mercredi 27 mai 2020

Le ANA Inspiration ouvre le bal des Majeurs !

ANA InspirationDepuis 32 ans, la saison des Majeurs, hommes et femmes confondus, commencent à Rancho Mirage, en Californie, avec l’ex-“Kraft Nabisco” et désormais ANA Inspiration. Le 1er Majeur de la saison est féminin, sport de gentlemen oblige ! Sur le magnifique Dinah Shore Tournament Course du Mission Hills Country Club, 109 professionnelles et 6 amateurs sont en lice pour être celle qui aura le droit de sauter dans le Poppie’s Pond…

Du Nabisco Dinah Shore au ANA Inspiration

Le tournoi créé en 1972, sous l’appellation Nabisco Dinah Shore, a été estampillé “Majeur” en 1983 et depuis, 20 fois les États-Unis ont inscrit leur nom au palmarès. Lors des 10 premières éditions, pas un seul titre ne leur a échappé où Amy Alcott emportera le premier. En 1993, la suédoise Helen Alfredsson a interrompu la série avant que celle-ci ne reprenne jusqu’en 1999. Ce qui s’apparente à une ultra domination des joueuses de la bannière étoilée est tout de même à relativiser puisque, depuis l’an 2000, elles ne sont plus que 4 à avoir gagné le tournoi : Morgan Pressel (2007), Brittany Lincicome (2009), Stacy Lewis (2011) et la tenante du titre Lexi Thompson. Il faut dire que le début des années 2000 est dominé par la suédoise Annika Sörenstam et l’australienne Karrie Webb : 14 majeurs à elles 2 sur les 28 entre 2000 et 2006 dont 5 sur 7 à Mission Hills !

Alors que les français attendent impatiemment chez les hommes un 1er vainqueur de Majeur depuis Arnaud Massy en 1907 (Open Britannique), ils sont malheureusement peu à se souvenir (à savoir même) que, chez les femmes, la française Patricia Meunier-Lebouc est, déjà, auréolée de cette victoire lorsqu’elle remporte le futur ANA Inspiration en 2003, en devançant Annika Sörenstam d’un coup.

Cette même année, une jeune américaine de 13 ans et quelques mois commence à faire parler d’elle : Michelle Wie, encore amateur, participe à son 1er Majeur et termine dans le Top10. Onze ans plus tard, elle est en dernière partie le dimanche, à égalité, avec sa compatriote Lexi Thompson pour la victoire de ce qui sera le dernier “Kraft Nabisco Championship”  mais s’incline au final de 3 coups. Il lui faudra attendre 3 mois encore avant de remporter enfin son 1er Majeur lors de l’US Open 2014.

L’inspiration d’Amy

Alors que les hommes tenteront la semaine prochaine d’endosser la veste verte du vainqueur à Augusta, ces dames, elles, rêvent toutes de revêtir le peignoir promis à la championne du ANA Inspiration 2015.

Poppies-Pond 1988 - ANA Inspiration
Amy Alcott 1988

Seules les plus grandes émotions peuvent engendrer les réactions les plus impulsives et lorsqu’en 1988, Amy Alcott remporte un 2è titre sur le Dinah Shore, elle et son caddie sautent dans la foulée dans la pièce d’eau qui jouxte le green du 18 ! Ainsi naissent les traditions et celle de “prendre un bain” avec caddie, staff et/ou famille après la victoire en est une que toute golfeuse au départ du ANA Inspiration a forcément dans un coin de sa tête.

En 2006, ce plan d’eau a même été transformé en un petit lac, nommé Poppie’s Pond. En réalité, il est désormais plus proche d’une piscine qu’autre chose mais cela n’a pourtant pas empêché la mère de Stacy Lewis de s’y casser un os de la jambe après la victoire de sa fille en 2011…

Première pour Lydia Ko ?

Lydia Ko
La n°1 mondiale Lydia Ko

À 17 ans , la nouvelle n°1 mondiale Lydia Ko aborde le ANA Inspiration en pleine confiance : 1 victoire, pas un résultat en dehors du Top7 cette saison et 28 tours consécutifs sous le Par ! La néo-zélandaise est largement favorite pour détrôner Morgan Pressel de son titre honorifique de plus jeune vainqueur d’un Majeur (18 ans), acquis lors de ce même tournoi en 2007.

