mercredi 27 mai 2020

Découvrez le R-Golf, le golf avec une raquette

Enseignant de golf et joueur de sports de raquette, Robert « R-Bob » Lazure, le plus Québécois des Montpelliérains, a eu cette idée géniale en 2014 de combiner ces 2 sports. Découverte du R-Golf avec son fondateur.

Bob, explique-nous les principes du R-Golf ?

Logo R-Golf, le golf avec une raquetteIls sont volontairement très simples :

  • Tous les coups du départ jusqu’au green se joue avec une raquette et une balle de golf plus légère
  • Sur le green, il faut putter avec une vraie balle de golf
  • De l’extérieur du green, il faut donc utiliser la raquette également pour le chipping

Les balles en plastique utilisées avec la raquette sont celles vendues par la marque MASTERS, spécialisée dans les accessoires de golf (lot de 3 dans les boutiques de golf), et qui servent d’habitude pour ceux qui veulent s’entrainer chez eux notamment avec des simulateurs.

Quelles en sont les règles essentielles ?

Le gagnant comme au golf en stroke est celui qui a réalisé le moins de coups.

J’ai essayé de faire le plus simple possible, le contraire du golf. On a 8 règles, elles sont toutes sur notre site. Par exemple, si le joueur se trompe de balle, il y a une pénalité ; on ne joue pas dans les bunkers mais à l’extérieur au point d’entrée avec un point de pénalité ou encore 8 coups maximum pour accélérer le jeu.R-Golf Les règles

Pourquoi avoir développé ce concept ?

J’ai découvert le golf au Québec où c’est plus facile et plus démocratisé, mon père qui n’était pas riche y jouait car c’était abordable et je suis tombé dedans. J’enseigne le golf et je me suis rendu compte qu’on perdait beaucoup d’élèves en route car ils se décourageaient, l’apprentissage du swing est très technique et il faut du temps. Le golf comporte une longue période au practice avant de voir le bout du nez d’un parcours.

L’objectif est donc de rendre le golf plus ludique et plus facile ?

Tout est fait pour faciliter l’approche et pour amener des non golfeurs à découvrir cet endroit magique qu’est un parcours de golf, leur donner cette chance car sinon ils ne seraient jamais venus.

Avec le R-Golf au bout de quarante minutes d’entrainement dont vingt minutes d’échauffement à la raquette puis 15/20 minutes de consignes au putting : les joueurs vont de suite sur le parcours.

Commet vous est venue cette idée ?

Il y a une réflexion de Jack Nicklaus qui m’a marqué car à une époque il avait comme projet de faire des parcours plus courts, avec des balles spéciales, cela n’a pas pris mais il avait eu l’idée. Il avait identifié 3 freins majeurs à la pratique et au développement du golf:

  1. la difficulté
  2. la durée d’un dix-huit trous (une compétition de R-Golf dure deux heures)
  3. le coût (le R-Golf coûte entre 15 et 20 euros)

Donc forcément le R-Golf ouvre cette discipline à tout le monde et c’est le but.

Quelle est la population intéressée ? Des adeptes de sport de raquette ? Ou golf ?

C’est assez large, mais ce n’est pas le golf. Ce n’est pas ma clientèle cible car le but est justement d’amener des gens qui ne connaissent pas le milieu du golf. Le profil est plus ou moins sportif dont l’âge varie entre 30 et 60 ans. Le joueur de R-Golf ne ressemble pas au profil type des golfeurs, notamment concernant leur pouvoir d’achat, grâce à nos tarifs attractifs qui n’ont d’ailleurs pas changé depuis 6 ans.

Nous avons des joueurs de raquette qui viennent, de squash notamment et un club de la région nous sponsorise. Sur les 8 compétitions de 2019, j’ai eu 300 participations, soit 30% de plus que l’année précédente. Nos joueurs viennent au début pas curiosité, mais surtout pour pratiquer un sport de plein air.

