vendredi 22 octobre 2021

Julien Xanthopoulos : « Avec Canal, on travaille toujours à enrichir l’expérience du téléspectateur au maximum »

Coach/enseignant, consultant et ambassadeur, Julien Xanthopoulos a plusieurs casquettes – mais une seule marque dessus – dans sa panoplie de professionnel de golf. Après 4 années au sein de la direction du Golf de Cabourg Le Home, Julien nous parle de ses nouveaux projets, de sa collaboration renouvelée avec Canal et notamment l’émission l’Oeil des Pros.

Julien Xanthopoulos, hier et demain

Bonjour Julien, tu te lances dans une nouvelle aventure avec JX Golf, que peux tu nous en dire ?

Bonjour LPBB ! Effectivement nouvelle aventure en solo cette fois ci. ☺
JX Golf est tout simplement le reflet de ce que je fais au quotidien, c’est-à-dire du coaching sous différentes formes (des leçons individuelles aux stages), du consulting comme je le fais pour le groupe Canal+ et de la collaboration avec des marques et des entreprises qui me tiennent à cœur comme Callaway ou Jabra. Chaque domaine étant voué à se développer de manière importante dans les prochaines années, en respectant ce qui m’a toujours animé depuis l’arrêt de ma carrière sportive, c’est-à-dire l’art de vivre lié à ce sport et l’ambition de partager avec le plus grand nombre.

Cela se traduira comment ?

Pour le fond, en continuant avec les qualités qui j’espère me caractérisent : professionnalisme, honnêteté, pédagogie et joie de vivre. En résumé, essayer de faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux. 😉
Sur la forme, mon nouveau site www.jxgolf.fr en sera le reflet. On va monter en puissance progressivement pour proposer aux golfeurs un site sur lequel ils trouveront du contenu pédagogique autour de l’enseignement évidemment, mais également un petit côté « carte blanche » pour des experts de différents domaines en lien avec la performance ou le golf.

Par exemple ?

On retrouvera des sujets d’Axel Bettan, caddie sur le LPGA Tour, ou des contenus de Stéphane Rouen, le consultant en green-keeping.

Stéphane Rouen que tu as beaucoup côtoyé au golf de Cabourg Le Home ces dernières années. Que retiens-tu de cette expérience ?

Beaucoup de choses ! Déjà, ce qui me vient en premier et sans prétention, un succès.
Je tiens à le dire car, en France, on pense tout le temps qu’un golf « ça ne marche pas » . Hors, avec ma femme et mes associés de l’époque, nous avons redressé ce golf dès notre première année. Globalement, au bout de 4 ans, on a obtenu à la fois une forte augmentation du chiffre d’affaires, du nombre de membres et de jeunes à l’école de Golf.

Julien Xanthopoulos - Golf de Cabourg le HomeA travers les réseaux sociaux, on a aussi vu un Julien Xanthopoulos souvent sur les machines…

Ah mais oui ! J’ai découvert un métier incroyable qu’est celui de jardinier de golf. Sous les conseils de Stéphane Rouen et, avec l’équipe terrain, nous avons vraiment bien bossé. Je pense qu’on a mis le parcours sur de bons rails. Ce n’est pas toujours évident de l’extérieur, car le travail de fond n’est malheureusement pas visible par tous. C’est aussi parfois dur à assumer si on cherche à flatter son égo mais il était indispensable pour la structuration d’un projet. C’est comme pour une maison, il faut commencer par les fondations.

Tout n’a pas été facile, si ?

Ah non ! Pour gérer un golf, il faut être bien accroché. ☺ Parce que les gens utilisent le « produit fini », ils pensent en connaître parfaitement tous les rouages. Hélas, ils ont une vision souvent très décalée entre le coût et la qualité du produit.

C’est-à-dire ?

Personnellement je ne compare jamais la cuisine d’un gastro avec celle d’une brasserie. Hors parfois, les golfeurs ont tendance à croire que toute l’année ils peuvent manger gastro au prix d’une brasserie. Quand on gère la nature ce n’est pas possible. Si c’est possible sur un évènement ou deux d’obtenir le niveau d’entretien d’un tournoi pro, ce n’est pas la même chose pour avoir une telle qualité toute l’année. Les coûts engendrés et le stress appliqué sur le gazon ne sont pas compatibles avec le prix payé pour une cotisation autour de 1200 ou même 1500 euros.

Je vais te donner un chiffre parlant. Pour les parcours des tournois pros pris en exemple quotidiennement par les golfeurs, vous avez souvent 1 jardinier pour 1 à 2 hectares. Dans nos golfs, on se retrouve très régulièrement avec 1 jardinier pour 10,15 ou 20 hectares pour une simple raison économique qui ne nous permet d’embaucher plus.

