lundi 30 mars 2020

Présentation Interactive : Nouvel Index World Handicap System

La mise en place du nouvel Index 2020 suscite de nombreuses interrogations sur son application pour chacun, nous vous proposons d'y répondre dans un webinaire organisé par la Team LPBB.

Victor Perez : “Ça promet de belles choses pour 2020 !”

42e mondial et 4e de la Race to Dubaï, Perez porte haut les couleurs tricolores

C’est par l’intermédiaire de Twitter et de son agent, Joe Shuchat, que nous avons pu échanger avec Victor Perez. Une interview de 10 minutes, et pas une seconde de plus, réalisée lundi 10 février dernier pour s’intéresser au meilleur Français du moment (42e mondial) et nouvel espoir du golf tricolore. Autant dire qu’on n’a pas pu épuiser notre batterie de questions mais comme dit l’intéressé lui-même en évoquant les sollicitations médiatiques de plus en plus régulières : “C’est quelque chose qu’il faut apprendre à gérer, ça fait partie du métier“.

En un peu plus d’un an, tu es passé des tournois du Challenge Tour à ceux des WGC et bientôt des Majeurs. Quel est ton ressenti ?

Oui, les choses s’accélèrent vite ces derniers mois avec mes résultats. Je vais ajouter de grosses épreuves à mon calendrier et ça promet de belles choses pour 2020 !
C’est génial de participer à toutes ces épreuves. A moi de me préparer du mieux possible en m’aidant de mon entourage. Je veux jouer tout simplement en me faisant confiance et en étant détaché des résultats.

Comment t’y prépares-tu ?

C’est ma première année, sans retour d’expérience. La préparation est un peu au feeling en faisant pour le mieux. Sachant qu’il n’est pas simple de trouver le juste milieu dans le calendrier entre le nombre de tournois à jouer et la préparation. On ne peut pas jouer tous les gros tournois et avoir une préparation idéale donc soit tu acceptes de rater un tournoi, soit de ne pas avoir une préparation optimale.

A propos de calendrier, comment le gères-tu ?

Le calendrier n’est pas simple à faire. On détermine les tournois en premiers puis on organise le reste de la saison pour le travail physique, la technique… Avec la densité de tournois aux Etats-Unis et en Europe, le calendrier parfait n’existe pas. A court terme, je suis certain d’être au Mexique et à Augusta. Pour les autres échéances, tout sera basé sur ma performance.

“A Augusta, je ne veux pas y aller, juste pour y aller”

Sur des parcours que tu ne connais pas, principalement aux Etats-Unis de surcroit ?

C’est vrai, je ne connais pas ces parcours, mais JP (NDLR : son cadet JP Fitzgerald, l’ex cadet de Rory McIlroy) les connait très bien et pour cause, il les joue depuis 10 ans ! J’ai une entière confiance en lui, en son jugement sur le parcours. Il me guidera de la meilleure façon possible sur les choix de clubs et les coups à faire. Ça me permet d’être relâché, décontracté, concentré sur mon jeu et ma préparation.

Le Masters sera ton 1er majeur. Quel sentiment cela te procure t’il ?

Jouer mon 1er majeur à Augusta, c’est vraiment top. C’est beaucoup de fierté bien évidemment mais je ne veux pas y aller juste pour y aller. Dans 30 ans, tout le monde aura oublié qe j’ai “joué” le Masters.
Je veux avoir la meilleure préparation possible et mettre tous les atouts en poche pour y jouer mon meilleur golf et voir où je me situe. Si mon meilleur golf me fait finir 50è, ça sera 50è. Ou si c’est 2è, 1er ou ne pas passer le cut.

Durant les 2 prochains mois, tu as programmé un gros tournoi toutes les 2 semaines. N’est-ce pas décevant de mettre des tournois dans ton calendrier que tu ne joueras peut-être pas ?

Au haut niveau, rien n’est jamais acquis. Il faut faire un calendrier adapté aux grosses échéances sans se projeter trop loin. Si je joue bien, je jouerais ces grosses épreuves, sinon, je ne les jouerais pas. Ce n’est pas vraiment une question de déception ou de joie. Juste le constat implacable de mon niveau de jeu.

Entre chaque tournoi, tu comptes revenir en Europe ?

Je ne sais pas encore. Ma façon de jouer et mes performances vont clairement influencer ce choix. Je vais aussi me baser sur mon feeling, d’autant que je ne sais pas comment je me sentirais dans 2 semaines, dans un mois.
Et comme c’est à la fois, loin et proche, il est encore un peu trop tôt pour que mon choix soit définitif aujourd’hui.

Les médias français – nous les premiers sur LPBB – t’imaginent en particulier en Ryder, aux JO. Un peu de pression ?

Effectivement, ça met plus de pression mais c’est compris dans le package. On ne peut pas espérer avoir une grosse carrière, jouer des majeurs, les JO ou la Ryder Cup sans être critiqué, questionné avec une attention médiatique maximale.
Ce n’est pas à la carte où tu n’aurais que les avantages. C’est quelque chose qu’il faut apprendre à gérer, ça fait partie du métier.

Dernière question : as-tu l’impression que le regard des meilleurs joueurs mondiaux (les européens en particulier) change à ton égard ?

Je te le répète, mais pour moi, l’essentiel est de se concentrer sur ce que je contrôle, de la préparation jusqu’au jeu. C’est la seule manière de performer sans savoir jusqu’à quel niveau.
Mais avec mes résultats récents, j’ai l’impression que leur regard, leur vision change un peu. Et c’est très agréable de le ressentir.

Nous remercions chaleureusement Joe Shuchat d’avoir permis cette interview et Victor Perez pour sa disponibilité. On recommence quand vous le voulez  ! 😉

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Gurvann
Gurvann
ET, Ryder Cup & référence absolue pour le classement mondial et ses projections Devenu golfeur dans un autre millénaire (à Pléneuf Val André) et vivant maintenant tout près du Golf National, la Ryder Cup est devenue un centre d'intérêt. Aimant la programmation, c'est donc tout naturellement que je me suis passionné pour le classement mondial et le classement Ryder Cup... On est fou ou on ne l'est pas ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 2 & 3

Julien, fan de golf, poursuit son débrief très personnel des matches de poules du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette dernière semaine de mars.

Argolf, une nouvelle série de fers au programme !

Argolf sur le devant de la scène en 2020 avec de nouvelles séries de fers dans la continuité de 2019. Pierre Reyval, commercial au sein de la société bretonne nous en dit plus.

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 1

Julien, fan de golf, nous a adressé son débrief très personnel du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette semaine du 25 au 29 mars 2020. 😉

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

Café LPBB #1 : faut-il annuler ou reporter les Majeurs de la saison 2020 ?

Ce mercredi 25 mars 2020, en pleine période de confinement, nous avons ouvert le Café LPBB. Un rendez-vous que l'on souhaite hebdomadaire réservé aux fans de golfs pour discuter d'un sujet autour de la petite balle blanche. Un article à écouter !

Pierre, index 24, raconte son premier fitting

Pierre nous a écrit pour nous raconter son 1er fitting. Nous vous livrons son récit très intéressant qui devrait vous encourager à franchir le pas si vous y pensez.