Le golf est un loisir, que dis-je un sport, absolument passionnant, accessible à tous, vous permettant de voyager dans des environnements souvent magnifiques où l’on oublie ses soucis… et parfois aussi le temps ! Et c’est là peut-être un des problèmes de notre jeu favori. Voici quelques conseils et autres attitudes à respecter et appliquer pendant vos parties pour que tout le monde soit gagnant.

Une partie de golf reste chronophage (du moins dans son format classique de 18 trous) puisqu’entre :

  • votre trajet domicile-terrain
  • l’échauffement (que personne ne néglige c’est bien connu)
  • la partie
  • le pot de l’amitié
  • le retour à domicile

Vous serez partis de chez vous durant environ 7h… bref toute la journée. Ce temps, si précieux, ne doit pas être allongé par une partie trop longue à cause du jeu lent ! C’est certain que quelques-uns des meilleurs joueurs de la planète ne donnent pas le meilleur exemple, pour l’instant en toute impunité (on ose espérer que le PGA Tour et l’European Tour séviront dans le futur) : Bryson DeChambeau examine de très nombreux paramètres avant de jouer son coup et dépasse allègrement la durée autorisée (40 secondes), tout comme JB Holmes qu’on a vu à l’oeuvre récemment sans aucun calcul scientifique pourtant.

Prendre son temps ne veut pas dire mieux jouer

A l’inverse, il n’est pas rare de voir parfois des joueurs pro jouer (et bien en plus) un samedi ou un dimanche matin seul avec un scoreur en moins de 2h30. Preuve que prendre son temps n’est pas synonyme de bien/mieux jouer, au contraire !

Alors comment faire pour ne pas reproduire ce fléau dans nos parties dominicales et éviter les parties de 3 jouant en 5h00-5h30 !

Faisons un calcul simple. Vous êtes dans une partie de 3 joueurs, de niveau « bogey-player ». Combien faut-il gagner de temps à chaque coup pour réduire de 30 min votre partie sur 18 trous ?
La réponse est édifiante :
. 1 bogey-player = environ 90 coups
. x3 joueurs = 270 coups
donc (30minx60secondes)/270coups = 6.7 secondes par coup joué !

Si chaque joueur joue chacun de ses coups 6.7 secondes plus rapidement, on gagne 30 min en fin de partie !!!! Alors évidement il n’est pas toujours facile de gagner 6s sur chaque coup, surtout si l’on pense à tous les « tap-in » que l’on réalise… 😉

Autre façon de calculer : 30 min à gagner en 18 trous, cela correspond à 1min 40 secondes à gagner sur chaque trou. Ça ne parait pas démentiel comme accélération de rythme non ?

Voici toute une liste d’attitudes simples pouvant vous faire gagner du temps. Elles m’ont été enseignées à l’école de golf il y a plus de 20 ans et sont toujours d’actualités :

1Pensez toujours «  est le départ suivant ? ».

Lorsque vous arrivez sur un green, et qu’il ne vous reste plus qu’un petit chip ou du putting à réaliser,  pensez au départ suivant. Positionnez votre chariot / sac en direction de ce futur départ afin de libérer rapidement le green à l’issue du trou. Ne laissez jamais votre matériel devant le green, ce qui vous obligerait a revenir en arrière afin de libérer le green pour les suivants.

2Vous avez l’honneur au départ ? Jouez !

il est courant que les partenaires de jeu notent les scores et autres indications (nb de putt, fairway pris etc.) sur les cartes de score avant de jouer. Si vous avez l’honneur, vos partenaires joueront après vous, vous aurez donc tout le temps de noter les ces indications après avoir joué votre coup… quelques secondes gagnées à chaque trou font une grosse différence en fin de partie.

3Collez à la partie devant vous

Une attitude que j’entends régulièrement, même chez de amateur de bon niveau (<10, voire <5 d’index) consiste à dire « nous ne sommes pas en retard, la partie derrière nous n’attends pas ». Le retard se comptabilise à partir de la partie devant vous et pas derrière vous !!!. Ainsi la bonne attitude est de « coller » la partie devant vous, de ne pas la perdre de vue durant toute votre partie.

4Vérifiez votre cadence de jeu

En bas de chaque carte de score en compétition, vous avez depuis plusieurs années le temps de jeu impartis, trou par trou… vérifiez régulièrement que vous êtes dans la bonne cadence de jeu ! Accélérez le pas si vous prenez du retard.