Où peut-on jouer au R-Golf ?

Sur un compact 9 trous comme celui du Golf de Massane, ou un pitch and putt comme au Golf de Fabrègues et au Golf de Nîmes Vacquerolles, qui sont nos 3 parcours de compétition.

Un joueur peut envoyer la balle spéciale à 70/75m maximum. Les hommes partent des jaunes et les femmes des rouges.  Il y a 2 parcours où on peut jouer en autonomie en dehors des compétitions et où on va trouver le matériel à disposition, au Golf de Massanes et au Golf de Fabrègues.

Quel est le prix ?

Il faut régler un Green Fee spécial R-Golf de 15 euros, matériel compris, et être membre de notre association garantissant au golf qui accueille que cette personne sait se comporter sur un parcours et a déjà joué.

Le joueur peut faire autant de tours qu’il le souhaite. Je reverse la moitié du green fee au golf. Si des gens intéressés veulent jouer ailleurs en France, le R-Golf est une marque déposée donc il faut me contacter, et cela m’est arrivé que je me déplace avec le matériel dans la région.

Comment comptes-tu développer le R-Golf ?

Mon but s’est de développer le R-Golf au niveau national avec des franchises, mais il faut du matériel car les raquettes que j’utilise ne se font plus. C’était Décathlon qui faisait une raquette de squash pour enfant épuisée depuis. En fait, ils avaient essayé de lancer une discipline le “Squainton”, un mix de squash et de badminton, qui n’a pas décollé et ils ont bradé leurs raquettes, j’avais tout récupéré à un prix ridicule de 5€.

J’avais choisi cette raquette également car le plan de frappe était proche de la main alors qu’avec une raquette de squash adulte ou une raquette de tennis, le tamis est plus loin de la main. J’ai peur que si on laisse la liberté aux joueurs de choisir sa raquette ils vont après changer la balle etc. et que le R-Golf soit dénaturé et que cela devienne inéquitable en compétition.

Comment vas-tu gérer cela ?

J’essaye de trouver le bon interlocuteur chez Décathlon ou ailleurs, ou un mécène pour lancer le R-Golf. Si le R-Golf plait dans notre région il n’y a pas de raison pour que cela ne prenne pas ailleurs. Dans l’immédiat il faut que je résolve ce problème de la raquette pour lancer un projet plus grand ou des franchises, sachant que le prix de la raquette doit demeurer très accessible.

Comment se déroule une saison de R-Golf ?

L’adhésion à l’association coûte 20 euros. Ensuite pour chaque compétition, on demande également 20 euros avec un apéritif. L’avantage de l’adhésion à l’année permet de participer au championnat et de gagner des lots à chaque manche puis en fin de championnat.

On peut donc venir jouer une épreuve mais il faudra être inscrit à l’association pour gagner les lots, sauf le lot du premier des invités, qui gagne… une carte de membre de l’association pour l’année ! 😉

En terme de participation, cela représente combien de personnes ?

On avait 38 joueurs pour la première date de l’année, c’est notre record pour un début de saison avec 7 nouveaux adhérents. C’est un total de 57 membres dans l’association dorénavant.

Comment se déroule le championnat ?

J’ai créé un championnat de 8 dates : février, mars, avril, mai, juin, (impasse juillet août pour les vacances mais avec des sorties le jeudi) et on reprend septembre, octobre, puis novembre étant la grande finale.

A chaque participation le joueur engrange 2 points. Le gagnant prend 5 points, le deuxième 4, le troisième 3, donc un joueur qui aurait joué les 8 dates est sûr de finir avec 16 points. La gagnante du championnat de l’an dernier avait 25 points, elle a gagné un soin et d’autres lots. C’est bien évidemment pour encourager l’assiduité des joueurs.

