Après 3 Rolex series, un British et un WGC Bridgestone en juillet qui ont été haletants, il est temps de faire un avant dernier point Ryder alors que nous sommes à 50 jours du premier match de la confrontation Europe/USA sur l’Albatros.

Que c’est serré !

Le titre du paragraphe est évident tellement la situation se resserre tournoi après tournoi. Dans l’épisode 10, la situation semblait s’éclaircir pour 6 des 8 qualifiés directs. Mais la lutte sera décidément acharnée jusqu’au bout. Un Molinari qu’on n’arrête plus, un Rose qui passe le cut de justesse pour terminer finalement 2ème d’un British aux côtés d’un Rory qui finit sur les chapeaux de roues (rassurez-vous, on parle des américains dans quelques lignes), un Olesen qui fait un dimanche de folie au WGC et un Poulter qui craque ce même jour. Bref, beaucoup d’exploits qui viennent mettre encore un peu plus de doutes dans nos certitudes.

Le mois dernier, on vous annonçait que Hatton, Rose, McIlroy, Rahm, Fleetwood et Noren étaient qualifiés. Finalement, en l’espace d’un mois, la situation s’est nettement améliorée pour Molinari mais légèrement détériorée pour Hatton, un peu sous la menace avec un cas toutefois peu probable (cf classement CE).

Avant le dernier Majeur de la saison, ultime épreuve capable d’occasionner des bouleversements significatifs, Molinari, Rose, McIlroy, Rahm, Fleetwood et Noren sont qualifiés alors que Hatton est en ballottage favorable.

L’agenda des dernières chances

Le PGA Championship avec un prize money d’environ 2,55 millions de points (et 150 points mondiaux) au vainqueur, environ 1,65 millions de points (et 90 points mondiaux) pour le 2ème et environ 1,05 millions de points (et 60 points mondiaux) au 3ème est donc le dernier gros tournoi avant l’annonce de la sélection. Toute performance pourra résonner fort aux oreilles de Bjorn, ne serait-ce que pour les invitations.

Sur les circuits européen et américains s’enchaîneront ensuite :

  • du 16 au 19 Août : le Nordea Masters (375K€ au vainqueur et environ 40 points mondiaux) et le Wyndham (environ 69 points mondiaux au vainqueur).
  • du 23 au 26 Août : le Czech (249K€ au vainqueur et environ 40 points mondiaux) et le Northern Trust – 1er tour de la Fedex (environ 105 points mondiaux au vainqueur).
  • du 30/31 Août au 2/3 Septembre : le Made in Denmark (375K€ au vainqueur et environ 40 points mondiaux) et le Dell Technologies – 2e tour de la Fedex (environ 105 points mondiaux au vainqueur).

Classement Européen (CE) :

Le gros retour est celui du danois Thorbjorn Olesen avec sa 3e place le week-end dernier au WGC Bridgestone Invitational. Il remonte très fort et voici en résumé la situation. Prenons les 8 premiers de ce classement :

1- Molinari Q
2- Rose Q
3- Hatton est limite car moins bien placé côté CPM 
4- Fleetwood Q (mieux placé que Hatton au CPM)
5- Olesen
6- Rory Q (via CPM)
7- Noren Q (via CPM)
8- Rahm Q (via CPM)

Hatton est dans une situation incertaine pour une qualification directe via le CE.
En cas de contre-performance à l’US PGA, si Fleetwood faisait un Top10 au pire et l’un des scénarios ci-dessous, l’anglais pourrait ne plus être parmi les 4 qualifiés directs :
– Top6 pour Olesen
– 2e place seule de Knox
– Victoire de Pepperell, Fitzpatrick, Fisher, Cabrera Bello, Campillo, Stenson, Dunne, Bjork ou Wallace.