N’est pas l’Augusta National, qui veut…

Attention, je ne dis pas pour autant qu’il faut se contenter de produits golfiques moyens. Simplement qu’il faut comparer ce qui est comparable. Le golf à côté de chez moi n’est pas le même que celui qui existe un peu plus loin, et ne joue pas dans la même cour que ceux qu’on voit à la télé. Il faut toujours garder à l’esprit le rapport qualité / prix !!

Vous pouvez prendre un plaisir fou dans une brasserie mais il est incohérent de comparer sa cuisine à celle d’un gastro. Tout, comme on ne compare pas un hôtel 2 étoiles avec un 5 étoiles, même si dans les deux cas, en remettant les choses dans leur contexte, vous pouvez passer un superbe moment. Honnêtement, j’étais le premier à penser un peu comme ça avant mais aujourd’hui nous, les professionnels du métier, devons communiquer pour mieux informer les gens. Et cela concerne de nombreuses activités et services proposés dans un golf.

Et humainement, ces années à Cabourg ?

Au-delà des amitiés créées et des souvenirs avec les jeunes de l’école de golf notamment, je garde 2 moments précieux en tête. La venue de Jean Garaïalde pour une compétition Jabra avec la diffusion en avant première privée du documentaire lui étant consacré « Ca n’arrive qu’à lui »  où j’avoue avoir versé quelques petites larmes.

Et la collaboration avec ma femme, ce qui n’est jamais mince affaire, avouons-le ☺
Au final, instant confessions, je suis très fier d’elle et de ce qu’elle a accompli en relançant complètement le restaurant du golf avec, dès la première année, un chiffre qui a doublé.

Julien, le regard du pro

Le confinement a provoqué le développement – au moins en France des cours de golf en ligne. Quels sont les éléments structurants selon toi pour assurer la bonne transmission du savoir ?

La cohérence et la simplicité, qui ne veut pas dire simpliste, du discours. Aujourd’hui il y a mille visions du swing ou de l’enseignement mais pour moi malgré un contenu qui peut être différent ce qui fera un « bon pro », c’est la cohérence de ses conseils dans le respect de sa vision technique et la simplicité avec laquelle il va la transmettre. En résumé la qualité de sa pédagogie quelles que soient ses croyances techniques… Toutes proportions gardées pour les croyances techniques tout de même ! :-p

Tu as signé un contrat de 3 ans avec Golf +, quelles en sont les grandes lignes ?

Les commentaires de tournois avec plutôt un axe PGA TOUR, la présentation de l’Oeil Des Pros et la présence dans Golf+ le mag. Je suis très heureux de cette durée mais je ne le vois pas comme une garantie pour se reposer sur ses lauriers. Comme dans toute société, il faut être bon pour que mon employeur continue de me faire confiance. J’ai aujourd’hui la confiance du groupe, j’en suis fier car je travaille pour ça et cela marque 10 ans de collaboration. Je ne considère pas cela comme un acquis et je reste motivé comme avant pour apporter ma petite pierre à l’édifice.

A propos de l’Oeil des Pros justement, l’audience peut être plus ou moins confirmée, où mets tu la jauge dans les termes techniques ?

C’est tout le charme et le challenge de Golf+ en général. La chaîne est très attachée, à tous niveaux, à offrir un contenu qualitatif mais compréhensible par tous donc d’autant plus peut être pour l’Oeil des Pros qui traite de technique.

Je suis entouré d’une super équipe principalement composée de Nicolas Fabre, Steven Boullé et Thierry David, soucieuse de justement faire attention à bien mettre le curseur où il faut. Ensuite, on échange beaucoup avec Pauline Sanzey, Grégory Nowak, Sebastien Cometti et Adrien Toubiana pour trouver et proposer une cohérence entre le Mag et l’Oeil des Pros. Par exemple, quand j’ai un invité, j’essaye de me mettre à la place du téléspectateur. Parfois ça donne sûrement l’impression que je pose des questions de novices pour un enseignant mais le but est bien de rendre le discours compréhensible par tous. Et puis je m’appuie sur mes années en tant qu’enseignant pour avoir un discours pour tous. Enfin, j’espère ! ☺

Julien Xanthopoulos - Plateau Oeil des Pros
Plateau lOeil des Pros – Golf+

En dehors du tapis WellPutt, il n’y a pas beaucoup d’aide pour illustrer les propos des intervenants. Verra-t-on un simulateur avec écran prochainement ?