Mais Ko aura fort à faire face à un champ de joueuses qui totalisent pas moins de 59 Majeurs et 476 titres sur les différents circuits !
On y trouve évidemment les sud-coréennes avec, en tête de file, Inbee Park, actuelle détentrice du PGA Championship, et Hyo Joo Kim, vainqueur de l’Evian Championship en septembre dernier.
Les américaines tenantes du titre dans les 3 autres majeurs féminins : Lexi, Michelle et Mo Martin, surprenante vainqueur du British Open, tenteront d’ajouter un 2ème Majeur à leur palmarès tandis que leurs compatriotes Cristie Kerr et Stacy Lewis espèreront y faire la passe de 3.

Côté tricolore, la France se voit offrir 3 chances de rééditer l’exploit de Patricia Meunier-Lebouc avec la présence de Karine Icher, Gwladys Nocera et la jeune Céline Boutier, encore amateur, qui bénéficie d’une invitation du sponsor.
Si Karine Icher a reculé au classement mondial, actuellement 51è, elle semble mieux depuis quelques temps avec de bonnes cartes lors de ses 2 derniers tournois qui lui ont permis, au moins un temps, d’apparaître en haut du leaderboard.
Avec 2 victoires en 3 mois, Gwladys Nocera est désormais passée devant Icher au classement mondial (47è). En tête de l’ordre du Mérite Européen, la joueuse de l’année 2014 a sans doute actuellement le jeu et la confiance pour réussir une belle performance pour sa 7ème participation.
Les bons résultats de Céline Boutier, n°1 mondiale amateur en fin d’année dernière, ne lui permettront sans doute pas d’imiter Catherine Lacoste qui avec ce même statut a remporté l’US Open en 1967 mais elle emmagasinera certainement une nouvelle expérience enrichissante pour sa future carrière professionnelle planifiée pour la fin de l’été 2016.

Ce 1er Majeur de l’année ouvre la saison des grands rendez-vous de golf et mérite qu’on lui accorde un réel intérêt parce qu’il fait partie du “5 Majeur” des tournois féminins de l’année, parce qu’il se déroule sur un magnifique parcours, parce que les françaises y sont représentées et parce qu’il offre une issue réellement incertaine, si ce n’est évidemment que la championne du ANA Inspiration 2015 terminera dans un final éclaboussant ! 🙂

 

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Arnaud Maurin, clubmaker et fitteur, rejoint LPBB

Arnaud est clubmaker et fitteur et rejoint LPBB pour partager ses connaissances et son savoir-faire avec tous les amateurs de matériel. Interview.

Essai d’analyse organisationnelle d’un sac de golf

Trop de nos clubs subissent les foudres de nos contrariétés. Or, il en va de notre office que de leur témoigner nos égards, pour forger autour de ce grip trop lustré une harmonie angélique. Dans sa diversité, au travers de ses us et coutumes, rencontrons-les, rencontrons-nous.

iGolf.one : votre analyse de swing à la demande !

Un article en 2 temps où Charles Auberger a d'abord interrogé Pierre Girard, fondateur de iGolf.one, pour présenter l'application, son fonctionnement et ses objectifs avant ensuite de tester l'application.

Ryder Cup 2020 : pourquoi même confinée, elle doit se jouer !

Parmi les rendez-vous de cette année, dans un calendrier totalement bouleversé, la Ryder Cup à Whistling Straits pourrait tout de même avoir lieu... sans supporters. Une décision qui aurait finalement des atouts intéressants.

Café LPBB #5 : spécial rencontres avec des directeurs de golf

Dans cet épisode n°5, après plus de 6 semaines de confinement et avec une sortie du tunnel qui semble se rapprocher, nous avons convié 4 directeurs de golf pour nous raconter comment ils gèrent cette crise et ce qu'ils imaginent du retour des golfeurs sur leur parcours.