Plusieurs joueurs peuvent ravir la 4e place qualificative du classement CE à Fleetwood en cas de contre-performance de ce dernier (qui resterait toutefois qualifié via le CPM) cette semaine à St-Louis :
– Olesen avec un Top25
– Knox avec une 3e place seule
– Pepperell et Fitzpatrick avec une 2e place seule
– Fisher, Cabrera Bello, Campillo, Stenson, Dunne, Björk, Wallace, Wood, Garcia, Bjerregaard, Poulter, Lowry, Levy, Sullivan, Otaegui, Pieters, Kaymer, Lorenzo Vera ou Casey avec une victoire

Sachant que Olesen et Björk sont annoncés au Nordea, et Pepperell au Czech. Bref, on peut considérer qu’ à l’exception d’Olesen, une fois passé le PGA, le classement ne devrait plus bouger.

Classement Points Mondiaux (CPM) :

Dans ce classement, les qualifiés actuels sont McIlroy, Rahm, Noren et Casey. Poulter avec un bon dernier tour lors du WGC BI aurait pu repasser devant Casey mais c’est finalement Olesen qui passe devant Poulter et talonne même Casey.

Contrairement au CE, le classement CPM est plus compliqué car il devrait évoluer assez fortement avec le PGA et les playoffs de la Fedex Cup.

Dans ce classement, on peut considérer que la lutte pour la dernière place qualificative se joue sans doute au sein d’un 1er groupe de joueurs qui participeront assurément au PGA et au 1er tour des playoffs de la FedEx Cup (Top125):
– Casey (15e de la FedexCup)
– Poulter (32e)
– Stenson (49ème)
– Cabrera-Bello (64ème)
– Knox (78ème)

Un second groupe avec Garcia (131e) et Fisher (183e) qui devront faire respectivement 29e minimum au PGA et gagner le Majeur pour espérer se qualifier au 1er tour des playoffs.

Projection pour la Ryder Cup

Situation joueur par joueur

L’estimation que nous donnons est bien entendu pour une qualification directe, avec en rouge les “qualifiés” actuels :

Molinari, Rose, Fleetwood, Noren, Rahm, McIlroy

100% : ces 6 joueurs-là en seront. Fleetwood très certainement via le CE, pour les autres, si leur place au CE est encore incertaine, ils comptent trop d’avance au CPM pour ne pas être dans l’équipe européenne en Septembre.

Hatton

95% (en légère baisse) : Pour être certain de sa qualification, il doit se qualifier via le classement CE car côté CPM, il est limite pour se qualifier à la Fedex Cup.

Pour tous les joueurs suivants, la situation est vraiment tendue.

Casey

55% (en légère hausse) : Il a son destin entre les mains. Son dernier tour lors du Porsche Open est une déception car un meilleur résultat aurait permis de conforter sa place de qualifié. Compte tenu de son classement à la Fedex Cup, il est assuré de participer au 2 premiers tours de Playoff. Qualification possible via le CPM. Toutefois, vu les efforts de séduction de Bjørn pour que Casey prenne son membership, il est – quasi – certain de recevoir une invitation s’il ne se qualifiait pas directement.
Planning annoncé :  PGA – Tour 1 des Playoffs – Tour 2 des Playoffs
Résultats depuis Juillet :  31e – 7e – 51e

Poulter

54% (en légère hausse) : Un bon dernier tour lors du RBC lui a permis de marquer quelques points au CPM et il aurait pu en marquer plus encore sans ce mauvais dernier tour au WGC BI. Il est dans la même situation que Casey avec la certitude de participer aux 2 premiers tours de Playoffs. Il a quelques points (5.3) de retard sur Casey (l’équivalent d’un top 25 au PGA). Il ne faut pas qu’il traîne car comme il est très loin au CE, il n’aura que le CPM pour participer à la Ryder Cup. Comme Casey, s’il ne devait pas être qualifié directement, une des 4 invitations devrait cependant revenir à l’homme de Medinah.
Planning annoncé :  PGA – Tour 1 des Playoffs – Tour 2 des Playoffs
Résultats depuis Juillet : 10e – 12e – cut raté – 21e – 30e

Olesen

50% (en légère hausse) : Quel finish au BI ! Depuis Juillet, il revient en forme. S’il ne devait pas être qualifié au terme du PGA, il est déjà annoncé au Nordea et aucun doute sur le fait qu’il devrait être présent au Made in Denmark. Ce n’est que par le CE qu’il pourra se qualifier.
Planning annoncé : PGA – Nordea
Résultats depuis Juillet:  3e – 12e – 6e  – cut raté

