mercredi 21 avril 2021

Internationales, jeunes et déjà championnes

Des talents de plus en plus jeunes pour favoriser le developpement du golf

La journée mondiale de la femme est une jolie opportunité de revenir sur la campagne de promotion et de communication lancée pour cette saison 2017 par le circuit LPGA.
Avec l’avènement régulier sur la scène internationale des joueuses asiatiques, sud-coréennes en tête, depuis 10 ans environ, les meilleures golfeuses au niveau mondial sont de plus en plus jeunes.
Quand la période de domination était celle des Annika Sörenstam, Karrie Webb et autre Lorena Ochoa, l’âge moyen de ces championnes se situait majoritairement entre 25 et 30 ans.

Désormais, les meilleures sont bien plus proches de leur 20ème anniversaire que de la trentaine.
Le podium de la Race to CME Globe (Ordre du Mérite sur le LPGA) en 2016 était composé de la thailandaise Ariya Jutanugarn (21 ans), la néo-zélandaise Lydia Ko (20 ans le mois prochain) et la canadienne Brooke Henderson (19 ans). Les 2 premières citées sont respectivement #2 et #1 au Rolex Rankings (OWGR féminin -ndlr), et dans le Top10 mondial actuel, 6 d’entre elles ont moins de 25 ans alors que la plus âgée n’a que 28 ans.
 

 
En comparaison, dans le To10 chez les hommes, ils ne sont que 2 joueurs âgés de moins de 25 ans (Spieth et Thomas) et le plus “vieux” a 40 ans… Désolé Henrik! 😉
 

 
Dans son souhait d’accroître la visibilité et la notoriété de ses tournois auprès des sponsors et spectateurs, la LPGA met l’accent sur 2 caractéristiques majeures de ses représentantes: jeunes donc et “mondiales“.
La saison 2016 a offert 18 vainqueures (âge moyen: 22,3) issues de 12 nations distinctes. En 2017, les joueuses du circuit proviennent de 33 pays différents.

Ces quelques spots commerciaux ont alors été realisés autour de ces axes tels des porte-drapeaux du golf féminin actuel au plus haut niveau. Des jeunes championnes qui s’empressent toutefois de conclure avec humour: “Ne laissons pas l’âge nous ralentir!”
 

 
Gageons avec optimisme que l’enthousiasme et la jeunesse de cette génération de championnes, leur internationalité auxquels on y ajoutera l’accessibilité quasi permanente de l’ensemble des golfeuses avec les fans (ou les blogueurs 🙂 ) sont certainement des solides atouts qui aideront au développement du golf en général.

Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Le Zurich Classic : comment ça fonctionne ?

Le Zurich Classic, seul tournoi du circuit par équipes de 2 joueurs : comment ça marche ?

Player Impact program, le jackpot de 40 millions $ pour les stars du PGA Tour

Le Player Impact Program, en passe d'être lancé par le circuit américain, va récompenser les joueurs qui contribuent à valoriser le plus le PGA Tour

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Austrian Open

Les résultats et le général de la Ligue Unibet LPBB qui récompensent le vainqueur de la semaine de l'Austrian Open 2021.

Lydia Ko, enfin !

Au terme d'une semaine fantastique avec un seul bogey en 72 trous, Lydia Ko a remporté le Lotte Championship 2021.