On a eu également un voyage à gagner de notre partenaire Havas Voyage dans le sud de l’Espagne pour 2 personnes 5 jours / 4 nuits par tirage au sort. Cette année le voyage, toujours par tirage au sort, est à Palma de Majorque, mais il faudra avoir participé à 4 dates minimum et être inscrit à l’association. En plus, si un joueur participe à 5 compétitions son nom sera 2 fois dans le tirage, pour 6 participations il sera 3 fois dans le tirage et ainsi de suite pour les 8 dates toujours dans l’esprit de récompenser l’assiduité.

On parlait de temps de jeu au début de l’interview, qu’en est-il pour le R-Golf ?

Les compétitions ne dépassent pas 2 heures et les équipes sont lancées à la suite. Quand les premières équipes ont terminé, on organise un concours de putting, ainsi je ne perds pas mes troupes jusqu’à l’apéritif. Et j’ai toujours des invités à chaque compétition qui découvrent le R-Golf.

Alors, combien de joueurs de R-Golf se sont mis réellement au golf ?

Peu, très peu, genre 2 ou 3. Je pensais au début pouvoir créer du golfeur, mais en fait c’est devenu une discipline à part entière. Tant mieux pour moi d’un côté, en fait ils s’y complaisent. Et j’ai même 2 golfeuses qui à présent ne font même que du R-Golf. Donc c’est un sport qui répond à un besoin. Ce qui me motive à continuer c’est le retour des gens ravis, certains m’ont dit n’avoir jamais imaginé se retrouver un jour sur un parcours de golf, qui est un cadre qui plait évidemment.

Quels sont tes relais de communication ?

Notre site web, Facebook, Instagram pour la partie digitale. Je suis référencé à l’office de tourisme Hérault tourisme et des sites de comités d’entreprise… Plus étonnant, grâce à Tripadvisor où j’ai de nombreux avis très positifs et où je suis référencé comme l’activité numéro une à Massanes devant le golf traditionnel, excuse-moi du peu ! 🙂

Il y a également beaucoup de bouche à oreille grâce aux gens séduits par le R-Golf, et le journal local le Midi Libre qui nous fait une belle publicité depuis plusieurs années grâce à un de nos joueurs, Pierre Duperron qui y est journaliste. Dans la section Régions de Golf Magazine, nous avons eu un article, mais ce sont des médias qui ne nous amènent pas de joueurs, alors que c’est le cas des réseaux sociaux.

En revanche la presse locale m’offre une visibilité qui intéresse mes sponsors et le Golf de Massane, qui y est paradoxalement plus médiatisé grâce au R-Golf !

Est-ce que tu vis du R-Golf ?

Non, c’est un à côté. Je le fais surtout par passion, par contre je ne perds pas d’argent et c’était d’ailleurs la règle que nous nous étions fixés avec mon épouse. J’ai préféré un démarrage lent plutôt que d’investir des grandes sommes personnelles. Chaque année, je réinvestis dans l’association et j’ai par ailleurs une activité commerciale quand je fais des journées pour les centres de loisirs, les C.E ou des anniversaires. Je fais une vingtaine d’évènements par an.

J’ai une nouvelle question à présent à la fin de chaque interview : quelle est ta sensibilité écologique ?

Dans notre activité, nous respectons l’environnement. Depuis 2014, en tournoi, nous avons perdu seulement 4 balles pour le jeu de raquette (on le sait puisqu’on récupère le matériel prêté) et sur les greens c’est impossible de perdre la balle de golf ! 😉 En revanche, je retiens ta remarque concernant les marques balles en plastique qui pourraient être remplacés par des pièces.

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Christophe
Christophe
Héraultais de 47 ans, Christophe a découvert le golf en 1980 aux USA à Tucson où il a grandi. Consultant en marketing, à partir de 2004, il a conseillé des entreprises dans le sponsoring de tournois de golf. Depuis 2009, il se rend régulièrement sur des tournois de l’European Tour, du LET et l’Evian Championship. Il a également travaillé 3 ans dans le marketing digital & stratégique dans le retailing golf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.