Cabrera-Bello / Stenson / Knox

45% (en baisse) : Tous les 3 sont dans la même position. Ils participeront à minima au 1er tour des Playoffs. Toutefois, ils ont un retard d’une trentaine de points sur Casey (l’équivalent d’une 4e place au PGA). Autant dire qu’il va falloir accélérer ! Clairement des 3 joueurs, c’est Knox qui affiche la meilleure forme en ce moment.
Planning annoncé :  PGA – Tour 1 des Playoffs – Tour 2 des Playoffs
Résultats depuis Juillet pour Knox : 48e – cut raté – 49e – 1er – 2e
Résultats depuis Juillet pour Stenson : 39e – 35e – 6e
Résultats depuis Juillet pour Cabrera-Bello: 17e – 74e – 3 cuts ratés

Fitzpatrick / Garcia

35% (en baisse): Pour l’instant, ces 2 joueurs ne sont pas au top de leur forme. Fitzpatrick n’est pas éligible aux playoffs et Garcia est 132e de la Fedex alors que leurs principaux concurrents joueront au moins le 1er tour. Ils sont beaucoup proches de Casey, mais la tendance ne leur donne pas raison pour l’instant. Donc, à moins d’une très grosse perf au PGA (Top3 minimum), leur qualification ne passerait que par une invitation.
Planning annoncé :  PGA.
Résultats depuis Juillet pour Fitzpatrick  :  48e – cut raté – 14e – cut raté – 27e
Résultats depuis Juillet pour Garcia  :  39e – 2 cuts ratés – 8e

Pepperell

15% (inchangé) : En dehors d’une victoire ou d’une 2ème place seul, ça sera très compliqué. D’autant plus que Pepperell ne jouera que le PGA et pas les playoffs de la Fedex Cup. Eddie est annoncé au Czech mais pas au Nordea.

Planning annoncé :  PGA – Czech
Résultats depuis Juillet :  6e – 2e – cut raté.

 

Pour tous les autres joueurs :

1% : Avouons-le, la proba est très très faible, mais une victoire en Majeur changerait forcément la donne.

 

Classement Sélection Ryder Cup

Pour répondre à des demandes de lecteurs, nous avons ajouté un onglet pour faire apparaître le classement de français (seul le Classement Européen est pris en compte).

EUR. PTS LISTWRLD PTS LISTTEAM AU 6 AOUTLES TRICOLORES
  1. FRANCESCO MOLINARI 5,748,813.79
  2. JUSTIN ROSE 4,372,092.40
  3. TYRRELL HATTON 3,986,883.27
  4. TOMMY FLEETWOOD 3,605,568.97
  5. Thorbjorn Olesen 3,468,247.09
  6. Rory McIlroy  3,450,618.325
  7. Alex Noren 3,440,426.01
  8. Jon Rahm 2,983,922.29
  9. Russell Knox 2,596,941.73
  10. Eddie Pepperell 2,450,772.29
  11. Matthew Fitzpatrick 2,324,790.22
  12. Ross Fischer 1,977,719.45
  13. Rafa Cabrera Bello 1,916,925.55
  14. Jorge Campillo 1,765,808.77
  15. Henrik Stenson 1,662,006.21
  16. Paul Dunne 1,624,389.47
  17. Alexander Bjork 1,612,983.86
  1. JUSTIN ROSE 357.50
  2. FRANCESCO MOLINARI 347.25
  3. RORY McILROY 305.92
  4. TOMMY FLEETWOOD 296.11
  5. JON RAHM 286.68
  6. ALEX NOREN 252.62
  7. TYRRELL HATTON 225.39
  8. PAUL CASEY 167.05
  9. Thorbjorn Olesen 163.51
  10. Ian Poulter 161.82
  11. Matthew Fitzpatrick 151.04
  12. Sergio Garcia 144.45
  13. Rafa Cabrera-Bello 143.48
  14. Russell Knox 139.16
  15. Eddie Pepperell 138.88
  16. Henrik Stenson 137.39
  17. Ross Fisher 114.32
  1. FRANCESCO MOLINARI (ITA)
  2. JUSTIN ROSE (ENG)
  3. TYRRELL HATTON (ENG)
  4. TOMMY FLEETWOOD (ENG)
  5. RORY McILROY (NIR)
  6. JON RAHM (ESP)
  7. ALEX NOREN (SWE)
  8. PAUL CASEY (ENG)


