mardi 18 février 2020

Nous avons joué le Old Course de St Andrews!

Julien raconte son expérience sur le Links emblématique.

Parce que ce blog se veut aussi le vôtre, LPBB donne aujourd’hui la parole à Julien. “Rencontré” depuis pas mal de temps déjà sur Twitter (@Cammas44), Julien est originaire de Nantes et c’est un passionné Golf depuis 20 ans. Son truc, comme il précise, c’est voyager golf et découvrir de nouveaux parcours, en Europe et ailleurs. Il est également collectionneur de balles à logo (golfs France & monde) à ses heures perdues et, excusez du peu, 9 d’index! Il y a quelques jours, Julien a joué sur le Old Course. Si, si, celui de Saint-Andrews en Ecosse alors forcément, on a eu envie qu’il nous raconte. 

“I fell in love with it the first day I played it. There’s just no other golf course that is even remotely close”.
Jack Nicklaus, Open Champion 1970, 1978

“Un mythe”, “un rêve inaccessible” pour certains, il était temps de tenter l’expérience ultime: jouer le parcours du Old Course à St Andrews.

Vue Générale – Old Course – St Andrews

L’aventure commence quasiment 1 an avant avec l’inscription au tirage au sort qui doit vous permettre d’obtenir un départ garanti.
Les conditions sont plutôt simples: être moins de 24 de handicap pour les hommes et 36 pour les femmes, et jouer un des 6 autres parcours de St Andrews le lendemain…
Après un suspense insoutenable, le sésame arrive le 17 octobre dernier: nous sommes retenus pour jouer le Old Course le 9 mai à 16h! Finies les photos sur le Swilcan Bridge (pont mythique du 18) à la va-vite entre 2 parties, cette fois nous allons être acteurs sur ce tracé légendaire…

Le périple Ecosse 2017 commença d’abord par une mise en route sur les links de Dunbar et North Berwick, 2 parcours magnifiques à l’est d’Edimbourg. Vent de 50 km/h et grand soleil au programme: parfait pour retrouver les sensations sur balles basses, putts en dehors du green et autres approches roulées… bien utiles sur ces billards.

Place ensuite au Grand Jour…
Nous étions à la fois impatients d’en découdre avec ce parcours vu tant de fois à la télé, parcouru à plusieurs reprises en tant que touriste mais aussi réellement intimidé par ce lieu et tout ce qu’il représente: This is HOME OF GOLF. Tant de grands champions sont passés par ici, tant d’exploits accomplis, et il représente tant pour ce sport qu’il en devient à la fois excitant et stressant. Mais finalement la réalité vous rattrape très vite.

Putting Green – Practice

14h: Quelques balles au practice ultra moderne, qui propose des box personnalisés avec trackman, centre de fitting, vestiaires, clubhouse (!) et un nombre incroyable de postes en intérieur et extérieur

15h40: Passage par la petite maison du starter qui vous remet le guide du parcours et quelques goodies, vous demande votre handicap (mais sans présentation d’un justificatif), et vous voici placés sur le départ du 1.

Borne Départ Trou 1 – Old Course

10 minutes d’attente avant de pouvoir se lancer ont le temps de vous faire cogiter: vais-je réussir mon premier coup, sous les yeux de l’imposant Royal et Ancient et des nombreux visiteurs alignés le long des barrières (hors limites 🙂 ) du 1 et du 18 ?
Quel club choisir alors que la rivière est posée à 200 m mais le fort vent arrière fait rouler votre balle sur au moins 50 mètres?

Finalement les plaisanteries échangées avec le starter qui est là pour vous mettre à l’aise, et notre partenaire américain qui s’annonce professionnel (mais qui rendra tout de même une carte de 110!) détendent l’atmosphère… Résultat: mise en jeu plein fairway pour un 1er Par jubilatoire, qui lancera idéalement la partie.

Vue du trou 1 depuis le départ

Seulement, les difficultés de ce parcours de légende vous sautent à la gorge dès le trou n2: pot bunkers aux retombées de drive, double green géant, ondulations et pentes des greens ultra rapides, sans oublier le facteur VENT qui modifie complètement les stratégies. Bref, on va oublier la carte et tenter de prendre un maximum de plaisir!

