Aujourd’hui, 1er décembre, la Petite Balle Blanche souffle sa 3ème bougie avec ce 241ème article dont plus d’une centaine pour cette seule année 2015. Un article tous les 3 jours en moyenne donc. Honorable pour une occupation sur son temps libre, mais sans doute peu compte tenu des habitudes de consommation du fan que vous êtes sûrement. En effet, le fan de golf est un gourmand en informations sportives via tous les types de médias existants. C’est, en tout cas, ce qui ressort d’une étude menée par la sérieuse agence Repucom® dans un rapport publié* le mois dernier.

Le fan de golf à l’heure du digital

Qu’il utilise des supports “traditionnels” (quotidiens, magazine, radio, tv) ou plus 2.0, le fan de golf est systématiquement un consommateur plus actif que la moyenne. Il est entre autres un utilisateur intensif des smartphones, médias sociaux et autres sites Internet pour trouver et lire des informations sportives.

[visualizer id=”7637″]

Dans l’étude réalisée, il est intéressant de découvrir que la moins bonne perception vis-à-vis du golf aujourd’hui est celle qu’ont les plus de 30 ans et non les 29 ans ou moins. Ainsi à la question, pour vous, quels sont les mots qui définissent l’état actuel du golf, les 30-49 ans vont citer: déclin, stagnation et les plus de 50 ans ajouteront même: exclusif, élitiste.
La génération des moins de 30 ans est beaucoup plus positive à l’égard du golf citant: démocratisation, croissance, bon pour la santé même si elle n’est pas dupe non plus: cher, lent, vieux.

Cette vision moins pessimiste des plus jeunes est-elle à mettre en corrélation avec leurs habitudes de consommation des médias ? Selon ce même rapport, 72% des sondés disent que les nouvelles plateformes médias ont un impact positif sur le golf et les données ci-dessous montrent que les moins de 29 ans sont les plus assidus à ces nouveaux supports.
[visualizer id=”7636″]

Expérience Spectateur Fan de Golf -D’un point de vue “expérience-spectateur” lors des compétitions professionnelles, le fan de golf, quelle que soit sa catégorie d’âge, est globalement demandeur de plus d’interactions avec les joueurs.
Pour les moins de 30 ans, il en ressort également le souhait de plus d’interactions sociales.
Pour les 30-49 ans, une utilisation des parcours type “stades” pour bénéficier de plus de places assises et de meilleurs angles de vue sur le jeu.
Les 50 ans et plus expriment, quant à eux, des billets d’entrée moins chers.

Avec l’émergence de nouveaux marchés comme l’Asie ou le Moyen-Orient, le retour du golf aux Jeux Olympiques, les innovations proposées par les grands circuits mondiaux et les diffuseurs, le fan de golf devrait trouver son compte dans les années à venir.

Pour le joueur de golf, c’est encore un autre débat. En effet, il existe un certain paradoxe dans notre sport favori. D’un côté, au plus haut de la hiérarchie, le golf rime avec éclosion et confirmation de jeunes talents (Jordan Spieth, Rickie Fowler, Victor Dubuisson, Lydia Ko entre autres), ou plus précisément de talents… jeunes (22, 26, 25 et 18 ans pour les 4 précités) !
De l’autre, le golf semble plus que jamais souffrir à la base d’un certain désintéressement à jouer aussi bien des jeunes que des moins jeunes. Ces dernières années, cela se traduit par une diminution du nombre de licenciés à l’échelle mondiale. La faute à quoi ?
Le temps de jeu, le coût de la pratique, les règles trop complexes, la difficulté même du jeu, … Chacun aura son avis et sans doute personne n’aura vraiment tort.

Le calendrier de l’Avent du fan

Pour revenir donc au fan de golf que vous êtes, la Petite Balle Blanche vous donne rendez-vous, dès demain, chaque jour sur le blog. À découvrir un article exclusif avec différents acteurs du golf, qu’ils soient joueurs, entrepreneurs, blogueurs et autres surprises.
À partir de 9h00, jusqu’au 24 décembre inclus, le calendrier de l’avent façon “LPBB” espère répondre à l’objectif qui est le mien depuis 3 ans : vous proposer un contenu de qualité qui enrichit et complète ce que vous pouvez lire par ailleurs.

Merci de votre fidélité et à demain. 🙂

 

*Rapport 2015 “World Golf – From tee to green” publié par la société Repucom et disponible en téléchargement gratuit

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.