THE QUESTION! Déjà il est important de préciser, si certains avaient un doute, que lorsque les invités de l’Oeil des Pros disent qu’en faisant tels ajustements techniques, ils font telles trajectoires… Et bien ils font telles trajectoires ! 🙂 Voir un trait se tracer sur un écran ne rajouterait pas de crédibilité à nos invités.

En revanche , historiquement, Canal+ a toujours été précurseur et leader en terme d’innovations technologiques pour l’expérience « Sport » du téléspectateur. Alors ce que je peux vous dire, c’est que sous l’impulsion et les directives de Didier Lahaye, directeur adjoint des sports, les équipes techniques de Canal+ et de l’Oeil des Pros, dont je fais partie, ont pour mission d’avancer sur des projets encore plus qualitatifs, pédagogiques et télévisuels qu’un simple simulateur.

L’objectif est d’enrichir l’expérience du téléspectateur au maximum. On travaille dessus, je ne fais aucune promesse mais je tiens à témoigner de la volonté constante d’amélioration qualitative d’ODP de la part de Canal+. Preuve en est avec ce magnifique nouveau plateau que nous utilisons maintenant mais aussi avec l’évolution du contenu depuis le lancement de cette émission. Comme pour la qualité des parcours, tout n’est pas « facile » à améliorer mais on peut tous remercier Canal de soutenir le golf depuis des décennies, d’avoir créé une chaine dédiée et deux émissions originales pour partager notre passion.

Y’a t’il des sujets que tu souhaiterais aborder mais que tu n’arrives pas à rendre « techniquement » filmable ?

Le mental n’est pas facile à mettre en perspective. Là aussi, on essaye d’avancer et on a reçu, par exemple, Meriem Salmi (coach mental de Mike Lorenzo-Vera et Benjamin Hébert entre autres – ndlr). D’autres intervenants seront sans doute invités dans les prochains numéros.

Quel est ton meilleur souvenir de l’émission ?

C’est dur de classer ou de ne garder qu’un souvenir. Franchement les invités sont tous super motivés à l’idée de venir et de partager. Si j’ai le droit à plusieurs, je dirais les invités belges dans son ensemble (Detry, Colsaerts, Theunis ), Philippe Allain avec son concept The Stadium, Dominique Larretche et les profils. Un monument ce Dominique ! En solo, j’ai bien aimé notre spéciale « seniors » et l’émission sur les idées reçues. J’en oublie certainement avec ma mémoire de poisson rouge. 🙂

Des prochains invités qu’on peut dévoiler en exclusivité ?

Non car ils ne sont pas encore calés mais des thèmes oui 😉
Une nouvelle émission qui reprendra l’aspect mental, une spéciale Tiger et… des surprises !

Si l’oeil du pro qu’est le tien devait analyser le jeu de Victor Perez, tu dirais quoi ?

Que c’est pas si mal nan ?! ☺
Assez puissant, régulier et plutôt bon putter. Mais au-delà des chiffres, ce que j’admire chez lui, c’est à quel point il est habité par sa progression. On a l’impression qu’il ne vit que pour ça et qu’il donne 100% de ce qu’il peut dans sa carrière. Quand je regarde Victor Perez je n’ai aucune frustration de fan. Il donne tout et ça paye.

J’ai toujours pensé qu’il serait performant, Je sais que c’est facile de le dire maintenant alors que je n’ai qu’un seul témoin pour le confirmer. Donc je fais une annonce, je le perçois comme devenant le joueur français le plus régulier de l’histoire au classement mondial. Son côté un peu anglophone dans sa démarche pouvant même faire du bien au golf français.

Quels seraient pour toi les 12 européens qu’il faudrait pour gagner la Ryder Cup ?

Je ne vais pas être très original là :
Rahm, Hovland, Hatton, McIlroy, Casey, Rose, Perez, Fitzpatrick, Fleetwood, Westwood, Garcia et Poulter.

Allez un petit prono pour finir, les vainqueurs des Majeurs en 2021 ?

Justin Thomas à Augusta et Jon Rahm The Open. Je vous laisse l’US Open et le PGA. 😉

Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est expert en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Pauline Roussin-Bouchard, objectif LPGA

Professionnelle depuis le mois d'août et déjà vainqueur, Pauline Roussin-Bouchard entame son marathon pour l'obtention d'une carte sur le LPGA.

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Andalucia Masters

Les résultats de la Ligue Unibet LPBB à l'issue de l'Andalucia Masters remporté par l'Anglais Matt Fitzpatrick.

Le LET débarque à New-York

La troisième épreuve des Aramco Team Series se déroule du côté de New York du 14 au 16 octobre 2021.

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Open de Espana

Les résultats de la Ligue Unibet LPBB à l'issue de l'Open de Espana remporté par Rafa Cabrera-Bello.