mercredi 27 mai 2020

Players, WGC, Majeurs : les chances de participation des tricolores

Un début d'année haletant !

Dans la catégorie des personnes ayant de la mémoire, je n’ai jamais été le premier, surtout dans le golf. Je suis scotché par la capacité des commentateurs à te sortir le palmarès d’un joueur en quelques instants quand j’en suis à me demander quel est son nom. 😉
Vous vous demandez où je veux en venir ? C’est très clair. Avec les positions au classement mondial de Victor Perez, Mike Lorenzo-Vera, Benjamin Hébert ou encore Romain Langasque, je n’ai pas souvenir d’un début de saison qui puisse être aussi intéressant pour les golfeurs français.

WGC Mexico (du 20 au 23/2)

Commençons par le 1er championnat du monde de l’année – au Mexique – un tournoi sans cut regroupant environ 70 joueurs (environ 70 points mondiaux pour le vainqueur). Pour Victor Perez, Mike Lorenzo-Vera et Benjamin Hébert, le Mexique pourrait être le déclencheur d’une saison vraiment fabuleuse.
En effet, le 2 Mars – au terme de la semaine suivant ce WGC (après le tournoi à Oman sur l’ET et le Honda Classic sur le PGA donc) – le Top50 mondial sera qualifié pour The Players.
Voici notre classement mondial projeté à cette date (n’oubliez pas qu’entre temps, de nombreux points mondiaux auront été distribués) :

  • Victor Perez est 37e avec une moyenne de 2.6918
  • Byeong Hun An est 50e avec une moyenne de 2.1762
  • Mike Lorenzo-Vera est 64e avec une moyenne de 1.9593
  • Benjamin Hébert est 86e avec une moyenne de 1.5757

Estimant la moyenne du 50e mondial à 2.35, je ne vois pas comment Victor pourrait en sortir. Mike doit finir dans le Top4 du WGC et Benjamin dans le Top2 pour espérer participer au Players, le tournoi phare du PGA hors Majeurs et WGC.

The Players (du 12 au 15/3)

2 semaines donc après l’annonce des joueurs qualifiés, le tournoi débute. Victor y sera (à 99,9%).
Au terme du Players (environ 80 points mondiaux pour le vainqueur), les 64 meilleurs joueurs mondiaux désirant jouer (en général le top70 mondial) se qualifieront pour le WGC Match Play.
Voici notre classement mondial projeté à cette date (n’oubliez toujours pas qu’entre temps, de nombreux points mondiaux auront été distribués) :

  • Victor Perez est 37e avec une moyenne de 2.6242
  • Mike Lorenzo-Vera est 64e avec une moyenne de 1.8940
  • Benjamin Hébert est 87e avec une moyenne de 1.5233

Pour information, en 2019 à cette même date, les 64e/70e mondial avait une moyenne de 2.00/1.90.

WGC Dell Match Play (du 25 au 29/3)

Victor y sera à nouveau (à 99,9%). Pour les autres, cela reste encore compliqué de statuer vu le nombre de points à distribuer d’ici l’échéance.
On continue le process des qualifications sur un rythme de dingue car au terme du WGC Match-Play (environ 76 points mondiaux pour le vainqueur), les 50 meilleurs joueurs mondiaux seront alors qualifiés pour les Masters.

The Masters (du 9 au 12/4)

Cette fois, au moins, on est sûr de trouver Victor Perez, qualifié plus tôt grâce à sa place dans le Top50 mondial au 31/12/2019.
Depuis mi-février, toutes les 2 semaines, on a en alternance, un gros tournoi ou une échéance qualificative. Et après le Masters, ce rythme ne change pas, le Top100 mondial étant qualifié pour le PGA Championship le 3 Mai.

PGA Championship (du 14 au 17/5)

Sauf blessure ou une suite de cuts non passés, vu que le Top100 mondial y sera qualifié, je ne vois pas comment Victor Perez n’y serait pas.
Pour les autres français, à titre informatif, nos projections nous donnent actuellement Lorenzo-Vera 56e, Hébert 97e et Langasque 110e.
Au lendemain du PGA Championship, le Top60 mondial se retrouve qualifié automatiquement pour l’US Open (ainsi que le 15/6).

US Open (du 18 au 21/6)

Ce qui peut paraître comme un un mois plus calme ne doit pas faire oublier qu’entre temps, il y aura eu un Rolex Series en Irlande (28 au 31/5) et le Memorial aux US (4 au 7/6).

C’est au terme de cet US Open (le 22/6) que seront qualifiés :

  • les 2 meilleurs Français au Jeux Olympiques (du 30/7 au 2/8)
  • le top50 mondial (au 22/6 et au 29/6) pour le WGC Fedex (du 2 au 5/7) que Victor Perez est déjà assuré de jouer.

Vous le voyez, on est parti pour un sprint où toutes les 2 semaines, un gros tournoi ou une échéance qualificative se présentera aux joueurs. Il ne reste plus qu’à espérer que les tricolores auront la chance d’ouvrir un grand nombre de portes !

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Gurvann
Gurvann
ET, Ryder Cup & référence absolue pour le classement mondial et ses projections Devenu golfeur dans un autre millénaire (à Pléneuf Val André) et vivant maintenant tout près du Golf National, la Ryder Cup est devenue un centre d'intérêt. Aimant la programmation, c'est donc tout naturellement que je me suis passionné pour le classement mondial et le classement Ryder Cup... On est fou ou on ne l'est pas ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.