24. ALEXANDER LEVY 1,305,419.49

33. MIKE LORENZO-VERA 958,472.07

40. MATTHIEU PAVON 749,818.28

42. ROMAIN WATTEL 726,741.53

46. BENJAMIN HEBERT 707,997.14

Projection pour les invitations

Le 2 Septembre au soir donc (après le Made in Denmark), aura lieu la fin de la qualification côté Européen. Et le mercredi 5 Septembre en début d’après midi (vers 15h) seront dévoilées les 4 invitations.

Au moment de cet article, si l’on se met dans la peau du capitaine européen, il manque évidemment Henrik Stenson. C’est une très grosse déception, même s’il reste encore un bon mois avant le terme de la sélection, peu de personnes auraient imaginé ce cas il y a 1 an. Si la blessure au coude du suédois est à 100% rétablie, il devrait faire partie des choix de Bjørn. Resteraient alors 3 invitations.

Selon les classements :

  • l’ordre du classement mondial (OWGR) : Garcia (23e), Cabrera-Bello (29e), Poulter (30e), Fitzpatrick (39), Olesen (40e).
  • l’ordre du CE : Olesen (5), Knox (9), Pepperell (10), Fitzpatrick (11).
  • l’ordre du CPM : Olesen (9), Poulter (10), Fitpatrick (11), Garcia (12), Cabrera-Bello (13), Knox (14).

Olesen semble donc bien placé pour en recevoir une. Il est le 1er en liste d’attente dans les 2 classements et dans une bonne forme. Plus que 2 invitations.

La 3e invitation pourrait revenir à Ian Poulter. Sa grinta en Ryder Cup n’est plus à prouver même s’il a tendance en ce moment à avoir un tour à vide. En même temps, depuis fin Mars (il était 64ème mondial), il a joué 15 tournois en 21 semaines. Cela peut s’expliquer.

Pour la dernière invitation, on peut évoquer Russell Knox. Très performant lors du dernier Open de France, il aurait déjà mérité une sélection en 2016, son tour pourrait venir. En 2018, il est 8e en terme de greens en régulation sur le PGA Tour et le 25e en fairways touchés. De très bonnes statistiques pour jouer sur l’Albatros. Mais avec 7 joueurs qui joueraient leur 1ère ryder cup, cela ferait beaucoup d’autant qu’un Sergio Garcia n’est pas non plus qualifié. Classé 9e mondial début 2018, il est actuellement tombé 22e mondial. Côté stats : 38e de la Race To Dubai avec 11 tournois joués, 131e de la Fedex Cup. Des statistiques déprimantes sur le tour européen (65e sur les fairways touchés, 91e sur les greens touchés, 154e au stroke gain putting). Rien qui ne mérite une sélection, si ce n’est son expérience…

Et chez les Américains ?

Pour eux, leur qualification s’arrête à l’issue du PGA Championship. 3 invitations seront ensuite dévoilées le 3 Septembre après le Dell Championship (2e tour des playoffs de la FedexCup) et la dernière le 9 Septembre dans la foulée du BMW Championship (3e tour des playoffs).

Leur système de calcul est bien évidemment différent (basé sur la dotation uniquement). Une victoire sur un tournoi du PGA Tour donne 1 point pour 1000$. Pour les Majeurs, 2 points pour 1000$ pour le vainqueur et 1,5 points pour 1000$ pour ceux qui passent le cut.

Actuellement, côté Américain, les 5ers sont mathématiquement qualifiés. Donc Dustin Johnson, Brooks Koepka, Justin Thomas, Patrick Reed et Bubba Watson seront du voyage.
Pour Jordan Spieth même si ce n’est pas encore totalement fait, c’est fort probable.
Pour les 2 derniers, Rickie Fowler (7e) et Webb Simpson (8e), va falloir batailler ferme pour la qualification directe.

