Burns en feu, les stars parties en fumée

Dans le miroir du PGA

Dustin Johnson - The Genesis Invitational 2021
PACIFIC PALISADES, CALIFORNIA - FEBRUARY 19: Dustin Johnson of the United States waves as he walks onto the 18th green during the second round of The Genesis Invitational at Riviera Country Club on February 19, 2021 in Pacific Palisades, California. (Photo by Steph Chambers/Getty Images)

Les conditions se sont durcies ce vendredi avec des greens enregistrés à 13 au stimpmeter et ça ne va pas s’arranger avec le vent annoncé pour le moving day. Burns reste leader et creuse l’écart.


Classement 2nd Tour

1. Sam Burns -12
2. Tyler McCumber -7
2. Jason Kokrak -7
2. Dustin Johnson -7
2. Joaquin Niemann -7

Leaderboard complet


Burns ! Burns ! Burns !

Le membre de l’équipe américaine Ryder Cup junior 2014, rend une fiche sans le moindre bogey (66) et le meilleur pointage de la journée (avec K. Streelman, J. Hahn et S. Harrington) pour accroître son avance à 5 coups.

 

Au passage, il égalise le record de l’événement sur 36 trous, jusqu’ici propriété de Hideki Matsuyama, M. Weir (2004) et Davis Love 3 (1992). «Je donne le meilleur de moi-même chaque jour que je joue. Vous ne pouvez vraiment pas agresser le parcours ici. Restez patient et ne pas rater aux mauvais spots est la clef. C’est loin d’être fini, il reste 36 trous à jouer mais je suis bien dans mon golf», a déclaré le leader en conférence de presse.

En deuxième position, avec un pointage cumulé de -7, on retrouve quatre joueurs. McCumber, Kokrak, Niemann et Dustin Johnson. Le numéro un mondial est en confiance : «-4 (son score R2) est un très bon score, surtout ici. Je dois prendre plus avantage des par 5. Je joue bien mais je dois vraiment ressortir plus de mes journées. 5 coups derrière mais j’aime bien ma position et je suis confiant. Il reste beaucoup de golf à jouer. C’est ferme et rapide, j’adore ça». (9 top-10 en 13 présences, ndlr)

En Bref

Si vous avez encore des doutes, Jordan Spieth est bien de retour ! Preuve en est avec un nouveau top-10 (T6 à -6) et un score de 68 (-3) ce vendredi avant d’attaquer le week-end : «Je veux juste me positionner le plus près possible de la tête demain. 6 coups ce n’est rien sur ce parcours. Il peut se passer encore beaucoup de choses».

Si vous avez encore des doutes sur le genou de Brooks Koepka, tout va bien ! T14 après une nouvelle ronde sous le par dans ce Genesis (68 70).

A noter Will Zalatoris qui passe son 7e cut d’affilée (69 69) sur le circuit de la PGA depuis une place de T5 lors du Shriners. Il se place idéalement dans l’optique d’un 5e top-10 en 10 tournois joués parmi l’élite. Le natif de San Francisco occupe le même rang que Koepka avec Tony Finau (71 67).

A la limite de la cutline (E)

Le tenant du titre a bien failli manquer son premier cut en carrière au Genesis Open. Une fiche de +2 pour Adam Scott en deuxième ronde et une place de T56 aux côtés de Collin Morikawa, -2 pour la journée et de Leishman +2 comme son compatriote australien.

Parmi les joueurs notables du mauvais bord de la cutline, de nombreuses stars seront absentes en fin de semaine sur le tracé du Riviera Country Club : Thomas +8, McIlroy +7, Kim +6, Bubba +4, Matsuyama +2, DeChambeau +2 et Garcia +1.

L’addition est sévère si l’on inclut les joueurs comme Malnati, Grillo, Ortiz, Ancer, Conners, Norlander et McNealy qui ont tous performés cette saison. Cink (vainqueur du Safeway Open) et Laird (vainqueur du Shriners) se placent également du mauvais bord à Pacific Palisades.

Qc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.