Le caddie de notre partenaire a beau nous indiquer les endroits où poser la balle, les rebonds sont diaboliques. On en est que plus admiratif des scores réalisés par les pros par grand vent. A la lutte sur l’aller malgré le vent dans le dos, nos 2 birdies réalisés sur le 9, court par 4 vent de face, nous apporteront un supplément d’énergie, pour attaquer le retour. Qui pour le coup devient…. sauvage avec vent de face !

Par3 du 11 délirant [autrement décrit sur le carnet de parcours comme le plus petit par 5 du monde (!)], les trous 12, 13, 14, 15 avec des bunkers placés au milieu du fairway et des seconds coups diaboliques. Puis entrée dans le Saint du Saint avec les trous 16 et 17 et 18. Le caddie nous impose de jouer à gauche toute, car les dangers sont partout. Le 17, même avec des départs avancés pour les amateurs, est impressionnant avec l’hôtel sur la droite à survoler.
Règle locale: toute balle reposant sur la route derrière le green doit être jouée telle quelle…vous pourrez donc garder une trace sur vos clubs de votre passage!

Au départ du trou 18

Le 18 arrive finalement comme un soulagement, déroulant son large fairway commun au trou 1. Pause obligatoire sur le Swilcan Bridge (cette fois de manière officielle) pour la photo souvenir.

Julien et son partenaire sur le Swilcan Bridge

Puis nous nous attaquons au green du 18, avec sa Valley Of Sin et sa pente beaucoup plus marquée que le rendu télé. Résultat: ultime bogey au milieu des ombres s’allongeant dans le soleil couchant, et vraie émotion de conclure sur ce green mythique.

Le débrief dans le moderne clubhouse autour d’une pinte est apprécié à sa juste valeur. Les parties étant timées avec des marshals postés sur tout le parcours, vous êtes pris dans l’enchainement des trous afin de respecter le timing de 4h15. C’est donc à ce moment que nous nous rendons enfin compte de l’expérience magique que nous venions de vivre. Un pur bonheur golfique!

Nous avions beau avoir joué de nombreux parcours renommés en Ecosse et en Irlande, St Andrews dégage une atmosphère vraiment unique. C’est l’Histoire liée aux lieux, la beauté du site, le monde présent (joueurs et visiteurs) qui rendent le site si exceptionnel. Dès lors un seul constat s’impose: nous voulons le rejouer, et vite!
Le parcours du Jubilee, qui jouxte le Old Course, joué le lendemain sans vent sous un grand soleil nous permettra de nous venger sur la carte de score…

Alors n’hésitez plus et tenter l’expérience, c’est inoubliable !

Toutes les photos qui illustrent l’article ont été fournies par Julien.
Elles ne peuvent être reproduites et/ou utilisées sans son autorisation.

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Francesco Laporta : “ce serait fantastique d’être dans l’équipe européenne en Italie”

Interview de l'Italien Francesco Laporta, vainqueur de l'Ordre du Mérite 2019 du Challenge Tour, qui retrouve l'élite 4 ans après sa 1re tentative.

Distance Report : des infos souvent surprenantes

Après lecture du rapport publié par l'USGA et le R&A sous le doux nom de  "Distance Insights Reports" , nous vous proposons un premier article qui traite des données liées à la distance : des pros comme des amateurs !

LPBB lance le Débrief Canapé

Nouveauté 2020 : LPBB crée le "Débrief Canapé" pour un débriefing par les fans de golf de quelques grands rendez-vous mondiaux de la saison. Venez participer et vous amuser !

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

La saison tricolore 2020 : Etat des lieux au mois de Février

Une majorité des circuits où évolueront les tricolores, hommes et femmes, en 2020 a lancé sa saison. On fait le point sur les premiers résultats et les enjeux qui attendent nos représentants.

Victor Perez : “Ça promet de belles choses pour 2020 !”

Conversation chronométrée avec Victor Perez. On a eu 10 minutes pour poser quelques questions au n°1 tricolore du moment.