Pour l’instant, compte tenu de la densité des joueurs, sauf victoire d’un autre joueur (Tiger par ex), on peut considérer que la lutte pour la qualification inclut Dechambeau, Mickelson, Schauffele, Kuchar, Finau, Harman et Na.

Nos partenaires Fil Rouge Ryder Cup 2018

Golf de Cabourg Le Home
Vincent-golf-magasins
“Le Bazar des Golfeurs

Si vous souhaitez devenir partenaire, contactez-nous!

Le Joueur du Mois: THORBJØRN OLESEN

Palmarès

Passé professionnel en 2008, on en oublierait presque que le danois n’aura que 29 ans en fin d’année. Passé par la Nordic League (4 titres entre 2008 et 2009) puis une saison sur le Challenge Tour en 2010 (1 victoire), il accèdede à l’élite grâce à sa 3e place au général.

Dès sa première saison sur l’European Tour, il se distingue avec trois 2e place dont une à l’Open de France 2011 juste derrière Thomas Levet. Son premier succès, le 6e de sa carrière, surviendra l’année suivante en Sicile qui lui permet de rentrer dans le Top100 mondial. En fin de saison, il est dans le Top50 et gagne son invitation au Masters 2013.

A Augusta, il démarre par une carte de 78 mais réalise le meilleur score du champ les 3 tours suivants avec un total de -10 (70-68-68) qui lui permet de terminer 6e ex-aequo.
Olesen ajoute 4 lignes à son palmarès au cours des saisons suivantes : Perth International (2014), Alfred Dunhill Links (2015), Turkish Open (2016) et Italian Open (2018).
Embed from Getty Images

Saison 2018

Rien de remarquable sur la première moitié de saison pour le danois. Seule une 10e place lors du World Super 6 Perth en février fait office de résultat correct. 60e lors du BMW PGA Championship, il est un vainqueur surprise la semaine suivante de la 2e épreuve des Rolex Series en Italie, signant 4 cartes époustouflantes (65-68-65-64). Cette victoire est un détonateur et Olesen enchaîne les résultats : T2 en Allemagne, T6 en Irlande, T12 au British et T3 au WGC.

Bilan Ryder Cup

Thorbjørn n’a jamais joué de Ryder Cup. Il a été en balance pour l’une des 2 invitations du capitaine à l’époque en 2012 mais Olazabal a finalement préféré retenir le belge Colsaerts.

L’Avis LPBB

Chaque semaine, il gratte des points au classement européen et s’offre même une chance de qualification directe en poursuivants ses bonnes performances jusqu’à fin août. S’il venait à être trop court par les points, son excellente forme confirmée dans les prochains tournois justifiera amplement une invitation de Thomas Bjørn. Ce ne sera qu’à ce prix car le capitaine a prévenu son compatriote qu’il ne bénéficierait d’aucun bonus “danois”. Sélectionné dans l’équipe européenne aux Seve Trophy et Royal Trophy en 2013 ainsi que l’EurAsia Cup en 2014, il affiche un bilan de 4 Victoires et 6 Défaites.
Point positif : La capacité de Thorbjørn à scorer bas et donc enchainer les birdies qui peut être une arme redoutable pour l’Europe.
Point négatif : ses régulières contre-performances sur le Golf National (5 cuts manqués en 7 participations) mais les 2 fois où il passe le cut, il termine T2 (2011) et 3e (2017) !

Chances estimées de sélection pour 2018:  75%

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour suivre les préparatifs de la Ryder Cup 2018 ou encore pour lire ce que vous ne voyez pas ailleurs, abonnez-vous ! (4 newsletters par mois maximum).

Désabonnement quand vous le souhaitez.

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

Rendez-vous le mercredi 5 septembre 2018 pour le 12e, et dernier épisode, des 12 de l’Albatros !

>> Lire le 1er épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 2e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 3e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 4e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 5e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 6e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 7e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 8e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 9e épisode des 12 de l’Albatros

>> Lire le 10e épisode des 12 de l’Albatros

Article écrit en collaboration avec Gurvann – Image à la Une: photomontage par Marc

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.