de France, Evian…), venez aussi nous rencontrer, on ne mord pas. Parfois, on peut ne pas pouvoir vous répondre (parce qu’on bosse quand même) mais si on a le temps, on échangera avec plaisir.

Merci Jean-Arnaud et de très belles fêtes à toute l’équipe du Journal Du Golf.

Lionel
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est expert en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Demandez le programme semaine 41

Les tournois pros élite au programme de cette semaine du 6 au 9 octobre 2022.

Ligue Unibet LPBB 2022 : résultats Septembre

Les résultats de la Ligue Unibet LPBB à l'issue des 5 tournois qui composaient le mois de Septembre 2022 de la Fantasy DP World Tour.

En route pour le WE : Rozner contre vents et marées

C'est samedi et on déballe les cartons du Moving Day pour vous informer des résultats et faits notables pour ce week-end du 1er et 2 octobre sur les différents circuits.

Demandez le programme semaine 40

Les tournois pros élite au programme de cette semaine du 29 septembre au 2 octobre 2022.