lundi 1 juin 2020

Q School: Guerrier In, Berardo Out!

Une 3ème journée qui a fait mal aux français

Les jours se suivent et ne ressemblent pas vraiment pour les tricolores sur les parcours du PGA Catalunya Resort. Au petit jeu de “qui a les nerfs pour réussir” dans cette finale des qualifications sur 6 tours, le nombre de français vient de perdre quelques unités. À vrai dire, des 13 bleus au départ, ceux qui viennent déjà de perdre assurément leur place ne sont pas ceux que l’on aurait cru.

À commencer par Clément Berardo. Le joueur du E&G Team a sombré dans les grandes largeurs sur le Par72 du Stadium Course. Pourtant son début de partie ne laissait présager rien de tel.
Un bogey dès le 2ème trou immédiatement rattrapé sur le Par5 du 3 avec un eagle. Puis la mécanique commence à s’enrayer avec 4 bogeys sur les 6 trous suivants. Un nouveau bogey au 11 et le tricolore perd pied au 13 avec un quadruple suivi d’un double. Les 2 bogeys pour terminer ne changent plus grand chose, Clément rend une carte de 84 et se retire de la compétition avec un total de +16, sans doute en l’absence de toute chance de passer le cut demain.

Dans une moindre mesure, certains viennent toutefois de griller sérieusement leurs cartouches lors de cette 3ème journée. Mathieu Fenasse et Fabien Marty signent 76 (+4) et se retrouvent à +7 total alors que le Top70 se situe au niveau du Par.
La situation est aussi compliquée pour Cyril Bouniol (75) qui pointe à +6, tout comme celle de Adrien Saddier (78) et Jérôme Lando-Casanova (76) qui se retrouvent à +5 total.

Si le cut reste jouable pour Victor Riu (74) à +3 total, le Top25 est désormais à 7 coups. C’est également une mauvaise carte pour Olivier Rozner (75) mais avec un score de 1 au-dessus du Par, son objectif minimum d’être parmi les 70 restants après le cut du 4ème tour est tout à fait à sa portée.

59ème ex-aequo (Par total), Robin Sciot-Siegrist (73) n’en finit pas de surprendre malgré son statut encore amateur.
Il fait partie du quatuor des tricolores qui sont encore bien placés après 54 trous. Avec lui, Edouard Dubois qui malgré sa carte de 74 sur le Tour Course (Par70) est encore à -2 total (T43). Sur ce même parcours, Clément Sordet termine sa journée dans le Par et gagne 25 places au classement général (T29/-3).

Le meilleur français de ces 3 premiers tours s’appelle Julien Guerrier. Le joueur originaire d’Évreux a bataillé toute la journée (4 bogeys et 6 birdies) pour s’offrir une carte de 68 qui l’amène à -5 total, 13è ex-aequo.

Cette 3ème journée a été compliquée pour tous les joueurs, notamment en raison du vent qui a soufflé sur le Stadium et le Tour Course. Ils ne sont d’ailleurs que 15 à rendre une carte sous le Par et les leaders de la veille n’en font pas partie. McEvoy et Coles rendent une carte de 71 mais restent aux commandes du leaderboard avec un total de -9.
La meilleure carte du jour est celle de Y.E. Yang  qui réalise 5 birdies, sans bogey, pour un 67 sur le Stadium. Oui, on parle bien du même Yang, le coréen qui a remporté le PGA Championship en 2009 et, aujourd’hui, à égalité avec Julien Guerrier à -5 total lors de cette finale des cartes européennes.

Ainsi est la réalité exigeante de la petite balle blanche au plus haut niveau !

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.