5Réfléchissez en marchant vers votre balle

Jouer un coup peut-être complexe, chacun d’entre nous le sait : distance, vent, dénivellé, obstacles, ligne de jeu, etc. La prise de décision débute avant d’arriver à sa balle. Ne commencer pas à vous poser toutes ces questions justes en arrivant à votre balle. Regardez la positon de drapeau en marchant, évaluez le vent, etc. les appareils de mesure de distance sont utiles, mais doivent être utilisés rapidement. La règle de golf vous autorise 40s une fois arrivé à votre balle pour frapper votre coup…. Trop de réflexions, surtout à un niveau amateur du dimanche, apportent souvent plus de soucis que de bénéfices…

6Prenez des repères pour retrouver votre balle

Si vous égarez votre balle, au lieu de pester, prenez des points de repères entre votre position et la dernière position connue de votre balle. Marchez en droite ligne vers celle-ci. Beaucoup de joueurs ne cherchent pas leurs balles au bon endroit…ou à la bonne distance.

7Laissez passer les plus rapides

Votre équipe galère ? Vous avez du retard sur la partie devant vous et la partie suivante attend régulièrement ? Laisser passer les parties derrières vous (même en compétition, rien ne l’interdit) si celles-ci sont manifestement plus rapides que la vôtre. L’étiquette est l’autre nom de la courtoisie…

Connaître les règles est un atout

En plus de votre attitude sur le terrain, les règles ne sont pas là uniquement pour vous pénaliser, elles sont importantes pour l’équité du jeu entre tous mais peuvent aussi faire gagner du temps à tous. Comment ?

Je rappelle pour ceux qui n’ont pas lu les dernières versions des règles de golfs applicables depuis janvier 2019 que le temps de recherche de balle est passé de 5 à 3 minutes. Encore du temps gagné ! 🙂
La balle provisoire n’est pas une option.
 Si vous ne retrouvez votre balle perdue, vous n’avez pas le droit de dropper une balle : vous devez aller rejouer à l’emplacement de votre dernier coup, ce qui vous oblige à revenir en arrière et à perdre beaucoup de temps. En cas de doute, jouez une balle provisoire qui permettra à tout le monde de gagner du temps. Ça ne coûte rien et en plus, cela permet de se remettre en confiance après un coup dévissé.

La plupart des compétitions, surtout pour les joueurs d’index >18 se jouent en Stableford (regardez sur votre carte c’est noté 😉 ). Relevez votre balle lorsque vous ne pouvez plus marquer de points : vous avez 1 coup rendu sur un trou ? au-delà du double bogey, pas de points… Vous avez 3 coups rendus ? Au-delà du quadruple bogey, pas de points. Donc si vous avez un putt pour 9 sur un par 5, rentrez-le ou relevez votre balle s’il n’est pas rentré. Notez 10 sur votre carte ne vous rapportera rien.

Relever sa balle n’est pas une punition, bien au contraire. Vous pouvez souffler, prendre le temps de vous re-concentrer sur l’avenir plutôt que de ruminer vos mauvais coups.

Le « ready golf » devient la norme en 2019. Vous êtes prêts mais pas vos partenaires (pourtant plus loin du drapeau) ? Jouez !!!



Et les instances dans tout ça ?

Chaque compétition est organisée par un « comité directeur ». C’est particulièrement vrai dans les compétitions fédérales, en équipes, ou dans les grand prix, mais c’est aussi la règle dans vos compétitions dominicales. Ainsi le comité directeur peut choisir de pénaliser les parties en retard au recording.

Vous venez pour rendre votre carte et signer vos scores au recording avec plus de 5 minutes de retard sur votre temps de jeu ou plus de 15 min sur la partie vous précédant ? 2 points de pénalité pour l’ensemble des joueurs de la partie !!!

’est sévère, mais si tout le monde joue le jeu (comité directeur comme joueurs), les parties sont bien plus rapides et les scores identiques. Cette attitude avait été mise en place vers 2010 dans un grand prix, et des parties de joueurs amateurs très bien classés (<5 d’index, donc a priori ne cherchant pas ses balles à chaque mise en jeu) sont passées d’un rythme de jeu de plus 5h en moins de 4h30. Malheureusement cette règle n’est plus trop appliquée depuis 4-5 ans.

Je suis certain qu’il existe d’autres possibilités pour jouer rapidement, alors n’hésitez pas à me fournir d’autres idées à ajouter à ces recommandations, que tout golfeur devrait connaitre et mettre en application, à chaque partie.

Bon golf ! 😉

Maxime
Maxime, Normand, joueur depuis plus de 20 ans, stagne entre 4 et 6 d'index depuis 15 ans. N'a plus beaucoup de temps pour jouer à cause de son métier de chirurgien (10-15 parcours par an), mais s’entraîne régulièrement pour maintenir le niveau de jeu (practice toutes les semaines de février à octobre + renforcement musculaire). Passionné dans ses plus jeunes années, il sait prendre plus de recul maintenant pour continuer a jouer, en prenant plus de plaisir, même si les performances sont plus rares.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.