Le WGC Mexico … Si près, si loin

Le point sur les chances tricolores de participer au WGC Mexico

WGC Mexico 2019

Après un début de saison en fanfare des français, dans moins de 2 mois aura lieu le WGC Mexico. Comme on vous le rappelait dans cet article, le top50 mondial au 11/02 et au 18/02 y sera qualifié. Actuellement, il semble peu probable que des joueurs français y parviennent par ce biais. Un dernier critère toutefois permet de participer à cette manche du championnat du monde : le top10 de la Race To Dubai au 11/02. Et là, quelques français ont des chances…

L’année 2018 a été étonnante pour le golf français : un savant mélange de déception et de joie. En terme de joie, bien évidemment, la Ryder Cup est à mettre dans cette colonne. En terme de déception, un Open de France avec un plateau pas si génial selon certains (le meilleur plateau depuis 2010 en terme de points mondiaux tout de même), la perte de HNA comme sponsor (et celle de son patron quelques jours plus tard dans le sud de la France). 

Côté sportif aussi, 2018 est plutôt grise mine. Peu de joueurs qualifiés au DP World, peu de victoires, peu de français à obtenir leur carte. Bref, pas la fête. Et le soleil est arrivé. Quand je parle de soleil, ok, je m’emballe un peu. Disons que les nuages ne sont plus là et que le ciel devient de plus en plus bleu.

Et c’est principalement aux joueurs du Challenge Tour qu’on doit cette éclaircie. Une fin de saison tonitruante sur le Challenge Tour et la même dynamique sur le Tour Européen les mettent en position plus qu’enviable pour début 2019.

Il reste 4 tournois, seulement 4 et nous atteindrons la date du 11 Février où le top10 de la RTD se qualifiera au WGC Mexico. Actuellement Langasque, 7ème (281 points), Perez, 9ème (201) et Pavon, 12ème (173) sont plutôt en bonne position pour y parvenir. Selon nos estimations, le 10ème joueur devrait avoir de l’ordre de 380 points pour se qualifier au WGC Mexico.

Perez et Langasque sans doute justes…

Commençons par le Abu Dhabi Championship, nouvellement estampillé Rolex Series. Avec 1165 points donnés au vainqueur et 297 points au 5e, tout joueur classé parmi les 5ers passeraient devant Romain Langasque (sans tenir compte de sa performance s’il jouait) au classement de la RTD. Au moment de cet article, l’Entry List n’a pas été encore publiée. Mais l’année dernière, alors que le tournoi n’était pas un Rolex, les derniers joueurs qualifiés appartenaient à la Catégorie 11. Perez possède une catégorie 14 et Langasque 17 donc leur présence risque d’être conditionnée à une invitation… Ce qui semble peu probable malheureusement mais on sera vite fixé.

Pour le 2nd tournoi 2019, l’Omega Dubai Desert Classic, on est dans la même problématique pour Perez et Langasque : en effet, pas encore de publication d’Entry List, mais en se fiant aussi à 2018, le dernier sélectionné avait une catégorie 13. Pour ce tournoi, comme pour le 3e d’ailleurs, le vainqueur gagnera 710 points et 266 iront au 3e. Bref, à nouveau, une situation qui complique les affaires de Perez et, qui plus est, celle de Langasque.

Avec le Saudi International qui suit, un nouveau rendez-vous du circuit, on n’a pas d’historique pour se faire une idée de l’Entry List. En étant précédé par un Rolex Series puis un gros tournoi, il pourrait sembler logique (ou toutefois peut-on espérer) qu’un certain nombre de top joueurs mondiaux fassent l’impasse sur ce tournoi. Ce qui entraînerait une forte probabilité de participation pour Perez et plus faible pour Langasque.

Ce qui est pris n’est plus à prendre

Avant la date butoir du 11 février, il ne reste donc que le Vic Open (Australie) qui offre le plus de chances de participation à Perez et Langasque. Faiblement doté, le vainqueur n’empochera que 365 points, mais pour Victor comme pour Romain ou Victor, ils pourront profiter certainement de l’absence des meilleurs qui joueront pour beaucoup le Pebble Beach Pro-Am (USA) sur le PGA Tour.

Donc, encore beaucoup d’incertitudes mais il n’empêche que Perez et Langasque ont su marquer rapidement des points pour lancer leur début de saison : boulot accompli. Avec une carte qui sera probablement aux alentours des 420/430 points, ces deux-là ont fait près de 40% du travail et bravo à eux. Cela ne sera peut-être pas suffisant pour participer au WGC Mexico mais ce n’est sans doute pas leur objectif premier.

Pavon – qui a la certitude de pouvoir participer à ces 4 tournois s’il le souhaite – part quant à lui avec des points d’avance sur les autres joueurs français qui participeront à ces gros tournois, mais le début donnée propose beaucoup de points !

Bien évidemment, nous vous ferons un point régulier sur la situation en fonction des résultats de 2019.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous ! (4 newsletters par mois maximum).

Désabonnement quand vous le souhaitez.

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.